Avertir le modérateur

abolition

  • C'était un 18 décembre : abolition de l'esclavage

    Pin it!
    C'est arrivé le 18 décembre 1865 aux Etats-Unis : abolition de l'esclavage

    Le 13me amendement l'affirme haut et fort : « Ni esclavage, ni aucune forme de servitude involontaire ne pourront exister aux Etats-Unis, ni en aucun lieu soumis à leur juridiction ».
    La Guerre de Sécession vient de s'achever, remettant en cause, par la victoire des Etats du Nord, les acquis séculaires des grands planteurs de coton du Sud et notamment l'esclavage.Déjà, le 1er janvier 1863, Abraham Lincoln s'était insurgé contre cette ignominie en proclamant l'émancipation des esclaves chez les onze Etats du Sud rassemblés sous l'appellation « Confédérés ». La guerre civile déchirant les Etats du Nord et du Sud avait débuté en juillet 1861 et durera quatre longues années. Lincoln, élu en 1854, avait une obsession : arrêter l'esclavage. La Constitution pourtant, ne comportait aucun article de la sorte. La Guerre de Sécession terminée le 9 avril 1865 avec la capitulation du Général Lee face à Grant, plus rien ne s'opposait à ce qu'unamendement établisse la fin de l'esclavage. Lincoln assassiné quelques jours après la fin de la guerre, le congrès, en hommage, se réunit pour voter le 13me amendement. En Europe, le premier souverain à abolir l'esclavage fut Charles Quint en 1526, suivi par l'Eglise catholique en 1537 par une bulle qui sera ignorée dans les contrées lointaines dont le Nouveau Monde. En fait, les premiers abolitionnistes de l'esclavage furent les esclaves eux-mêmes dès le XVIIe siècle, capturés en Afrique avec comme destination les Amériques et les Antilles. Rebellions et suicides se succédèrent, des vents de révolte soufflaient aux Caraïbes, notamment à Saint-Domingue. Cela faisait réagir quelques blancs anglo-saxons mais la plupart s'accommodaient fort bien de cette situation. Sous l'impulsion des idées de la Révolution française, l'esclavage fut remis en cause dans les colonies françaises. C'est ainsi qu'en août 1791, les esclaves se soulevèrent aux Caraïbes. Exit la traite négrière et le système colonial. Mais revenons aux Etats-Unis et au 13me amendement.










    "Encore enchaînés " - Aquarelle sur papier de Mireille VANHOVE-DUBOIS







     À la fin de la guerre de Sécession, la loi ne s'appliqua guère. Profitant de la déchéance des Etats du Sud, des mouvements terroristes virent le jour à l'image du trop fameux célèbre Ku Klux Klan qui va imposer sa propre loi : la ségrégation raciale. Il faudra attendre longtemps avant que le 13me amendement ne soit véritablement appliqué et la ségrégation raciale supprimée avec notamment la ténacité d'un certain Martin Luther King. Il faut dire aussi qu'au XIXe siècle, l'esclavage était un marché juteux : en Europe, Napoléon l'avait déjà rétabli aux Antilles. Le premier décret d'abolition fut signé par les Britanniques en 1833. En France, il faut attendre un nouveau décret en 1848 inspiré par Victor Schoelcher. Aux Etats-Unis, les choses avaient bougé un peu auparavant avec la création du Libéria, ancienne colonie, qui devient un des premiers états africains indépendants et enfin, en 1865, environ 4 millions de personnes furent concernées dans tous les états américains. Le Brésil suivra en 1888. Près d'un siècle plus tard, la Mauritanie est le dernier pays, en 1980, à abolir l'esclavage, malgré la déclaration universelle des droits de l'homme proclamée en 1948.






    "Camp de réfugiés" - Aquarelle sur papier de Mireille VANHOVE-DUBOIS







     
     
     Ce n'est finalement qu'en 2001 lors de la conférence de Durban, que l'esclavage et la traite des noirs seront qualifiés de crimes contre l'humanité. Nantes accueillera en 2007 sur son sol le premier mémorial dédié à l'abolition de l'esclavage en Europe. Beau symbole pour la ville qui était le premier port négrier de France ! - Auteur : Catherine
     



    "Regards inconsolables" - Aquarelle sur papier de Mireille VANHOVE-DUBOIS


    Le temps des revendications

    Martin Luther King (15/01/29- 4/04/68)

    Tout le monde connaît la célèbre phrase de Martin Luther King " j'ai fait un rêve ". Mais qu'a-t-il fait pour être connu? C'était un pasteur qui créa un mouvement de revendications pour la lutte pour l'égalité des races mais ses actions étaient toujours non violentes. La non-violence fut son moyen de résistance. Il organisa aussi de nombreuses manifestations qui avaient pour but d'obtenir droit de vote effectif pour les afro-américains et l'abolition des discriminations dans les lieux publics. Il a reçut le prix Nobel de la paix. Il a été assassiné le 4 avril 1968, il était alors âgé de 39 ans.

    Malcolm X (1925- 1965)
    Son vrai nom était Malcolm Little. Il a passé son enfance dans des institutions et dans des familles d'accueil à la suite de la mort de son père, assassiné par le Klu Klux Klan (voir ci-après). A l'age de 21 ans, il fut arrêté et pendant qu'il était en prison, il devint islamiste. Lorsqu'il sortit de prison, il se rebaptisa Malcolm X et devint le leader des Black Muslims. Il cherche à faire des séparations entre les différentes races. Contrairement aux actions de Martin Luther King, les actions de Malcolm X sont violentes. C'est à la suite de plusieurs voyages dont certains à La Mecque qu'il se rendra compte qu'il existait des blancs qui voulaient, tout comme lui, l'égalité des races. Il fut assassiné le 21 février 1965.

    Quelles sont les résultats de ces revendications ?
    En théorie, après ces revendications, ces procès pour l'égalité, les afro-américains ont eu plus de droits et plus d'égalité. Plusieurs lois ont changé. Ainsi ils allaient dans les mêmes écoles que les personnes de races blanches, pouvaient accéder à l'université, n'avaient plus d'endroits séparés de ceux des personnes de races blanches. Mais le regard porté sur eux était encore humiliant et les oppositions à l'intégration restaient fortes dans la vie quotidienne.

    le racisme et l’intolérance à l’heure actuelle

    Y a t-il encore du racisme à l’heure actuelle aux USA ? Malgré les lois qui protégent les étrangers aux USA, il existe toujours du racisme. L’intolérance et le racisme continuent même à s’étendre, vers les juifs, les musulmans, les hispaniques, les homosexuels. Et malgré les lois, il existe toujours des discriminations. Dans un contexte économique difficile, le niveau de formation assez faible des afro-américains, ajouté aux rejets qu’ils rencontrent sur le marché du travail, fait qu’il y a chez eux énormément de chômage. Donc plus de misère, plus d’exclusion sociale, plus de délinquance et d’insécurité dans leurs quartiers. Ce qui contribue à augmenter le racisme, dans un parfait cercle vicieux.






    Derrière la barrière - Aquarelle sur papier de Mireille VANHOVE-DUBOIS


    Vente en Ligne des oeuvres de Mireille VANHOVE-DUBOIS
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu