Avertir le modérateur

  • Lynne Ricard, un brin de fantaisie

    Pin it!
    Plus petite qu’un grain de sable, je plonge les yeux fermés dans cet océan de couleur et tourbillonne comme une toupie, à la recherche d’euphorie.

    Qui suis-je? Moi, mes idées, mes rêves, mes ambitions, dans ce monde coloré et fragile.

    J’invite ma main silencieusement à émerger du brouillard, dissidente et effarée, elle laisse des traces de son passage. Aventureuse, je reconnais mon art et je survis mon passé au présent. J’empreins l’émotion toute pure dans le fait, un tête-à-tête expansif, fluide, abondant et débordant de passion.

    Visionnaire d’un monde épuré, je recherche la clé des champs, celle de la liberté, alias l’amour d’autrui. Irrésistible cette sensation, ce sentiment d’aide social, éprouver le besoin d’agir, de comprendre et de vivre pleinement chaque moment.

    La sérénité, cet état d’âme que je retrouve sur prescription mentale, ou mieux encore, sous le coassement rythmé des grenouilles, il m’en coûte peu d’expérimenter l’inconnu quand on se dispense de le pratiquer.

    Le diagnostic planétaire, patch ou pilule? Où suis-je face à ce fléau? Quel est mon dosage? Une seule réponse, c’est la modération et la patience. Je pense, simplicité et créativité, j’ajoute à cela un pinceau, une toile, des couleurs et je brasse le tout pour iriser mon cerveau emprunt de toxémie.

    Une déconnexion totale de la réalité pour une croisière inoubliable dans les pléiades, un voyage auquel je me permets de fusionner mon cœur, mon esprit en une communion parfaite d’où s’échappent les fleurs et la nature emblème d’abondance.

    L’ensemble de mes croyances et de ma confiance parvient d’exercices spirituels, où mon âme émane une foule d’aspirations confuses que je croyais endormies depuis longtemps. L’indépendance d’esprit, la liberté, l’aisance, toutes ces sensations font jaillir ma sensibilité et je renais dans ce monde artistique.

    Le mystère se dévoile peu à peu et la femme en moi prend vie, elle se métamorphose et s’adapte aux circonstances de la vie, qui eux ne cessent de se modifier, insensiblement et presque à notre insu.

    Mes talents cachés, franchise et sincérité sans oublier naturellement l’instinct, ce stimulus sensoriels qui domine ma spontanéité et libère mes émotions dépourvus d’analyses.

    Ces émotions je les retrouve dans ma peinture, un arc-en-ciel de couleur aux essences d’ombres et de lumière qui vacille entre la réalité et l’illusion du rêve. Divagation de désirs, impulsions impérieuses à communiquer la beauté et le bonheur, une mission où l’amour suscite une source vive d’humanité.
     


    Confiance est le mot d’ordre, une consigne qu’il faut savoir voir sans voir mais tout simplement croire. L’univers est à ma porte, elle n’en sait rien, j’ouvre l’œil et m’éveil, les bras avides je la capture et c’est le signal de départ. À vos marques! Prêts? Partons.

    Et j’ai signé, Ricard, l’ancêtre du pastis Français.

    Lynne Ricard
    Juin 2007

    Pour en voir et savoir plus sur Lynne Ricard : cliquer ici

    Elle expose à la Galerie Art'et Miss jusqu'au 30 avril 2008

  • Sylvie Gesbert de Linéa : le monde est bleu

    Pin it!

    26531df9dc61b467d5877780ac3b7201.jpgCréatrice plasticienne de culture Franco-espagnole.


    S
    ylvie Gesbert de Lìnea vit à la Réunion.


    "Ma peinture, c'est d'abord, et surtout, une ligne dense, libre, définitive, toujours sensuelle, née d'une vision intérieure instinctive"
     
     
     
    En 1997, Sylvie Gesbert De Lìnéa s'établit à la Réunion. Son monde s'étaye en bleu. Il fait advenir une image plus magique que visuelle. La création éclate en oeuvres fragmentées, fresques sur toile et oeuvres hybrides.


    "Ma peinture, au fond est profondément subversive : elle vise le bonheur d'être. La subversion suprême, c'est être soi dans le temps présent, et dantesquement dionysiaque"


    "Peindre, c'est créer sa propre proie
    Je suis persuadée que le fond de la peinture est la chasse. Immémoriale, obscure, prédatrice. La proie est la forme. Elle est tapie quelque part en soi. Peut-être est-ce une chasse qui, au terme des préparatifs et de l'acte, a pour finalité de débusquer une proie intime."

    et pour résumer l'oeuvre de Sylvie Gesbert de Lìnea : "...Pureté, sensualité, limpidité : la peinture est une pensée"

    celle-ci s'inscrit à merveille dans notre exposition "l'art au féminin", femme jusqu'au bout des ongles, Sylvie Gesbert de Lìnea offre cette recherche du bonheur, ou la proie sera épanouissement et ou le combat ne comporte qu'un vainqueur, jamais de vaincu, un monde féminin en mouvement, sans agressivité.

    Exposition à la
    Galerie Art'et Miss jusqu'au 30 avril 2008
    Plus d'informations : cliquer ici

  • Lussou : sculptures

    Pin it!

    Lussou vit et travaille en région parisienne

    Autodidacte et façonnée par un parcours dans le cinéma, le théâtre, Lussou est profondément marquée par la diversité des visages qu'elle a modelés. Parallèlement, elle assistera plusieurs sculpteurs dans leurs réalisations notamment Marc Boulay : sculpteur animalier (pour la cité des sciences).

    Elle transcrit dorénavant en profondeur ce qu'elle imprimait jadis en surface.

    Mais au souci d'apprivoiser l'esthétique des âmes tourmentées, s'est substitué la volonté farouche de dompter la matière pour en extraire des personnages résolument humains et dépourvus de souffrance.

    Elle transmet son savoir à travers des ateliers de sculpture,et partage son temps entre son art et le soin des siens.

    Femmes au bord de l'enfance, de l'envol, de la sérénité, ses personnages reflètent la richesse de son itinéraire en quête d'absolu.

    Récemment primée pour un premier prix de poésie, c'est avec délicatesse qu'elle saupoudre de mots chaque œuvre réalisée, pour nous accueillir mieux encore au cœur de son intime univers.

    Pour en voir et savoir plus sur LUSSOU : cliquer-ici

  • Mieille VANHOVE-DUBOIS, témoin de son temps

    Pin it!
    Mireille Vanhove-Dubois, par sa peinture me fait penser à des poèmes du XIXème siècle :

    "Inquiétude" - Aquarelle sur papier - 51 cm x 36 cm

    Misère

    Hommes, femmes, vieillards enfin,
    Tous ces vains chercheurs de problèmes
    Souffrent du froid et de la faim;
    Aussi les petits enfants blêmes.

    Le désespoir vient les saisir;
    C'est lui tout seul qui les enseigne,
    Et toujours le cruel Désir
    Mord leur chair qui pleure et qui saigne.

    Ils vivent dans l'oubli hideux,
    Sans que jamais rien y fleurisse.
    Mais qui donc aura pitié d'eux?
    Misère, la bonne nourrice.

    Cet Ange au gosier enroué,
    Réchauffant leur lèvre livide,
    Met sur eux son châle troué
    Et leur tend sa mamelle vide.

    1er décembre 1883, Théodore de Banville (1823-1991)

     

    Mireille Vanhove-Dubois nous parle de la misère d'Afrique, du drame d'une génération manquante à cause du sida, dans une société basée sur la famille.

    Le froid, remplacé par la chaleur est tout aussi insupportable le ventre vide, les regards sont les mêmes.

    "Regards inconsolables" - Aquarelle sur papier - 51 cm x 36 cm


    Rimbaud également décrivait la souffrance des enfants :

    Les effarés

    Noirs dans la neige et dans la brume,
    Au grand soupirail qui s'allume,
    Leurs culs en rond,

    A genoux, cinq petits, - misère !
    -
    Regardent le Boulanger faire
    Le lourd pain blond.

    Ils voient le fort bras blanc qui tourne
    La pâte grise et qui l'enfourne

    Dans un trou clair.


    Ils écoutent le bon pain cuire.
    Le Boulanger au gras sourire

    Grogne un vieil air.


    Ils sont blottis, pas un ne bouge,

    Au souffle du soupirail rouge
    Chaud comme un sein.

    Quand pour quelque médianoche,

    Façonné comme une brioche

    On sort le pain,


    Quand, sous les poutres enfumées,

    Chantent les croûtes parfumées

    Et les grillons,


    Que ce trou chaud souffle la vie,

    Ils ont leur âme si ravie

    Sous leurs haillons,


    Ils se ressentent si bien vivre,

    Les pauvres Jésus pleins de givre,

    Qu'ils sont là tous,


    Collant leurs petits museaux roses

    Au treillage, grognant des choses
    Entre les trous,


    Tout bêtes, faisant leurs prières

    Et repliés vers ces lumières
    Du ciel rouvert,


    Si fort qu'ils crèvent leur culotte

    Et que leur chemise tremblote

    Au vent d'hiver.


    Théodore de Banville, Arthur Raimbaud et tous ceux qui se sont révoltés contre la misère de leur époque doivent se retourner dans leur tombe de voir que l'on a su développer des tas de technologies plus ou moins utiles et que la faim reste le problème principal du XXIème siècle.

    "File de la survie" - Aquarelle sur papier - 51 cm x 36 cm

    Mireille Vanhove-Dubois reverse ses bénéfices à des associations caritatives au bénéfice des enfants d'Afrique


    Plus d'informations sur le travail de Mireille Vanhove-Dubois : cliquer ici

  • Madeleine Fjärilsdotter, artiste suèdoise à Paris

    Pin it!


    Madeleine FJÄRILSDOTTER ANDERSON, artiste suédoise, née en 1950 à Boras en Suède. Son inspiration est à la fois mystique et optimiste.


    Son nom d’artiste : Fjärilsdotter, signifie : fille de papillon car la symbolique du papillon est forte : le papillon est le symbole de la métamorphose, du changement. Il nous enseigne qu'il faut laisser nos désirs se réaliser, de changer nos vies, de créer de nouvelles situations pour améliorer notre quotidien. Il y a 4 étapes à faire pour devenir un papillon ; la 1 ère est l'œuf, la naissance de l'idée, ensuite, l'état de larve qui est de savoir si on réalise son projet. Ensuite, il y a le cocon où il faut amener ce projet à soi, le relier à notre personne. Et vient l'éclosion, la naissance du projet tant couvé. Ces étapes se répètent tout au long de notre vie, car des idées, des projets nous en avons plusieurs dans une seule vie. La force du papillon nous aide à mettre de l'ordre dans nos pensées, d'avancer consciemment.


    "Voile de brouillard d'un clair de lune" - Acrylique sur papier - 19 cm x 22 cm


    "J'écris et je peins inspirée et guidée par mon subconscient et je laisse mes mains danser sur le papier comme un papillon , et la création et moi ne font alors qu'un." Madeleine FJÄRILSDOTTER

    Exposition à la Galerie Art'et Miss jusqu'au 30 avril dans le cadre d'une exposition consacrée aux artistes femmes.

    Voir plus d'oeuvres de Madeleine Fjärilsdotter, cliquer ici

  • ChrisHill : Ocres du lubéron

    Pin it!

    Artiste peintre née le 29 juillet 1948 à Montpellier.
    Elle a suivi les cours de nombreux ateliers et écoles d’art en France et en Europe.
    Elle séjourne régulièrement dans les Îles de L’Océan Indien.
    Elle installe son atelier en Drôme Provençale à La Garde Hadhemar ainsi qu’à La Réunion, à Saint Gilles les Bains
    Elle a exposé entre autres à Paris, à L’Espace Champeret, à Evian, à La Galerie du Port, à l’office de tourisme d’Uzès, au Moulin de Cezanne au Tholonet, à la Galerie des Arts à Aix-en-Provence, et à l’Espace Allergue à Saint Raphaël.

    Très sensible à la lumière, ChrisHill a une approche différente selon qu'elle séjourne à La Réunion ou dans le Lubéron. Son travail est très coloré dans les Îles et tire sur les ocres en Provence.

    Ce mois-ci, elle nous présente un travail d'ocre du Lubéron, travail subtil qui mêle corps et décors, ou l'on découvre progressivement que ses tableaux sont habités.


    "Terre et Chair" Ocres du Lubéron sur toile 100cm x 80 cm


    ChrisHill participe à l'exposition : "L'Art au féminin " du 3 au 30 avril à la Galerie Art'et Miss.

  • L'univers sensuel et mystique de Sylvie BREYSSE

    Pin it!


    L’artiste créateur se doit d’être un intermédiaire entre le corporel et le spirituel. Les moyens de perception sont immenses, et telle est la mission de l’artiste : ausculter le sens caché des choses et tel est l’art du peintre créateur, ressentir la forme qui s’exprimera par un son, le son lui-même devenant une couleur.



    L’UNIVERS BLEU de Sylvie BREYSSE

    Sylvie BREYSSE est une artiste peintre authentique, à la personnalité unique. Ses œuvres nous transportent dans un monde subtil à dominance bleue. Ses compositions réalisées à l'huile sont une mise en scène éternelle d'une vision très personnelle de l’autre monde éveillant à la connaissance d'une autre réalité invisible mais perceptible.

    « La traversée azurée des miroirs » par Sylvie Breysse

    « L’art du créateur est de rendre visible ce qui est invisible ou non apparent. L’artiste est un capteur d’images qui se trouvent dans l’Univers. Par la couleur le peintre donne à la forme une plénitude et une âme.


    Etant habitée par une exigence et des visions qui s’imposent à moi, mes œuvres sont une consonance avec une vibration de l’Ailleurs. « Je ne crois qu’à ce que je ne vois pas et uniquement à ce que je sens » Mon œuvre est le témoignage de l’expression créative et intuitive de ce que je perçois.

    Chemin de l’immensité et du songe, « la couleur bleue me permet de contempler en transparence » Le bleu, couleur liée à l’expression concrète de la vérité provenant du monde non manifesté, entraîne notre esprit sur les ondes de la foi dans le lointain et l’infini, attirant l’homme vers le son de la pureté et éveillant un désir d’immortalité paisible. Ne laissant rien au hasard, l’état du bleu procure l’aptitude à discerner ce qui est juste.

    L’UNIVERS BLEU, tel le messager indigo venu d’outre monde, prodigue son éblouissante puissance et sa force lumineuse. Son souffle azuré invite à la conquête de soi-même et à la reconnaissance de la mémoire.


  • L'Art au féminin

    Pin it!

    Comme tous les ans la galerie Art'et Miss réunit au mois d'avril des artistes femmes.
    Celles-ci ont été choisies bien sûr pour la qualité et l'originalité de leur travail, elles ont été réunies pour représenter différentes tendances, mettant en lumière différentes sensibilités de la femme.
    Voici un premier aperçu de ces artistes que je vous présenterai plus en détail au cours de ce mois.
    Le vernissage aura lieu le samedi 12 avril, et vous serez les bienvenus.

     

  • L'Île des Esclaves de Marivaux

    Pin it!


    Iphicrate et Euphrosine accompagnés d'Arlequin et de Cléanthis, échouent sur l'Île des Esclaves.
    Trivelin, maître du jeu, les forcent à échanger leurs conditions.
    Ici, maîtres deviennent esclaves. Et inversement...

    De nouveaux pouvoirs qui grisent nos maîtres en herbe,
    Une pièce éminemment humaniste.
    Une comédie. On y corrige les moeurs en riant...

    Mise en scène : Stéphane Otero
    Scènographie : Alexis Ménard
    Costumes : Nadia Rémond
    Musique : Antoine Fromonteil
    Lumière : Stéphane Otero

    Les 4, 11 et 12 avril à 21h
    Le 6 avril à 17h

    THEATRE DE LA REINE BLANCHE
    2 Bis, Passage Ruelle, 75018
    M° Marx Dormoy ou La Chapelle

    Réservations : 01 40 05 06 96

    Tarifs : 13€ / 9€

  • Fabienne PETIT expose à Marseille

    Pin it!


    Fabienne Petit expose à la Galerie ART 152

    Après le SIAC de Marseille,des sculptures de Fabienne Petit (Faby) on décidés de prolonger leur séjour dans la cité phocéenne, c'est dans un lieu superbe et "hors normes" d'environ 300 m²,au cœur de Marseille, qu'elles s'offrent à vos regard. Elles ne sont pas seule ,vous pourrez admirer aussi les œuvres d'autres artistes:
    - Marie-Pierre Amiel . Photographe
    - Lionel Borla . Peintre
    - Joëlle Fouilloux . Peintre
    - Noah Grissi . Plasticien
    - Denis Neyrac . Sculpteur Designer
    - Sarah Normand . Peintre
    - Stéphane Rouze D'Arpa . Designer
    - Geneviève Saint Cast . Peintre
    - Christian Serrano . Peintre
    Art 152
    152 rue Paradis
    13006 Marseille
    Vous pouvez également retrouver les sculptures de Fabienne PETIT (Faby) : www.artetmiss.eu

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu