Avertir le modérateur

Pablo Picasso

  • C'était un 24 juin...

    Pin it!

    C' était le 24 juin 1901  : A la galerie Vollard de Paris, Picasso expose ses toiles pour la première fois. Félicien Fagur, critique d'art dit de lui qu'il est "peintre, absolument peintre, il adore la couleur pour elle-même". Il y a des critiques visionnaires...


    Biographie de Pablo Picasso :

    Né à Malaga le 25 octobre 1881
    Décédé à Mougins le 08 avril 1973

    Pablo Picasso a été encouragé dans sa vocation artistique par son père, professeur de dessin. En 1901, il s'installe à Paris et décide de passer le reste de sa vie en France. Il initie le mouvement cubiste, brisant les lois traditionnelles de la peinture occidentale ; les objets représentés sont 'aplatis' sur la toile afin que tous leurs angles soient visibles simultanément. 'Les Demoiselles d'Avignon' de 1907 inaugure cette technique révolutionnaire, probablement inspirée des arts africains ou 'arts premiers'. Tenté un moment par le surréalisme, l'actualité politique le rattrape : il s'alarme de la montée du fascisme en Europe et particulièrement en Espagne. La toile 'Guernica' de 1936 est réalisée suite à l'annonce d'un massacre perpétré par les troupes de Franco dans un village du même nom. L'oeuvre est vite érigée en symbole de la Résistance. Picasso s'est également livré à la photographie, à la sculpture, à la gravure. Il a remis à l'honneur les dessins d'enfants, s'en inspirant largement pour ses oeuvres. Parfois considéré comme le plus grand artiste du vingtième siècle, il ne fait aucun doute que Pablo Picasso a chamboulé l'art et la manière de l'appréhender.
    En 1901 débute sa période bleue, en 1904 sa période rose, en 1907, sa période nègre, en 1909 sa période de cubisme analytique, en 1915 il fait des portraits ingresques et a une phase surréaliste en 1925. Sa naissance marque surtout le début d'une nouvelle histoire pour le monde de la peinture.



    Quelques citations :

    « Je ne peins pas ce que je vois, je peins ce que je pense »

    «Un tableau ne vit que par celui qui le regarde.»

    «Il n'y a en art, ni passé, ni futur. L'art qui n'est pas dans le présent ne sera jamais.»

    «De nos jours, l'on ne va plus à l'asile, on fonde le cubisme.»

    «L’art lave notre âme de la poussière du quotidien.»

    «En peinture on peut tout essayer. On a le droit. Mais à condition de ne jamais recommencer.»

    «Les ordinateurs sont inutiles. Ils ne savent que donner des réponses.»


    Musée National PICASSO :

     
    Musée national Picasso, 5 rue de Thorigny, 75003 Paris - Renseignements : 01.42.71.25.21
    Si vous allez au Musée Picasso, passez nous voir, nous sommes à 2 pas (16 rue Sainte Anastase)



     Installé dans un de ces hôtels particuliers qu'affectionnait l'artiste, le musée Picasso constitue le principal centre d'études sur la vie et l'oeuvre de l'artiste. Il regroupe des oeuvres diverses, de la peinture à la céramique en passant par les statues monumentales qui ne seront livrées au public qu'après la mort de Picasso. Créé en 1985, le musée suit un ordre chronologique ; les oeuvres rassemblées proviennent des dations successives des héritiers. Il s'agit souvent d'oeuvres à caractère intime, inédites, comme les statues monumentales installées dans le jardin attenant au musée, mais aussi d'oeuvres provenant de la collection personnelle de Picasso. Ainsi donc, aux côtés des oeuvres de Picasso se trouvent des ouvrages des maîtres qu'il admirait, Ingres, Degas, Cézanne, de ses contemporains ou amis, Matisse, Braque, et des oeuvres primitives dont on sait l'influence essentielle sur l'artiste. Sont ainsi retracées les phases successives de création de Picasso, des oeuvres de jeunesse de l'enfant prodige, encore marquées par un certain académisme, aux débuts du cubisme, avec bien entendu les 'Demoiselles d'Avignon', puis la 'Femme à la Guitare'. Le lieu livre ainsi les différents engouements de l'artiste, son bref engagement aux côtés du surréalisme, ses liens avec le communisme, son amour de la corrida et surtout des femmes, dont le tourbillon des femmes qui lui tournaient autour, Jacqueline, Marie-Thérèse Walter, Dora Maar, Françoise Gillot, jalonnera l'oeuvre.

    medium_16135.jpgdu 21 Mars 2007 au 24 Juin 2007  : Carmen et Picasso
     Marginale, provocante, passionnée et rebelle, l'héroïne de Bizet, dont l'opéra joué pour la première fois en 1875 défraya la chronique, est une icône de la modernité. Carmen assiège Picasso depuis son oeuvre de jeunesse où prostituées et gitanes confondent leur aura sulfureuse pour remettre en cause la morale de l'ordre bourgeois. Annonçant les 'Femmes à l'éventail' , mandolinistes et danseuses de la période cubiste, ce thème trouve avec les recherches des années 1930, une nouvelle dynamique dans la Suite Vollard et le cycle des Corridas où la torera se voit mise à mort. Etreintes, viols et meurtres révèlent alors une Carmen, victime propitiatoire de violents rituels d'exclusion et d'interdits. Picasso illustrera aussi les 'Dos Contes' de Reventos, en 1947, puis en 1948-1949, la nouvelle 'Carmen' de Prosper Mérimée (publiée en 1845) , suivie en 1964 par une réimpression enrichie de dessins 'La Carmen des Carmen'. On peut voir aussi dans la Carmen de Picasso s'esquisser la figure du double : Carmen c'est la femme et c'est l'autre, l'artiste lui-même. Elle en serait le symbole androgyne où le peintre se réfléchirait au miroir de l'atypique, du monstrueux, de l'altérité.


    medium_16138.jpgdu 19 Septembre 2007 au 07 Janvier 2008  : Picasso cubiste
     Cette exposition célèbrera le centième anniversaire de la fameuse toile de Picasso, Les Demoiselles d'Avignon. Si le musée Picasso a consacré à ce tableau une première exposition en 1987, peu après son ouverture au public, il s'était alors limité à en retracer la genèse à travers les oeuvres des années 1906-1907. Il s'agit aujourd'hui de dresser pour la première fois le bilan de l'ensemble des recherches cubistes de Picasso de 1907 à 1925. En effet, l'artiste n'a cessé de revendiquer le qualificatif de 'cubiste' pour désigner son oeuvre, tout au long des deux premières décennies du siècle. Depuis l'émergence du 'proto-cubisme' des Demoiselles d'Avignon (hiver 1906-1907) et ses développements de la 'période nègre' en 1907-1908 jusqu'aux divers rebonds 'post-cubistes' des années 1921-1925, il apparaît que le vocable et les oeuvres qu'il désigne, n'ont jusqu'à ce jour pas fait l'objet d'un véritable bilan. L'exposition regroupera 350 oeuvres et documents, dont la moitié provenant des collections du musée.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu