Avertir le modérateur

Bornholm

  • Sur la trace de Marie-Madeleine

    Pin it!

    Après son exposition sur les contes et légendes de Bornholm en février 2008, Birthe Bo Sakurai a vécu une petite année dans le sud de la France ou elle a retrouvé des similitudes avec les légendes de son enfance dans la façon de raconter l’histoire de Marie-Madeleine.
    Marie-Madeleine02Dans son enfance, elle avait entendu dire qu’un moine spécial de l’époque des Templiers, vers l’an 1100, était venu à Bornholm et avait construit toute leur église. Il avait apporté des statues, des peintures et des tapisseries d’une femme très spéciale, qui a été perçue comme une femme forte comme les habitantes de Bornholm, comme les femmes de Vikings, cette maîtresse femme était Marie-Madeleine, et a été présentée comme la femme qui avait appris à Jésus à « être un homme ».

    Ces tableaux avaient disparu de l’église, sans doute à l’époque de la réforme Luthérienne ne laissant place qu’aux icônes de la vierge Marie qui représentait l’image d’une femme beaucoup plus fragile. A partir de cette époque, Marie-Madeleine fût présentée comme une femme de mauvaise vie.
    Cette double présentation de Marie-Madeleine avait laissé des interrogations dans l’esprit de Birthe Bo Sakurai, qui se demandait qui était réellement cette femme qui semblait si proche des femmes de Bornholm.
    Cet été, vivant dans le sud de la France, Birthe Bo Sakurai a retrouvé a Saint Maximin, une procession où l’on célébrait Marie-Madeleine comme le premier disciple de Jésus, le crâne de Marie-Madeleine, recouvert d’or étant présenté comme relique. La tradition provençale raconte que Marie-Madeleine, après avoir accosté aux Saintes-Maries-de-la-Mer et avoir évangélisé la région, vécut toute la fin de sa vie en prière dans la grotte aujourd'hui sanctuaire de Sainte-Baume.

    Marie-Madeleine03

    Birthe Bo Sakurai, a alors repensé à son église de Bornholm et a rêvé qu’une représentation de Marie-Madeleine devrait y retrouver sa place et dans cette optique, elle a peint un tableau qu’elle imagine réalisé en tapisserie.


    Une tapisserie réalisée à Aubusson, à partir d’un tableau de Birthe Bo Sakurai: « La sirène et le fermier » , parents de Bonavede, est actuellement en cours de réalisation pour la commune de NY SLAGELSE au Danemark (financement de la Fondation C.L. DAVIDS)


    Les œuvres de Birthe Bo Sa kurai sont en exclusivité à la Galerie Art’et Miss – 14 rue Sainte Anastase – 75003 PARIS .

  • Le dragon de Bornholm

    Pin it!





    Sous le château de Hammershus , vit la Famille de Ellestinger, le roi du peuple souterrain. L'animal familier de la famille royale n'est pas un petit chien ou un petit chat, bien entendu, mais un dragon; celui-ci est très gentil et comme tout animal familier, il joue et danse avec les enfants du roi.

     

     







     

     Mais bien sûr, il est obligé de rester sous la terre car il fait très peur aux habitants de Bornholm, mais les enfants aimeraient bien l'emmener jouer dehors, et danser avec lui dans les airs, mais c'est interdit.





    Alors l'une des filles du roi eut l'idée de cacher le dragon dans son propre corps, il devenait alors un peu transparent et n'était plus visible aux yeux des habitants de Bornholm. La princesse et le dragon pouvaient donc jouer et danser librement sur l'ile sans terroriser ses habitants, mais il reste un dicton qui précise qu'en chaque femme de Bornholm il y a un dragon qui sommeille.



    Les mauvaise langues diront que cette légende n'existe pas qu'à Bornholm.... mais ce ne sont que des mauvaises langues....

  • Le roi Ellestinger

    Pin it!


    Le peuple souterrain vivait sur l'Ile de Bornholm, il habitait sous les monticules de terre un peu partout dans l'Ile et le roi Ellestinger vivait sous le château Hammershus avec toute sa famille ainsi que leur armée, composée d'hommes et de femmes soldats.
    Ils veillaient à ce que l'ile ne soit pas attaquée et se mobilisaient pour la défendre en cas d'attaque, laissant supposer à l'envahisseur que l'ile était très peuplée et bien armée, protègeant ainsi ses habitants.


    Le peuple souterrain était naturellement gentil et protecteur envers les humains, mais il lui arrivait de s'opposer à eux par exemple lorsque ceux-ci n'était pas attentifs à la protection de la nature.


    Tout les habitants de l'Ile savaient ou était l'entrée du château royal, seulement accessible par la mer, et qui comportait un réseau de souterrains traversant l'ile, mais personne n'osait y pénétrer car la légende dit qu'un jour une oie était entrée dans la maison royale du peuple souterrain et en était ressortie statufiée.
     
     
     
     
     
     
     


     
     
    A l'origine la légende raconte que le peuple souterrain existait bien avant les humains, mais losque l'église catholique en 1100 s'installa sur L'Ile de Bornholm, la légende fût un peu modifiée pour être compatible avec la nouvelle église. A parti de cette époque il fut dit que Dieu qui souhaitait visiter Eve sur l'ile l'informa de sa visite, Eve qui avait plusieurs enfants entrepris de les laver pour faire honneur à leur invité , mais elle n'eut le temps de n'apprêter que 2 enfants avant l'arrivée de Dieu, elle décida donc de cacher les autres enfants sous un tapis. Dieu lui demanda alors si elle n'avait que 2 enfants, ce qu'elle confirma, alors pour la punir d'avoir menti, il décida que ces enfants resteraient nains et ne vivraient pas à la lumière, c'est ainsi que l'histoire des gnomes de Bornholm fut compatible avec la Bible.

    D'autres tableaux ...

  • La chasse à "l'oiseau rare"

    Pin it!

    La chasse à "l'oiseau rare" - Birthe BO SAKURAI

    L'exposition de ce mois ci est consacré à
    Birthe BO SAKURAIqui au travers de ses tableaux nous interprète les contes et légendes danois de Bornholm , l'histoire du peuple de gnomes souterains : "DE UNDERJORDISKE".

    Ces tableaux sont issus de son enfance et mêlent mythes et réalité.

    L'éducation de Birthe s'est faite entre une maman protestante née à Copenhague qui lui racontait la Bible, le soir avant de dormir et lui parlait d' anges gardiens, et son papa athée qui comme pour la ramener à une certaine "réalité" lui racontait au cours de promenades dans la nature, les histoires traditionnelles de Bornholm, leur ile au coeur de la mer Baltique.

    Cette tradition narrait que chaque enfant disposait d'un oiseau pour le guider, mais que chacun devait choisir cet oiseau, d'où la nécessité de ne pas le choisir à la légère. Ce choix ne devait donc pas se faire sur les apparences mais dans le souci d'un guide spirituel.

    Dans son imaginaire d'enfant, Birthe à vu cet oiseau sous l'apparence d'un gnome tel un homme-oiseau, son papa lui a expliqué qu' effectivement cet oiseau pouvait prendre la forme d'un homme, représentant alors l'amour, tout aussi difficile à choisir que le guide spirituel.

    En voir plus...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu