Avertir le modérateur

  • Les femmes d'Ingrid

    Pin it!

    ingrid02-01.jpg

    Ingrid est une artiste polyvalente, ses techniques et ses thèmes en attestent, mais pour l'exposition "L'art au féminin" il était tout naturel de choisir "ses femmes", elles exprimant force et sensualité, leurs regards troublants captent notre attention, nous attirent et une complicité magique semble s'établir entre elles et nous.
    A voir jusqu'au 30 avril à la Galerie Art'et Miss

  • L'art au féminin

    Pin it!

    "Les femmes sont comme le suspens. Plus elles éveillent l'imagination, plus elles suscitent d'émotion". Ce mois d'avril, la galerie Art'et Miss lève le rideau sur l'Art au féminin. On pourrait penser qu'elle s'est donné pour mission d'illustrer ce trait d'esprit d'Alfred Hitchcock. Il y a nombre de lieux communs sur les femmes, la femme. Quand on y pense, tous mènent à deux constats. Les femmes sont force et énergie. Elles sont aussi douceur et sérénité.

    Eliane HurtadoLa sérénité, Eliane Hurtado l'exprime au travers du Japon. Les rouges passent de doux à profonds, soulignés de bleu, les branches de bambou s'entrecroisent. Dans un angle un morceau de la toile s'est détaché. Ce carré forme un tout qui ne doit sa présence qu'à l'œuvre qui l'entoure. Rien d'étonnant à l'idée que l'artiste soit allée exposer ses toiles jusqu'au pays du Soleil Levant.

    L'Asie est également une source d'inspiration pour Saksik. Formes généreuses, rondeurs expressives, les sculptures de l'artiste sont langoureuses. Dans des positions tendres et aguicheuses, c'est une féminité lascive et calme que l'artiste révèle avec ces silhouettes de bronze. Le choix de ce matériau inscrit ces petites statues dans une forme de plénitude et de légèreté.

    Le chemin vers l'absolu est une sorte de quête pour l'artiste québécoise Leroux. La pierre confie ses secrets à l'artiste qui lui donne corps au travers de ses sculptures. La finesse de ces personnages aux traits amérindiens révèlent le temps passé à se découvrir dans la création. Le temps est pour elle une notion importante. L'art est un moyen de laisser une trace de ce court passage qu'est la vie dans l'éternité.

    Valérie Gaugeac, elle aussi, fait le choix d'une matière unique : la sanguine. Cette craie rouge terre, que Poussin, David et Ingre ont portée à son apogée au XVIIIème siècle, l'artiste se l'approprie. Sous ses traits de sanguine, naissent des personnages poétiques dont les pensées étoilées sont emportées par le vent. Cette douceur donne envie d'un doux rêve, réchauffé par le ton ocre rouge des dessins.

    On se rapproche alors de l'image maternelle et rassurante. Celle que Tsila Goldstein nous a habitué à voir jusqu'à présent. Celle qui protège, avec tissus et dentelles, dont elle couvre sa progéniture et dont elle se pare pour exprimer la féminité blanche qu'on lui autorise. C'est celle qui témoigne et qui transmet. Cette fois-ci, plus besoin de toile, le tissu se suffit à lui-même.
    Mais une femme voit passer plusieurs étapes dans sa vie. Cette exposition est l'occasion de découvrir une nouvelle facette du travail de l'artiste israélienne : il est temps d'être femme, pour soi.

    Douces et sereines, les femmes n'en sont pas moins solides, affirmées et vigoureuses. Au cours de cette exposition sur l'art au féminin, ce sont Véronique Latil-Lévy, Ingrid, Tiziana Pavan, Madeleine Fjärilsdotter, Myriam Rueff, Anita Fleerakers et Veronica Priehodova illustreront la féminité dans son dynamisme et sa force.

    Découvrez l'Art au féminin, à la galerie Art'et Miss, jusqu'au 30 avril 2011. Le vernissage, en présence des artistes, aura lieu samedi 9 avril 2011, à partir de 18h.

    Camille du Plessix

    http://comcamandco.wordpress.com/

  • Retour à Notre Enfance

    Pin it!

    gaugeac03.jpg Les oeuvres de Valérie Gaugeac nous rappellent ce qu’on a perdu, ou décidé d’oublier, depuis la fin de notre enfance - nos capacités à regarder le monde avec émerveillement et fantaisie, avec optimisme et innocence. Elle évoque les images familières, les images des bonnes fées, des enfants aventuriers, et des magiciens sages des contes de fées, pas pour chercher l’enfance perdu, mais pour retrouver notre confiance dans un monde de plus en plus blasé.

    En utilisant une seule technique, la sanguine, l’artiste apporte une simplicité à ses oeuvres en écho avec les images évoquant du Petit Prince. L’essentiel n’est pas dans maîtrise d’une technique parfaite, mais son oeuvre est dans la maîtrise de l’art de la narration. En simplifiant l’acte de la création, c’est l’histoire qui est au centre du spectacle. À son avis, la sanguine est évocatrice du sang, l’élément de base du corps vivant et symbole le plus tangible de la vitalité. Les mouvements des personnages incarnent cette idée lorsqu’ils défient les lois de la réalité et de la gravité. Les personnages rarement sont tirés au bas du tableau ; rarement, ils gardent leurs pieds sur terre. Ils flottent plutôt librement dans l’espace, sans gravité, vers le centre ou les coins d’un tableau. Leurs bras sont tendus, leurs regards évitent la gravité du spectateur; leurs figures sont rendues en profil avec les yeux vers le haut du tableau, vers les étoiles et la lune qui sont omniprésentes dans les oeuvres. C‘est à ce moment, quand le spectateur jette un coup d’œil dans la même direction, que l’artiste pose sa question : En tant qu’adultes, pourquoi arrête-t-on de regarder le ciel, quand cesse-t-on de tendre les bras vers le monde? Pendant notre enfance, on a toujours regardé la ciel, en imaginant les images dans les nuages, an attendant de voir une étoile filante ou le réveil de la lune. On a passé du temps en pensant et en regardant le monde autour de nous. À travers les yeux d’un enfant, on imagine un monde ouvert et plein de bonheur. Quand on abandonne notre enfance à l’âge adulte, on perd cette vision de l’enchantement, de fantaisie, on voit le monde comme une série de pièges et de guerres, un monde plus malveillant que gentil. Mais, l’art de Valérie Gaugeac nous montre que tout n’est pas perdu, qu’il y a toujours de l’émerveillement dans le monde, on doit seulement ouvrir les yeux.

    Valérie Gaugeac expose dans « L’art au Féminin », exposition collective à la galerie Art’ Et Miss du 3 avril au 30 avril 2011. Le vernissage aura lieu 9 avril à 18h.

    Par Jordanne Ryan, assistant galeriste

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu