Avertir le modérateur

  • "Barricade" artistique

    Pin it!

    C'est arrivé un 27 juin, en 1962 :

    Barricade d'art

    Un embouteillage monstre paralyse plusieurs heures les abords de la rue Visconti à Paris. Le responsable est un entassement - une "barricade" - sur près de 3,80 mètres de 240 bidons de pétrole. C'est l'oeuvre de l'artiste d'origine bulgare Christo : "Rideau de fer". Il semble qu'il ait voulu dénoncer la construction l'année précédente du mur de Berlin. Le choix de Paris, ville de barricades par excellence, s'est imposé à lui.

    Source : www.evene.fr

     
    Christo, Wall of Oil Barrels- Iron Curtain, Rue Visconti, Paris, 27 juin 1962.
    Photo Jean-Dominique Lajoux. © Christo 1962.

  • Art et entreprise

    Pin it!

    Aujourd'hui, le plus gros marché de l'Art Contemporain ce sont les entreprises.

    Peu de chefs d'entreprise connaissent et mettent en pratique l'article 238bis  du Code Général des Impôts, instituant les règles de défiscalisation du marché de l'Art, et qui laisse le choix à l'entreprise d'acheter une oeuvre d'art au lieu de payer l'impôt.

    Il suffirait que 10% des entreprises fassent valoir leur droit d'acheter une oeuvre d'art en lieu et place du paiement de leur impôt pour redynamiser largement et durablement le marché de l'Art pour ceux qui en ont le plus besoin : les artistes vivants.

    Entrepreneurs, vous pouvez faire bouger les choses.

  • Plus que 5 jours pour voter...

    Pin it!

    L'artiste plébicité par notre public (à la galerie et sur le web) est notre invité pour une prochaine exposition.

    Si vous souhaitez voter pour un artiste de notre exposition présente : " Voyage surréaliste", vous pouvez nous envoyer un e-mail ( artetmiss@free.fr) et nous enregitrerons votre vote ( date limite : 29 juin 2007 - un seul vote par personne).
            Liste des artistes participant :

                   Adriana BAVARESCO.
                        Jean-Pierre CLAUZEL
                        Ceren ILYASOGLU
                        Daniel JOUX
                        Brant KINGMAN
                        Mustapha MERCHAOUI
                        Brigitta ROSSETTI

                        Eric SARRAUD
                        Roxana WILSON CRUTIU

    détails sur le site de la galerie : http://www.artetmiss.fr

  • C'était un 24 juin...

    Pin it!

    C' était le 24 juin 1901  : A la galerie Vollard de Paris, Picasso expose ses toiles pour la première fois. Félicien Fagur, critique d'art dit de lui qu'il est "peintre, absolument peintre, il adore la couleur pour elle-même". Il y a des critiques visionnaires...


    Biographie de Pablo Picasso :

    Né à Malaga le 25 octobre 1881
    Décédé à Mougins le 08 avril 1973

    Pablo Picasso a été encouragé dans sa vocation artistique par son père, professeur de dessin. En 1901, il s'installe à Paris et décide de passer le reste de sa vie en France. Il initie le mouvement cubiste, brisant les lois traditionnelles de la peinture occidentale ; les objets représentés sont 'aplatis' sur la toile afin que tous leurs angles soient visibles simultanément. 'Les Demoiselles d'Avignon' de 1907 inaugure cette technique révolutionnaire, probablement inspirée des arts africains ou 'arts premiers'. Tenté un moment par le surréalisme, l'actualité politique le rattrape : il s'alarme de la montée du fascisme en Europe et particulièrement en Espagne. La toile 'Guernica' de 1936 est réalisée suite à l'annonce d'un massacre perpétré par les troupes de Franco dans un village du même nom. L'oeuvre est vite érigée en symbole de la Résistance. Picasso s'est également livré à la photographie, à la sculpture, à la gravure. Il a remis à l'honneur les dessins d'enfants, s'en inspirant largement pour ses oeuvres. Parfois considéré comme le plus grand artiste du vingtième siècle, il ne fait aucun doute que Pablo Picasso a chamboulé l'art et la manière de l'appréhender.
    En 1901 débute sa période bleue, en 1904 sa période rose, en 1907, sa période nègre, en 1909 sa période de cubisme analytique, en 1915 il fait des portraits ingresques et a une phase surréaliste en 1925. Sa naissance marque surtout le début d'une nouvelle histoire pour le monde de la peinture.



    Quelques citations :

    « Je ne peins pas ce que je vois, je peins ce que je pense »

    «Un tableau ne vit que par celui qui le regarde.»

    «Il n'y a en art, ni passé, ni futur. L'art qui n'est pas dans le présent ne sera jamais.»

    «De nos jours, l'on ne va plus à l'asile, on fonde le cubisme.»

    «L’art lave notre âme de la poussière du quotidien.»

    «En peinture on peut tout essayer. On a le droit. Mais à condition de ne jamais recommencer.»

    «Les ordinateurs sont inutiles. Ils ne savent que donner des réponses.»


    Musée National PICASSO :

     
    Musée national Picasso, 5 rue de Thorigny, 75003 Paris - Renseignements : 01.42.71.25.21
    Si vous allez au Musée Picasso, passez nous voir, nous sommes à 2 pas (16 rue Sainte Anastase)



     Installé dans un de ces hôtels particuliers qu'affectionnait l'artiste, le musée Picasso constitue le principal centre d'études sur la vie et l'oeuvre de l'artiste. Il regroupe des oeuvres diverses, de la peinture à la céramique en passant par les statues monumentales qui ne seront livrées au public qu'après la mort de Picasso. Créé en 1985, le musée suit un ordre chronologique ; les oeuvres rassemblées proviennent des dations successives des héritiers. Il s'agit souvent d'oeuvres à caractère intime, inédites, comme les statues monumentales installées dans le jardin attenant au musée, mais aussi d'oeuvres provenant de la collection personnelle de Picasso. Ainsi donc, aux côtés des oeuvres de Picasso se trouvent des ouvrages des maîtres qu'il admirait, Ingres, Degas, Cézanne, de ses contemporains ou amis, Matisse, Braque, et des oeuvres primitives dont on sait l'influence essentielle sur l'artiste. Sont ainsi retracées les phases successives de création de Picasso, des oeuvres de jeunesse de l'enfant prodige, encore marquées par un certain académisme, aux débuts du cubisme, avec bien entendu les 'Demoiselles d'Avignon', puis la 'Femme à la Guitare'. Le lieu livre ainsi les différents engouements de l'artiste, son bref engagement aux côtés du surréalisme, ses liens avec le communisme, son amour de la corrida et surtout des femmes, dont le tourbillon des femmes qui lui tournaient autour, Jacqueline, Marie-Thérèse Walter, Dora Maar, Françoise Gillot, jalonnera l'oeuvre.

    medium_16135.jpgdu 21 Mars 2007 au 24 Juin 2007  : Carmen et Picasso
     Marginale, provocante, passionnée et rebelle, l'héroïne de Bizet, dont l'opéra joué pour la première fois en 1875 défraya la chronique, est une icône de la modernité. Carmen assiège Picasso depuis son oeuvre de jeunesse où prostituées et gitanes confondent leur aura sulfureuse pour remettre en cause la morale de l'ordre bourgeois. Annonçant les 'Femmes à l'éventail' , mandolinistes et danseuses de la période cubiste, ce thème trouve avec les recherches des années 1930, une nouvelle dynamique dans la Suite Vollard et le cycle des Corridas où la torera se voit mise à mort. Etreintes, viols et meurtres révèlent alors une Carmen, victime propitiatoire de violents rituels d'exclusion et d'interdits. Picasso illustrera aussi les 'Dos Contes' de Reventos, en 1947, puis en 1948-1949, la nouvelle 'Carmen' de Prosper Mérimée (publiée en 1845) , suivie en 1964 par une réimpression enrichie de dessins 'La Carmen des Carmen'. On peut voir aussi dans la Carmen de Picasso s'esquisser la figure du double : Carmen c'est la femme et c'est l'autre, l'artiste lui-même. Elle en serait le symbole androgyne où le peintre se réfléchirait au miroir de l'atypique, du monstrueux, de l'altérité.


    medium_16138.jpgdu 19 Septembre 2007 au 07 Janvier 2008  : Picasso cubiste
     Cette exposition célèbrera le centième anniversaire de la fameuse toile de Picasso, Les Demoiselles d'Avignon. Si le musée Picasso a consacré à ce tableau une première exposition en 1987, peu après son ouverture au public, il s'était alors limité à en retracer la genèse à travers les oeuvres des années 1906-1907. Il s'agit aujourd'hui de dresser pour la première fois le bilan de l'ensemble des recherches cubistes de Picasso de 1907 à 1925. En effet, l'artiste n'a cessé de revendiquer le qualificatif de 'cubiste' pour désigner son oeuvre, tout au long des deux premières décennies du siècle. Depuis l'émergence du 'proto-cubisme' des Demoiselles d'Avignon (hiver 1906-1907) et ses développements de la 'période nègre' en 1907-1908 jusqu'aux divers rebonds 'post-cubistes' des années 1921-1925, il apparaît que le vocable et les oeuvres qu'il désigne, n'ont jusqu'à ce jour pas fait l'objet d'un véritable bilan. L'exposition regroupera 350 oeuvres et documents, dont la moitié provenant des collections du musée.

  • Mustapha MERCHAOUI

    Pin it!

    merchaoui.1182532000.jpg

     Mustapha Merchaoui a fait l’Ecole des Beaux-Arts à Tunis, sa ville de naissance.Il séjourne à la Cité Internationale des Arts à Paris en 1985 et 1986 et commence à exposer en 1990.
    Il participe régulièrement à des expositions, aussi bien en France qu’à l’étranger ( Grande-Bretagne, Danemark, Finlande…)
    Il vit et travaille en France à Pantin.

     


    En savoir plus sur le procédé GICLEE : Qu'est-ce qu'un Giclée?

    Le giclée est hors pair en termes de conformité avec l'œuvre originale et aussi au niveau de la conservation. La définition est telle qu'aucune trame n'est visible même à la loupe. La densité et l'étendue de la gamme de couleurs sont très grandes. Grâce aux nouvelles formulations d'encres pour Giclées, la conservation a été grandement améliorée (jusqu'à 180 fois) par rapport à la lithographie Offset, une très longue durée de vie sans décoloration apparente .

    Malgré des coûts de production supérieur à la lithographie Offset, le Giclée a connu une croissance phénoménale sur le marché, cette technique apporte une solution attendue par les artistes .

    merchaoui5.1182532345.jpg

    Le procédé du Giclée consiste en une imprimante très sophistiquée (dont les buses sont plus petites qu'un cheveu humain) qui pulvérise des millions de micro-goutelettes à la seconde sur le médium (papier ou toile). Le Giclée est imprimé une ligne à la fois.

    Le Giclée est définitivement la nouvelle norme d'impression haut de gamme du monde des arts et le sera encore pour des décennies à venir, puisque nous avons réellement atteint un sommet.

     

       Mustapha Merchaoui expose des lithographies giclées à la Galerie Art'et Miss jusqu'au 30 juin 2007

  • Ceren ILYASOGLU

    Pin it!


    Ceren ILYASOGLU est née en 1979 dans un village turc pas loin de la frontière russe.

    De 1998 à 2002, elle fait des études d'art à l'Université Mimar Sinan à Istanbul.

    De 2003 à 2007 elle a suivi des cours supérieurs de dessin à l'université D'Anakkale (Dardanelle)

    Elle vit et travaille à Dardanelle

    Ceren ILYASOGLU, jeune artiste turque a été particulièrement remarquée au cours de ses études d’art pour la qualité de son « coup de crayon ».
    Très tôt, elle s’affirme par un dessin sûr et expressif.
    Elle présente ici sa première exposition en dehors de la Turquie, et participe en juin aux enchères de la Salle des Ventes Rossini.
    Son expression entre nature morte et surréalisme révèle ses inquiétudes existentielles. Elle y présente un monde ou l’absence de vie est flagrante, un univers peuplé d’objets et de bustes grimaçants, vestiges de la vie.





    Ceren ILYASOGLU expose à la Galerie Art'et MIss jusqu'au 30 juin 2007

  • Jean-Pierre CLAUZEL : Le regard - l'unique dans la multitude

    Pin it!

    Artiste de la région lyonnaise, âgé de 53 ans, et peignant depuis 10 ans… Après différentes expositions et quelques prix (Primavérales), Il décide de se faire connaître par Internet…

     
    Suite à des études de médecine, sociologie et antropologie, Jean-Pierre CLAUZELouvrit dans les vieux quartiers de Lyon une librairie et une galerie spécialisée dans les arts. Suite à des problèmes de santé, il abandonnera sa boutique pour se soigner. Plus tard, il fera des collages ( technique qu'il n'abandonnera plus) puis des séries d'huile sur papier.

     
    Toutes ses oeuvres reprennent le même thème des personnages, de leur visages, et de leur regards… C'est ce regard sur le monde qui l'intéresse, et c'est le votre qui lui donne toute son expression. Ils sont tous différents et pourtant vous leur trouverez une similitude… C'est ce rapport à l'unique que vous pourrez découvrir, dans une représentation , qu’il aime appeler le rêve…



    Jean-Pierre CLAUZEL expose  à la galerie Art'et Miss jusqu'au 30 juin.

  • Brant KINGMAN - reliques contemporaines

    Pin it!

    Brant KINGMAN, Sculpteur américain, un parcours atypique

    "Faisant de l'art pour l'amour

    A New York j'avais vécu certain de ma mort imminente. Je sentais l'omniprésence de la mort sous la forme d'un énorme aspirateur prêt a m'emporter dans les airs. Cette sensation était plus stimulante qu'oppressante. J'étais obsédé de dessin et de peinture, tout comme si c'était la seule chose qui me restait à faire avant de mourir. Après l'attaque je partis m'installer dans ma ville natale de Minneapolis et ce sentiment disparu. Au début la vie me sembla vide dépourvue d'intrêt et trop douce. Mais quelque chose de surprenant combla ce vide.

    C'était l'amour. J'étais tombé amoureux d'une danseuse chiliene rencontrée avant mon départ. Nous fument mariés après deux ans passés à faire la navette entre les deux villes. Nous nous installâmes dans une maison retirée a la campagne autour de laquelle je créais un tres beau jardin.

    Un an après notre mariage notre fils nacquît. D'un seul coup la vie devenait très réelle. La violence et les couleurs sombres qui marquaient mes premières peintures avaient disparu et furent remplacées par des images plus colorées et gaies. La communauté artistique de Minneapolis n'etait pas assez étoffée pour me permettre de subsister. Mes contacts de New York n'étaient pas intéressés par un artiste non résident.

    J'avais besoin d'un emploi. Je ne voulais pas associer mon art avec un simple gagne pain, et pénétrais dans le monde de la finance pour lequel je me decouvris un talent certain. En moins de deux ans j'étais devenu le vice président des finances d'affaires au sein d'une société ou je m'occupais des "mergers and acquisitions". Bien qu'il ait fallu m'adapter aux normes je n'étais pas pour autant conventionnel. Quelques fois au cours de l'hiver je me rendais au travail en patins à voile, comme sur cette photo en 1990."



    Brant Kingman : Les reliques contemporaines

     
    "En sculpture, les sujets de base, des temps les plus primitifs à nos jours, ont toujours adopté l'apparence humaine ou anthropomorphique. Mon oeuvre suit cette tradition mais tend vers une nouvelle approche du corps humain en destructurant délibérément une forme à laquelle j'ajoute un nouveau mode de lecture par la mise en place d' iconographies culturelles en relief.

     

     
    Les sculptures qui émergent de cette métamorphose sont des reliques contemporaines qui contiennent ce que j'appelle des "fossiles culturels".
     
     



    Les développements des reliques contemporaines et des fossiles culturels furent pour moi un processus évolutif. Mon style de travail, à mes débuts, s'est concentré sur les formes classiques, les surfaces continues, pour définir des figures pleines.


    Kingman5
    J'ai été amené à créer des reliques contemporaines en observant dans mon atelier, la désintégration progressives des sculptures classiques faites de terre non cuite. J'ai aimé l'apparence de ces oeuvres transformées et c'est ainsi que j'ai délibérément commencé à déformer mon travail. J'ai trouvé le moyen de rendre l'interieur de ces sculptures aussi visible que l'extérieur. Le résultat est une forme classique réduite à sa plus simple identification, en l'occurence, le torse humain.




    L'étape suivante fut inspirée par mon désir d'intégrer à ce travail, ma collection d'icônes religieuses et autres artefacts culturels. Je me suis apperçu que, l'association des objets aux formes, apportait une valeur accrue à l'ensemble. L'essentiel de ce que vous voyez de mon travail, témoigne de ma volonté de créer une surface d'objets-imbriqués-en-relief, que j'appelle fossils culturels.

    Chaque sculpture marque une étape importante dans mon développement et un tournant pris alors que j'explorais le potentiel immense de l'âme humaine."

    Brant Kingman - Reliques contemporaines

    Brant Kingman expose à la galerie Art'et Miss jusqu'au 30 juin, artiste permanent,  son travail est visible toute l'année sur rendez-vous.

  • Brigitta ROSSETTI : voyage en orient

    Pin it!

    medium_Brigitta_Pechino_06.JPGBrigitta Rossetti est née en 1974 à Piacenza.
    Elle possède une licence en lettres modernes de l’université de Pavie. Elle est écrivant,poète et médiatrice culturelle.

    Elle obtient un master d’image et communication à l’Ecole Polytechnique de Milan en 2002..
    Stage de Peinture à l’huile chez Benito Trolese, Milan, 2004-2007
    Etude de la couleur et du nu chez Francesco Fontana, Milan 2007
    Etude du trompe l’œil chez Annamaria Sironi, Galleria Ars italica, de Milan 2006-2007
    Stage de peinture et dessin à l’ Atelier Alupi, Paris 2007
    Peinture, techniques mixtes, Internationale Akademie für Kunst und Gestaltung, Amburgo 2007 Elle est actuellement responsable des projets d'image et de communication de Cssg Immobiliare et logistique à Milan.
    Elle est écrivain, auteur de Investire in Cina, aux édition Rubettino 2006.
    Artiste par passion, elle travaille dans son atelier personnelle à Milan et expose régulièrement en Italie et à l'étranger.
    Ses fréquents voyages professionnels a l'étranger, portent la jeune artiste au contact de différentes cultures, qu’elle représentera soit comme expression figurative de la réalité soit comme éléments visionnaires et oniriques.



    Lumières et ombres à Shanghaï

    Brigitta ROSSETTI expose à la Galerie Art'et Miss jusqu'au 30 juin 2007

  • Daniel JOUX : l'expression d'une révolte ou rêver d'un monde meilleur

    Pin it!

    medium_joux1.jpgArtiste peintre, inspiré par le mouvement surréaliste, il est né le 03 octobre 1949, dans une petite ville de l'AIN, il a suivi un enseignement de dessinateur technique et a découvert le dessin d'art et la peinture en suivant des cours d'initiation chez un peintre professionnel. Daniel JOUX a continué son chemin seul de façon à ne pas subir une quelconque influence de cet enseignement. Il est inspiré par le travail de DALI, de MAGRITTE et la peinture lui permet d?exprimer toutes les émotions ressenties devant les injustices et le malheur de notre Monde. Sa peinture a d'abord été volontairement provocatrice pour exprimer son dégoût de la guerre, des souffrances des enfants, du manque d'humanité de l'Homme en général et de sa folie du pouvoir.


     
     
     
     
    medium_joux4.2.jpg  
    Sa rencontre avec Dominique, son épouse, les a emmenés à DIEULEFIT, en Drôme provençale où il travaille et expose dans son atelier ouvert au public. Sa peinture s'est apaisée mais sa révolte et toujours présente sur chacune de ses toiles. Depuis quelques mois, sa peinture a encore évolué et il a découvert le moyen de mettre en scène avec encore plus d'énergie ses émotions, en « sculptant » ses toiles, il peint sur plusieurs supports qu'il découpe ensuite et assemble dans un même tableau.



    Daniel JOUX expose à la Galerie Art'et Miss jusqu'au 30 juin 2007

  • Adriana BAVARESCO : Voyage dans le temps

    Pin it!


    medium_bavaresco4-01.jpgLa mer, calme ou agitée; la mer chère aux grands explorateurs…

    Voici le thème de prédilection d’Adriana BAVARESCO. Cette ancienne élève de l’école des beaux arts d’Italie est fascinée par les océans, théâtre de tant d’union et de discorde entre les grandes civilisations de l’Antiquité, comme les civilisations Greco Romaines qui influences particulièrement son travail.

    Au travers de tableaux clairs et lumineux, Adriana BAVARESCO dépeint un univers marin fascinant, les vagues, les reflets du soleil sur l’eau, les couleurs changeantes des coraux.

    Tout ceci concourt à créer des toiles légères pleines d’une symbolique et d’une poésie reposante

    Adriana BAVARESCO expose à  la galerie Art'et Miss jusqu'au 30 juin

  • Eric SARRAUD présente "les Rachizoïdes

    Pin it!

    Eric SARRAUD - Biographie d'un peintre autodidacte

    medium_sarraud1.3.jpgNé en 1966 à Saintes, il vit une partie de son enfance en expatrié à Tahiti et en Afrique ou il est confronté à l’altérité des êtres, des cultures et des paysages. Une graine est semée.
    De retour dans le creuset familial du Sud Ouest de la France, il passe son adolescence au contact d’une campagne très rurale dans laquelle il se sent à l’étroit.
    Jeune adulte, sa soif de liberté et de découverte le poussent à arpenter de nombreux pays, le sac au dos.
    Installé à Paris dans le quartier de Belleville, il s’enracine dans cette capitale cosmopolite et développe sa recherche sur l’être humain par la pratique des Arts Energétiques de tradition chinoise.

    Sensibilisé au dessin par les représentations florales, aux crayons de couleur aquarellés, de sa mère, il gagne à 13 ans un concours de dessin organisé par une marque de chaussure, en imaginant la chaussure de ses rêves.
    Il découvre qu’un sujet se dessine bien lorsque son image se concrétise au préalable dans une vision mentale.

    Sans connaissance technique mais poussé par son envie de peinture, il peint sa première toile à l’huile avec les doigts, en arrivant à Paris en 1991. Son imaginaire se déploie dans les taches de couleur comme on lit dans les nuages.

    A partir 1999, il réalise des peintures abstraites sur des Plateaux de Table en bois. Basées sur l’harmonie des couleurs, il travaille aussi l’équilibre de ses compositions afin que son graphisme se tienne sous chaque angle.

    En 2006, inspiré par la pratique des Arts Energétiques et les conceptions Taoïstes, il invente le Rachizoïde en cherchant à peindre l’intérieur universel de l’être humain.

    Il expose ses Rachizoïdes en 2006 à l’occasion des Portes Ouvertes des Ateliers de Mesnilmontant, puis en janvier 2007 au restaurant « Le vieux Belleville ». En février il participe à l’exposition collective des « Peintres du Spectacle » avec l’association Charles Bassompierre au Centre Culturel La Passerelle à Fleury les Aubrais.

    Eric SARRAUD - Quelques mots de plus à propos des Rachizoïdes

    medium_sarraud5.2.jpg
    Le Rachizoïde est une représentation de l’être humain à son niveau le plus profond, le plus essentiel De l’énergie chaotique universelle (le fond du chapeau) naît la matière d’abord aléatoire ( le second plan). Dans cette matière qui prend forme se développe une énergie qui se concentre et l’anime ( dub spermatozoïde au rachis cervical : le Rachizoïde)

    Dans ce scéma, le Rachizoïde est antérieur et moteur de l’être humain.
    Cette perception renvoie à des questions sur la place de l’humain dans l’univers, sur l’ampleur de sa conscience, sur le sens de ses choix, sur la validité de ses décisions et de ses actes.

    Le carré rouge symbolise las qualités du cœur. Appartiennent-elles à l’être humain ou bien sont-elles constitutives du Rachizoïde? La pureté est-elle Consubstentielle de l’énergie vitale?

  • Roxana WILSON CRUTIU, l'inconscient révélé

    Pin it!

    medium_wilson-portrait.jpg

    Roxana WILSON CRUTIU de nationalité roumaine et canadienne travaille depuis 13 ans comme peintre dans le quartier Montparnasse à Paris et dans le village Bougligny, pas loin de Fontainebleau.Elle a une formation d'artiste peintre et décor peint, initiée aux diverses techniques comme les fresques, le trompe l'oeil, les effets de matière ...
    Professeur et art-térapeuthe à la fois, elle a fait ses études universitaires à Paris, Londres, Toronto et Bucarest.

    A Paris, elle a animé des ateliers d'expression plastique à l'académie de Créteil et elle a travaillé dans les ateliers d'art thérapie au Centre d'Etudes de l'Expression.

     

     

    medium_wilson10.3.jpg

     

     

     

     

    "mélange chromatique très nuancé de fable dans une atmosphère de rêverie surprenante "

     



    "les traits surréalistes de son dessin chromatique deviennent presque morphologiques - un surréalisme de l’âme , exploration presque anatomique de l'inconscient  »


    "atmosphère onirique "

     

      

    Roxana WILSON CRUTIU expose à la Galerie Art' et Miss jusqu'au 30 juin 2007 

  • "Voyage surréaliste"

    Pin it!


    C’est dans une lettre de Guillaume Apollinaire à Paul Dermée, en mars 1917, qu’apparaît le terme de “surréalisme… Il exprime la dictée de la pensée, en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale. « Le surréalisme repose sur la croyance à la réalité supérieure de certaines formes d’associations négligées jusqu’à lui, à la toute-puissance du rêve, au jeu désintéressé de la pensée. Il tend à ruiner définitivement tous les autres mécanismes psychiques et à se substituer à eux dans la résolution des principaux problèmes de la vie […] » (André Breton “Manifeste du surréalisme”, 1924)

    Aujourd’hui encore, ces peintres de l’imaginaire, nous invitent au voyage. Chacun à sa façon nous guide vers son monde intérieur.

    L’exposition qui aura lieu à la Galerie Art’et Miss durant le mois de juin regroupe des artistes d’horizons différents pour un voyage aux tréfonds de leur sensibilité.

    Voyage dans un monde sous-marin, peuplé de nos civilisations écroulées, avec Adriana BAVARESCO, peintre italienne.

    Ou interrogation sur notre remarquable unicité dans un univers de similitudes, guidé par Jean-Pierre CLAUZEL, peintre français.

    Une toute jeune artiste turque, Ceren ILYASOGLU, ayant déjà un bon coup de crayon, révèle ses inquiétudes face à la vie.

    Daniel JOUX, peintre français, aime à partager ses émotions, il nous invite à réfléchir sur la vie, ses bons côtés et ses absurdités.

    Voyage exotique avec Brigitta ROSSETTI, artiste italienne, qui dans ses toiles parvient à nous faire ressentir ce sentiment confus d’éloignement et de rapprochement qui nous lie aux autres.

    Eric SARRAUD, plasticien français, nous dévoile un univers de « rachizoides », un monde entre spermatozoïde et moelle épinière.

    Roxana WILSON CRUTIU, de nationalité roumaine et canadienne, à la limite de l’abstraction, peuple ses tableaux d’êtres tout droit issus de son imaginaire.

    Voyages que nous vous invitons à partager du 2 au 30 juin , rencontre avec les artistes au cours du vernissage samedi 9 juin à 18h

    medium_mail.jpg

     

  • Prix du public de l'exposition du mois de mai

    Pin it!

    Michel D'Anastasio

    Le prix du public de la galerie Art' et Miss pour notre exposition du mois de mai "lettres et signes" a été décerné à Michel D'Anastasio, nous aurons le plaisir de le retrouver lors d'une prochaine exposition.


    Si vous souhaitez voter pour un artiste de notre exposition présente : " Voyage surréaliste", vous pouvez nous envoyer un e-mail ( artetmiss@free.fr) et nous enregitrerons votre vote ( date limite : 29 juin 2007 - un seul vote par personne).
            Liste des artistes participant :

                    Adriana BAVARESCO
                        Jean-Pierre CLAUZEL
                        Ceren ILYASOGLU
                        Daniel JOUX
                        Mustapha MERCHAOUI
                        Brigitta ROSSETTI

                        Eric SARRAUD
                        Roxana WILSON CRUTIU

    détails sur le site de la galerie : http://www.artetmiss.fr

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu