Avertir le modérateur

  • Lynne RICARD : une facture émotionnelle

    Pin it!

     

     

     

    ricard4.jpg Entre réel et irréel.

    Paysagiste, Lynne Ricard nous propose une évocation poétique de marais imaginaires.

    À la façon des impressionnistes, elle offre des couleurs douces et harmonieuses et ce sont mille sensations sonores et olfactives qui nous parviennent. On y devine un microcosme d’insectes s’agitant entre les hautes herbes, un monde vivant s’échappant vers le ciel sous forme de paillettes multicolores.

     

    Son oeuvre met l’accent sur la couleur et la lumière et s’attache à donner une facture émotionnelle empreinte de tranquilité et de réflexion.

     

    Expose à la galerie Art’et Miss jusqu’au 30 novembre 2008.

    Vente en ligne : www.artetmiss.eu

  • Johane LANDRY : "ensoleiller la vie des gens..."

    Pin it!

    Native et demeurant à St-Omer, authentique, passionnée et prolifique, l'artiste-peintre Johane Landry peint   depuis 1981.

    Après avoir travaillé près de 25 ans à la Commission scolaire de la région Johane Landry donne sa démission pour se consacrer à son art. Depuis 1999, Johane est "travailleur autonome" et possède sa petite Galerie d'Art à St-Omer. "Je ne suis plus la même, mais je ne suis pas une autre" (Je comprends de France D'Amours)

    landry02.jpgPour elle, c'est une joie d'ensoleiller la vie des gens par des scènes colorées et fantaisistes sur ses thèmes préférés, qui ont souvent une histoire s'y rattachant. À vous de la découvrir.


    Entrée en galeries d'art reconnues depuis 1995, son cheminement est grandissant. Elle a été représentée à travers ses œuvres dans des galeries d'art Canadiennes de l'Aberta et du Nouveau-Brunswick et ses toiles sont actuellement exposées en Saskatchewan, en Ontario, à Montréal et à Québec, son parcours se poursuit aussi dans cinq autres galeries d'art aux Etats-Unis, soit New-Jersey et en Pennsylvannie. Déjà 24 expositions solos et maintes expositions de groupe figurent à son itinéraire d'artiste. Johane fait partie du "Magazin'Art, Répertoire Biennnal des artistes canadiens en galerie" depuis 2000.

    Affiliations professionnelles
    En 1995, membre de RAAV
    Membre professionnel du Regroupement des artistes en arts visuels du Québec, (RAAV) Qc

    Expose du 2 au 30 novembre à la galerie Art'et Miss

    Expose à La pépinière Mathis du 5novembre au 5 décembre 2008

    Vente en ligne : www.artetmiss.eu

  • Vickie BRISSON-BELANGER, peintre - Québec

    Pin it!

    Jeune femme de 28 ans originaire de la Mitis, elle vit maintenant près de Rivière-du-Loup. Entre terre et mer, elle essaie d’exprimer dans ses œuvres son enthousiasme pour le renouvellement et l’éclatement de la figuration en peinture actuelle.

    vickie12.jpgD’influence plasticienne, les lignes, les volumes et la couleur charpentent son œuvre. En faisant éclater l’image pour mieux la reconstruire, elle s’inspire du verre fragile qui de main d’artisan se ressoude et devient vitrail. La toile devient alors une fenêtre à travers laquelle on peut découvrir son monde idéal.

    Son style s’est imposé de lui-même comme une évidence. Depuis ses premières toiles elle découvre des sujets qu’elle a envie de transformer, d’améliorer. Parfois un grand monument, d’autres fois une petite scène de vie, l’univers est vaste pour quelqu’un qui n’à de cesse de le réinventer.vickie13.jpg

    Pour ne jamais perdre la main et faire le plein d’inspiration, elle participe chaque année à plusieurs événements ayant traits aux arts visuels au cours desquels elle a eu l’honneur de remporter quelques prix… Elle travaille présentement à l’élaboration de divers projets d’expositions, tant en solo que collectives.

    Vickie Brisson-Belanger expose à la galerie Art’et Miss jusqu’à fin novembre.

    Ses oeuvres sont en vente en ligne sur : http://www.artetmiss.eu

  • Raymonde PERRON nous le dit avec des fleurs

    Pin it!

    perron01.jpg

    Raymonde PERRON participe à l'exposition " Québec - 400 ans " organisée par la Galerie Art' et Miss à Paris.

    Elle réside à St-Denis sur Richelieu, au Québéc et nous à fait l'honneur de sa présence au vernissage qui a eut lieu samedi 8 novembre.

    Elle a également participé au Grand Marché de l'Art qui s'est tenu place de la Bastille début novembre et participe également jusqu'au 23 novembre au "Salon d'Automne" de la ville de Coubron. Elle a d'ailleurs été primée par la commune de Coubron lors du vernissage de cette exposition.

    Artiste confirmée, Raymonde PERRON est présente dans de nombreuses collections privées tant au Canada qu'en France, aux Etat-Unis ou en Grande-Bretagne.

    Les personnages principeaux de ses oeuvres sont des fleurs. Mais sa touche, ses couleurs leur donnent vie, ses tableaux rayonnent d'énergie et c'est un véritable hommage à la nature qu'elle nous offre.

    Personnage chaleureux, Raymonde PERRON, offre des fleurs qui ne fannent pas.

    Elle résume ainsi sa démarche artistique : " Ma réflexion s’est arrêtée sur le parallèle qui existe entre le cycle de vie de L’Homme et celui des Fleurs, entre autre ; de la naissance au vieillissement, des  récoltes aux semences, tous deux, réagissant aux mêmes stimuli, traverseront l’espace temps, sensiblement de la même manière, tout en se croyant éternels.

    Alors mon interprétation picturale empreinte de spontanéité, dans un mouvement désinvolte, vous entraine à travers la toile, là où les tiges se redressent, où les fleurs dansent au rythme d’une musique imaginaire, dont la vie ne tient qu’à un fil, tout comme l’Homme, elles ne ressentent ni leur vulnérabilité, ni l’heure de la fin….Sont-elles immortelles ?

    D’autre part, arrêter le temps, jouir du moment présent, un sourire, un geste, l’expression d’une vieille dame qui donne son pain aux pigeons, nous rappelant que même dans la pauvreté, les scènes du quotidien se retrouvent en avant plan. Devant une architecture qui traverse les millénaires, je découvre les jeux d’ombre et de lumière, les clairs obscurs prennent leur place, je suis émerveillée devant tant de beauté.

    Influencée par les coloristes anciens, je désire que mes toiles deviennent intemporelles, alors j’ai choisi de peindre la beauté du monde, sur toile de tous formats, je veux que l’on ressente que ni la richesse, la pauvreté, la santé et la maladie, ne sont dépourvue de couleur et, ont aussi, leurs moments de bonheur.

    Je veux garder dans ce monde intransigeant de performance et d’individualisme, cette douce sensibilité qui m’habite.

    Par conséquent, je reconnaît ma fragilité et mon impuissance face à la vie. À ceux qui regardent mon œuvre, je souhaite leur laisser un peu d’espoir, de joie et de bien-être, c’est mon vœu le plus cher, et ma satisfaction première..."

    L'exposition "Québec - 400 ans" est visible à la Galerie Art'et Miss jusqu'au 30 novembre.

    Raymonde PERRON est artiste permanente à la galerie et une séléction de ses oeuvres est ensuite visible sur rendez-vous à la galerie.

  • L'exposition 400 ans du Québec se prolonge à la pépinière Mathis

    Pin it!

    L'exposition Québec - 400 ans se prolonge à la pépinière Mathis qui reçoit au mois de novembre : Céline GIGNAC, Raymonde PERRON et Johane LANDRY



    Céline GIGNAC




    Raymonde PERRON





    Johane LANDRY



    Pépinière Mathis
    9, rue Mathis
    75019 Paris
    Métro Crimée (ligne 7)

    Entrée par l'Allée des Orgues de Flandre

    Téléphone : 01 55 26 82 10
    Fax : 01 40 37 63 81
    Email : pepiniere.mathis@wanadoo.fr

    > voir le plan d'accès

    Horaires et jours d'ouverture :
    Lundi 10h-18h
    Mardi 10h-19h30
    Mercredi 10h-19h30
    Jeudi 10h-19h30
    Vendredi 10-19h30
    Samedi: 10h-18h

  • Noëlle BOILY : "être capitaine de son propre navire"

    Pin it!

    boilyno05.1226955201.jpgVoguant au fil de ses émotions, Noëlle BOILY dite BoilyNo, glisse sans bruit et sans heurt, laissant dans son sillage, une douce impression de mouvement et de vitalité.

    D’être autodidacte, l’oblige à peindre avec passion d’abord, pour chercher ensuite à révéler cette énergie créatrice. Ses toiles… ses voiles, aux couleurs lumineuses s’entourent de mystère et de secret. Elles sont aussi un clin d’œil comme un hommage à la vie, à tous les horizons qu’elle nous offre….La couleur du temps, la liberté du moment, et cette présence à peine perceptible de ce qui se cache en chacun de nous.

    Ses voiles se meuvent, gonflent de bonheur et de ténacité … Comme l’artiste, l’œuvre représente l’émotion à l’état pur; force et courage, pour les tempêtes; douceur et sensibilité pour l’écoute de ce qui est, qui sera.

    Enthousiaste et curieuse, le travail pour y arriver la stimule… Et elle veut garder cette innocence dans la découverte de nouvelles vibrations…tant dans la forme que dans la subtilité des nuances. Lorsqu’elle commence une nouvelle toile, c’est le plus souvent l’intuition qui l’amène à choisir les couleurs et la forme des voiles qu’elle y transposera. Sa technique est constamment en progression : elle cherche toujours à aller plus loin et à se dépasser.

    « Être Capitaine de son propre navire »
    BoilyNo expose à la galerie Art'et Miss jusqu'au 30 novembre 2008
    En savoir plus sur l'exposition de BoilyNo : cliquer-ici

  • Internationalisation

    Pin it!

    Superbe réponse du ministre brésilien de l’éducation interrogé par des étudiants aux États-Unis…
    A faire suivre… Car la presse nord-américaine a refusé de publier ce texte.

    Internationalisation

    Discours du ministre brésilien de l’Éducation aux États-unis.
    Pendant un débat dans une université aux États-unis, le ministre de l’Éducation Cristovam Buarque, fut interrogé sur ce qu’il pensait au sujet de l’internationalisation de l’Amazonie.

    Le jeune étudiant américain commença sa question en affirmant qu’il espérait une réponse d’un humaniste et non d’un Brésilien.

    Voici la réponse de M. Cristovam Buarque.

    En effet, en tant que Brésilien, je m’élèverais tout simplement contre l’internationalisation de l’Amazonie. Quelle que soit l’insuffisance de l’attention de nos gouvernements pour ce patrimoine, il est nôtre.
    En tant qu’humaniste, conscient du risque de dégradation du milieu ambiant dont souffre l’Amazonie, je peux imaginer que l’Amazonie soit internationalisée, comme du reste tout ce qui a de l’importance pour toute l’humanité. Si, au nom d’une éthique humaniste, nous devions internationaliser l’Amazonie, alors nous devrions internationaliser les réserves de pétrole du monde entier. Le pétrole est aussi important pour le bien-être de l’humanité que l’Amazonie l’est pour notre avenir. Et malgré cela, les maîtres des réserves de pétrole se sentent le droit d’augmenter ou de diminuer l’extraction de pétrole, comme d’augmenter ou non son prix. De la même manière, on devrait internationaliser le capital financier des pays riches. Si l’Amazonie est une réserve pour tous les hommes, elle ne peut être brûlée par la volonté de son propriétaire, ou d’un pays. Brûler l’Amazonie, c’est aussi grave que le chômage provoqué par les décisions arbitraires des spéculateurs de l’économie globale. Nous
    ne pouvons pas laisser les réserves financières brûler des pays entiers pour le bon plaisir de la spéculation.
    Avant l’Amazonie, j’aimerais assister à l’internationalisation de tous les grands musées du monde. Le Louvre ne doit pas appartenir à la seule France. Chaque musée du monde est le gardien des plus belles oeuvres produites par le génie humain. On ne peut pas laisser ce patrimoine culturel, au même titre que le patrimoine naturel de l’Amazonie, être manipulé et détruit selon la fantaisie d’un seul propriétaire ou d’un seul pays. Il y a quelque temps, un millionnaire japonais a décidé d’enterrer avec lui le tableau d’un grand maître. Avant que cela n’arrive, il faudrait internationaliser ce tableau.
    Pendant que cette rencontre se déroule, les Nations unies organisent le Forum du Millénaire, mais certains Présidents de pays ont eu des difficultés pour y assister, à cause de difficultés aux frontières des États-unis. Je crois donc qu’il faudrait que New York, lieu du siège des Nations unies, soit internationalisé. Au moins Manhattan devrait appartenir à toute l’humanité. Comme du reste Paris, Venise, Rome, Londres, Rio de Janeiro, Brasília, Recife, chaque ville avec sa beauté particulière, et son histoire du monde devraient appartenir au monde entier.
    Si les États-unis veulent internationaliser l’Amazonie, à cause du risque que fait courir le fait de la laisser entre les mains des Brésiliens, alors internationalisons aussi tout l’arsenal nucléaire des États-unis. Ne serait-ce que par ce qu’ils sont capables d’utiliser de telles armes, ce qui provoquerait une destruction mille fois plus vaste que les
    déplorables incendies des forêts Brésiliennes.
    Au cours de leurs débats, les actuels candidats à la Présidence des États-unis ont soutenu l’idée d’une internationalisation des réserves florestales du monde en échange d’un effacement de la dette. Commençons donc par utiliser cette dette pour s’assurer que tous les enfants du monde aient la possibilité de manger et d’aller à l’école. Internationalisons les enfants, en les traitant, où qu’ils naissent, comme un patrimoine qui mérite l’attention du monde entier. Davantage encore que l’Amazonie. Quand les dirigeants du monde traiteront les enfants pauvres du monde
    comme un Patrimoine de l’Humanité, ils ne les laisseront pas travailler alors qu’ils devraient aller à l’école; ils ne les laisseront pas mourir alors qu’ils devraient vivre.
    En tant qu’humaniste, j’accepte de défendre l’idée d’une internationalisation du monde. Mais tant que le monde me traitera comme un Brésilien, je lutterai pour que l’Amazonie soit à nous. Et seulement à nous!

    *Ce texte n’a pas été publié. Aidez-nous à le diffuser.

  • Salon d'automne de Coubron

    Pin it!

    salon.1226842779.jpg

     

     

    Le Maire de Coubron, Conseiller Général de Seine-Saint-Denis,

    La Municipalité,

    Le Comité des Fêtes et Loisirs,

    Ont le plaisir de vous inviter à l’exposition: “Des Sculpteurs et des peintres”

     

    Exposition du 16 au 23 Novembre 2008

     

    —————————————–

    Maison DACHEVILLE

    137, rue Jean Jaurès

    93470 COUBRON

    —————————————–

     

    Invités d’honneur: Jean-Luc TISSERAND et Daniel BRUNEAUX

     

     

    Jean-Luc TISSERAND, sculpteur

    Né à Montreuil en 1954, Jean-Luc TISSERAND vit sur les bords de la Marne.

    Il découvre la sculpture, il y a plus de trente ans, par le biais d’un ami qui l’initie aux geste de rudimentaires de la taille de la pierre. Sa vie familliale et professionnelle l’accaparent et lui laissent néanmoins un goût d’inachevé. Mais de nouveau en 1998, il renoue avec cet univers, qui s’impose progresivement comme une passion et finit par l’habiter comme un désir de création. Il fait d’ailleurs le chois, aujourd’hui, d’abandonner son activité professionnelle pour se consacrer entierement à la sculpture.
    Il se façonne successivement auprès des ateliers des sculpteurs Chantal ADAM à Neuilly sur Marne et surtout Michel SERRAZ à Neuilly Plaisance, où il travaille les poses de “modèles vivants”.
    Cette période d’apprentissage lui permet de maîtriser la matière, le geste et surtout d’affûter son regard. Le figuratif reste selon lui un exercice indispensable, une étape avant celle qu’il commence à entrevoir dans sa recherche sur les vides et les pleins. En effet, il ambitionne de réaliser des sculptures qui deviendraient des mises en perspective de l’espace où l’absence de matière témoignerait d’une forme, d’une force, d’une énergie avec pour seul objectif, l’émotion.

    Daniel BRUNEAUX, Peintre

    Né à PARIS en 1946 . Après ses études ,il travaille dans le batiment comme Artiste Plombier .Il laisse le chalumeau et les outils pour se consacrer à sa passion.

    Après diverses formations dans la région parisienne, il embrasse alors le métier d’Artiste Peintre. Il se fait rapidement connaître et reconaître au travers de divers salons et exposition en France et à létranger, glanant de nombreuses récompenses. Aujourd’hui, il habite en région parisienne mais demeure Vendéen de coeur.

    Depuis quelques années , il se promène le long des côtes et ports de France , de la mer du Nord à la Méditerranée et plante son chevalet devant les plus beaux sites portuaires ou paysages maritimes . Il choisit ses sujets pour leur beauté et leur caractère et intègre à sa peinture du sable et des objets trouvés sur le rivage.

    Tous ses tableaux ont un point commun, le bleu, et sont imprégnés de la sensibilité du pays qu’ils représentent .Il emporte les couleurs et la lumière du temps présent accompagné du chant des mouettes et de l’air marin. C’est au couteau qu’il termine ses toiles et travaille la matière dans son atelier.

    Plusieurs fois Invité d’Honneur lors de nombreuses expositions en région parisienne, en province et à l ‘étranger, Daniel BRUNEAUX nous invite à une très belles promenade à la découverte des ports de charme.

    Sa touche personnelle et son originalite résident également dans les cadres en bois flotté récupérés sur le rivage d’hiver, auxquels il donne une seconde vie.

     

    Cette exposition regroupe également des artistes professionnels de la Galerie Art’ et Miss : Tsetomir ASSENOV, Ginette BERTHIAUME, Birthe BO SAKURAI, Muriel CAYET, Iglika CHRISTOVA, Noris Maria DIAS, Anne DROUIN,Sylvie GESBERT DE LINEA, HALINA H, Houda KHALLADI, Véronique LATIL-LEVY, Huguette MACHADO-RICO, Jean QUINTIN, Raymonde PERRON, Dominique REMOND, Lynne RICARD et Martine RAVIGNON.

    Iglika CHRISTOVA et Raymonde PERRON se sont vue attribuer un prix par la commune de COUBRON

    Il y avait également de nombreux peintres amateurs de Coubron et ses environs et l’excellent travail de Dominique PINEAU à remporté un vif succès.

    A cette exposition était associé le centre de loisirs de la ville de Coubron et nous nous joignons aux élus pour encourager cette jeune création artistique.

  • Exposition : Québec - 400 ans

    Pin it!

     


  • Jaco Sieberhagen, sculpteur

    Pin it!

    Les thèmes de prédilection de Jaco Sieberhagen sont les hommes et les oiseaux.
    Nous avions eu l’occasion de recevoir cet artiste, il y a quelques temps pour une très belle exposition de sculptures en bois flotté représentant des oiseaux ( en voir plus ).
    Ces dernières oeuvres sont des sculptures sur métaux. Il crée des ombres en métaux en utilisant des programmes informatiques et la technologie du laser.

    Tick-Tock-Tick-Tock

    Tick-Tock-Tick-Tock

    Coffle III

     

    Coffle III


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu