Avertir le modérateur

art

  • "Le Promeneur" de Rose Sznajder

    Pin it!

    roselepromeneur.jpgL’artiste qui fait de la photographie contemporaine est très connue pour ses photographies de poupées. La photo présentée ici est l’une de la série des paysages qu’elle a prise lors d’un voyage.

    La photographe n’a pas eu l’intention de transmettre des informations par la photo comme les photographes documentaires. Ce qui compte ici, ce sont des émotions ainsi qu’un univers poétique. Rose Sznajder a choisi le paysage pour stimuler notre imagination : on se trouve sur la plage ; le crépuscule a plongé le ciel dans des couleurs douces, et un bruit léger perturbe de temps en temps la tranquillité. La seule personne sur la photo, « Le Promeneur », se découpe sur les tons roses du ciel, mais néanmoins il se fond dans le paysage.

    L’imprécision des contours abroge la limite de l’homme et de la nature, ainsi il n’y a pas de limites du possible – notre imagination n’a pas de frontières.

    En regardant cette photo, on ne pourrait faire autrement que de se demander ce que le promeneur médite pendant sa promenade. Pense-t-il à son amour non partagé ? Pourrait-il être une personne âgée jetant un coup d’œil rétrospectif sur sa vie ? Ou, une personne trop angoissée qui se replierait dans le calme de la nature ? Il y a encore tellement d’ évasion. Rose Sznajder nous a donné un cadre harmonieux dans lequel nos pensées peuvent se perdre. 

    Suang Hoang
    Assistante galeriste


    Exposition du 3 octobre au 13 octobre – Galerie Art'et Miss
    Finissage en présence de l’artiste dimanche 12 octobre

     

     

     

  • Les délicates visions d'Elitsa Setchenska - Galerie Art'et Miss, Juin 2014

    Pin it!

    Dans notre exposition Art Abstrait, nous présentons l’œuvre de l’artiste bulgare Elitsa Setchenska. 

    Elitsa Setchenska nous montre un total de huit œuvres de petit format, toutes réalisées à encre de Chine ou aux marqueurs sur papier.

    setchenska01.JPG

    Il est difficile de parler sur l’œuvre de cette artiste, puisque ses dessins semblent se transformer et se dévoiler à chaque moment devant nos yeux. Après une première impression de simplicité noire et blanche, c’est tout un monde qui déborde.

    Le petit format de ses dessins contraste avec le contenu. Ce sont des petites fenêtres vers un univers dynamique qui semble être en train de se déployer. Nous pouvons comparer l’image perçue au travers des cadres de ses œuvres, à celle perçue au travers du kaléidoscope, mais ici il ne faut pas le faire tourner pour sentir le mouvement des formes. On se sent émerveillé de voir que derrière un petit orifice il y a tout un univers en expansion.

    setchenska05.JPG

    La nature de ses œuvres nous invite à les observer de près pour pouvoir découvrir l’énorme quantité de détails et subtilités cachés derrière la sobriété blanche et noire.

    Elle mélange courbes et contre-courbes avec des formes anguleuses et des petits détails à peine millimétriques pour créer une composition étonnamment cohérente.

     

    Il y a quelque chose d’art-déco, quelque influence du premier cubisme  inspiré par le primitivisme, quelque chose d’architectonique dans la façon de composer… il a donc bien de la personnalité propre de l’artiste, architecte et scénographe, qui a réussi à créer sa propre structure, sa propre scène, son propre univers plastique.    

    setchenska06.JPG

     

    Les œuvres d’Elitsa Setchenska seront visibles à la Galerie Art’et Miss jusqu’au 24 juin.

     

    Fátima Gallardo León   

  • La trame de vie de Liana SAGNOTTI

    Pin it!

     

    Liana SAGNOTTI propose, à travers son ensemble de 18 petits tableaux « Du passé au futur », d'emmener le spectateur dans son monde.

    Sagnotti, artiste, peintre, acrylique, toile, art, Paris, galerie, art' et Miss, Art au Féminin, femme

     

    Sagnotti, artiste, peintre, acrylique, toile, art, Paris, galerie, art' et Miss, Art au Féminin, femme

     

    Chaque carré est pensé comme la prise de vue d'un moment de vie. Les couleurs sont gaies et les traits se perdent parfois dans des jeux de transparence, comme si un léger voile venait recouvrir les scènes.

    Sagnotti, artiste, peintre, acrylique, toile, art, Paris, galerie, art' et Miss, Art au Féminin, femmeSagnotti, artiste, peintre, acrylique, toile, art, Paris, galerie, art' et Miss, Art au Féminin, femme

     

    La technique se veut enfantine, innocente, mais il ne faut pas se méprendre, c'est bien une vie d'adulte qui est présentée ici. L'amour, la solitude, l'amitié, le bonheur, simple, autour d'un pique-nique ou à la terrasse d'un café...

    Sagnotti, artiste, peintre, acrylique, toile, art, Paris, galerie, art' et Miss, Art au Féminin, femme

     

    Sagnotti, artiste, peintre, acrylique, toile, art, Paris, galerie, art' et Miss, Art au Féminin, femme

    Les tableaux se répondent, dialoguent entre eux. Et l'histoire peut être lue dans tous les sens. C'est à la découverte du monde que nous invite Liana SAGNOTTI, la découverte de son monde.

     

    Sagnotti, artiste, peintre, acrylique, toile, art, Paris, galerie, art' et Miss, Art au Féminin, femme

     

     

    Les acryliques sur toile de l'artiste danoise sont visibles jusqu'au 30 avril 2014 à la Galerie Art' et Miss, dans le cadre de l'exposition « L'Art au Féminin ».


    Mickaël Pourtier

  • Katarina EKSTRAND magnifie la femme sur le tissu

    Pin it!

     

    Deux acryliques sur tissu de la suédoise Katarina EKSTRAND sont exposées à la galerie Art' et Miss dans le cadre de l'exposition collective « L'Art au Féminin ».

     

    Dans chacune d'elles, une figure féminine. Ce qui impressionne, c'est la simplicité avec laquelle elles sont mises en avant. Des contours nets, forts, sculpturaux, et une douceur, une sensibilité naturelles.

    Ekstrand, acrylique, tissu, art, Art' et Miss, Art au Féminin, Paris, galerie, exposition

     

    Les femmes créées par Katarina EKSTRAND sont vraies, sincères, et partie intégrante de leur environnement. Par la couleur, la peintre les intègre dans un univers hors de l'espace et du temps. Elles sont constituées du monde qui les entoure et celui-ci se nourrit d'elles également.

    Ekstrand, acrylique, tissu, art, Art' et Miss, Art au Féminin, Paris, galerie, exposition

    L'exposition collective "L'Art au Féminin ", regroupant les œuvres de 15 artistes françaises et européennes se tiendra à la Galerie Art'et Miss jusqu'au 30 avril 2014.

     

    Mickaël Pourtier

  • Resonances d’ici et d’ailleurs – Bartash, Sev et l'Unicef à la Galerie Art’et Miss. Mars 2014

    Pin it!

       bartash-1

    Pour le mois de Mars, la Galerie Art’et Miss vous propose une exposition que l’on peut définir comme des rencontres . En présence, deux artistes d’une personnalité très différenciée: Mohamed Bartash et Sev.

    sev.jpg

     

     

    Cette exposition présente une rencontre entre la peinture de Mohamed Bartash et la sculpture de Sev, entre l’abstraction des toiles et la figuration des œuvres sculptées, une rencontre entre l’Egypte et la France et, enfin, une rencontre entre l’art et la solidarité : en collaboration avec l’Unicef, les deux artistes dédient une partie de leurs ventes en faveur des enfants syriens réfugiés.


                              unicef.jpg

    Fátima Gallardo León

    L’exposition Résonances d’ici et d’ailleurs, sera visible à la Galerie Art’et Miss du 15 au 30 mars 2014.

     

  • Marie-Fa Lazzari à l'Exposition Animalier - Galerie Art'et Miss

    Pin it!

    Le travail de Marie-Fa Lazzari montré dans l’exposition Art Animalier  est un ensemble d’images de chiens, chats et chevaux qui ont en commun deux aspects fondamentaux : une complète absence de manipulation des scènes et une grande capacité pour capter ce qu’en photographie on appelle « l’instant décisif ».

    © Détente de Marie-Fa Lazzari.jpg

    Les images d’animaux que Marie-Fa prend au travers de son objectif restent bien éloignées du côté kitsch et artificiel des typiques photos de chiots et chatons des calendriers de la poste.

    Ses photos sont un regard direct et sans additifs des comportements des animaux, sans recourir à la manipulation des sentiments et à la création de décors. La photographe nous montre avec une grande sincérité les différents comportements des animaux, parfois drôles, parfois tendres, mais toujours spontanées.

    © Face à face de Marie-Fa Lazzari.jpg

    Par rapport à cette spontanéité, c’est l’artiste même qui s’exprime en disant : « Photographier, c’est savoir s’abandonner à l’instant pour en saisir toute la poésie et rester accueillante à cette magie unique et éphémère de l’instant photographique »

     

    © Oreilles au vent de Marie-Fa Lazzari.jpg

    Si vous voulez découvrir ces instants de réalité animalière, vous trouverez les photographies de Marie-Fa Lazzari jusqu’au 23 février à la Galerie Art’et Miss.

     

    Fátima Gallardo León

  • ART ANIMALIER – Galerie Art’et Miss

    Pin it!

     

     

    Du 12 au 23 Février, la Galerie Art’et Miss présente son exposition Art Animalier.

    La représentation des animaux est une des premières manifestations artistiques depuis la Préhistoire, quand elle était liée aux expressions magiques et religieuses.


     

    Pendant toute l’Histoire de l’humanité, l’art animalier a accompagné l’évolution artistique et culturelle des différentes civilisations, en s’adaptant a ses particularités propres: dans l’Antiquité avec l’Ancienne Égypte et ses représentations des dieux zoomorphes, au Moyen Âge avec les Bestiaires, les scènes de chasse romantiques comme celles de Courbet…




             Dans cette exposition, nous voulons montrer les différentes formes d’interprétation de ce genre par des artistes actuelles. À travers des sculptures, peintures, photographies et objets d’art, nos artistes montrent une grande variété de visions du monde animal. Depuis la tendresse domestique des photographies de Marie-Fa Lazzari, en passant par le réalisme de Roberto Bianchi, le sens surréaliste de Michel Narbonne, l’exotisme de Maurizio Boscheri ou le côté sauvage de Christine Boudin.


             Chaque artiste met en valeur sa liberté créative et nous montre son idée particulière du monde animal  dans cette exposition hétérogène et illustrative de l’état de l’art animalier à notre époque.


    Fátima Gallardo León



    Art Animalier, jusqu’au 23 Février dans la Galerie Art et Miss.


    Artistes participants : Ginette BERTHIAUME, Roberto BIANCHI, Maurizio BOSCHERI, Christine BOUDIN, Alain CANTILLON, Danie GAGNON, Marie-Fa LAZZARI, Michel NARBONNE, Jaco SIEBERHAGEN et Marie-Pierre SINIBALDI.

     

     

     

  • Marie-Hélène Rochet - Galerie Art'et Miss

    Pin it!

    Dans la Galerie Art’et Miss, nous exposons l’œuvre de l’artiste française Marie-Hélène Rochet. Cette artiste parisienne - très influencée par artistes comme Turner, Dalí ou les primitifs italiens- structure très souvent sa production à travers des séries « inspirées par les émotions, les évènements et les questionnements de ma vie »

     

     rochet04

    Dans l’Exposition Internationale, nous trouvons des œuvres de sa série « Ils » et « Elles », inspirées par les mannequins des vitrines des magasins, ainsi que de la série « Femmes et hommes qui se croisent ».

    rochet01

    Son tableau Hommage à Michel-Ange est un des tableaux qui appartient à sa série qui rend tribut aux grands artistes qui  l’ont  influencée,  avec son habituel mélange de photographie et de collages.

    rochet03

    Les tableaux de cette peintre, montrent une grande richesse technique, où elle réalise des mélanges entre la photographie et des collages plastifiés. Ses tableaux sont habités par des silhouettes anonymes, parfois statiques,  parfois dynamiques, qui cohabitent sur des fonds de couleurs puissantes, où nous ne savons pas si elles sont prisonnières où résidantes. 

    Les œuvres de Marie Hélène Rochet, seront visibles à la Galerie Art’et Miss jusqu’au 29 décembre.

    Fátima Gallardo León

  • Joan Pla. Color Fields à San Cristóbal

    Pin it!

    Joan Pla est un photographe barcelonais qui intégre dans son activité artistique des genres et des styles des plus différents. À l’occasion de l’Exposition Internationale de la Galerie Art ‘et Miss, nous avons l’opportunité de montrer quelques examples de photograhies qui appartiennent à sa série San Cristóbal.

    pla02 Avec ce groupe de photographies, l’artiste emène le spectateur dans l’île espagnole de Gran Canaria, plus espécialement dans le quartier marin de San Cristóbal.

     pla01

    Dans cet endroit d’une identité marquée, Joan Pla montre son regard personnel, où la lumière et la couleur sont les protagonistes et personnifient la grande enérgie de ce petit univers atlantique.

     pla03

    Le photographe regarde et montre, souligne les éléments qu’il désire accentuer grâce aux cadrages originaux caractéristiques de cette série, qui simplifient parfois les élements, jusqu’à pratiquement nous donner des œuvres abstraites, qui rappelent directement certains mouvements de l’abstraction picturale comme le Color Fields.

     Fátima Gallardo León

     À la galerie Art’et Miss , nous vous invitons à découvrir le regard de Joan Pla. Ses photographies seront visibles à l’Exposition Internationale jusqu’au  29 décembre

  • La nature et Anita Fleerackers - Galerie Art'et Miss

    Pin it!

    Dans le cadre de l’Exposition Internationale de la Galerie Art ‘et Miss, nous montrons le travail de l’artiste belge Anita Fleerackers. Née en pleine campagne, cette sculptrice présente son œuvre comme une conséquence directe de cette affiliation vitale avec la nature, qui lui inspire des sujets et des formes.

    fleerackers06-01

    (1)

     

    Ses œuvres présentent toujours une gravité, une présence forte et solide qui fait penser qu’elles sont enracinées dans la terre.

    Elle possède une tendance à la schématisation, qui rappelle la Préhistoire, l’art primitif et le cubisme. À travers ces formes évocatrices, simples et résumées, elle réussit à reproduire soit la puissance animale, soit la force d’une danse, soit la souplesse de l’intimité entre deux personnes.

    fleerackers05-00(2)

     

    Même ses couleurs – rouges, gris et marrons-  et le traitement de ses surfaces -où melange des zones rugueuses et des zones émaillées- évoquent sa constante inspiration par la nature.

    fleerackers02-00

    (3)

    Si vous voulez voir cet hymne à la nature, vous trouverez les œuvres d’Anita Fleerackers jusqu’au 29 décembre à la Galerie Art’et Miss.

     

    Fatima Gallardo León

    (1)Toro. Grès rouge. 33x15cm

    (2)Nous. Grès émaillé. 15x15cm

    (3)Tango passionné. Raku. 40x30cm

     

  • Le marbre et la vie. Mohamed Bartash

    Pin it!

    L’œuvre de l’artiste égyptien Mohamed Bartash est définie en grand partie par le mot ambigüité.

    bartash02

    (1)

    En apparence, ses peintures sont tout d’abord, des simples abstractions inspirées par les surfaces du marbre. Mais l’artiste y voit un paralélisme avec les sentiments et vécus humaines. Sa dureté, son apparente imperturbabilité, sa réponse aux agressions du temps… là il trouve des rapports avec l’être humain, sa sensibilité, ses actions et ses émotions.

    De cette façon Mohamed Bartash crée une série d’œuvres qui fluctuent entre la dure et concrète matérialité de la surface du marbre, pour disparaître tout de suite , en devenant une évocation inmatériel de sentiments, passions et sensations.bartash01

    (2)

    Depuis la Galerie Art’et Miss nous vous invitons à assister à ce dialogue entre le précis et l’imprécis, entre la matière et la sensation.

    Fátima Gallardo León

    Les œuvres de Mohamed Bartash seron visibles dans cadre de l'Exposition Internationale à la Galerie Art’et Miss jusqu’au 29 décembre.

    (1) Mohamed BARTASH, Fire Green Marble. Huile sur toile, 120x80cm

    (2) Mohamed BARTASH, Passion Grey Marble. Huile sur toile, 120x80cm

  • Derniers jours de l’exposition Photo « Olivier Billon et Sébastien Castillo »

    Pin it!

    L’exposition photo sur les réalisations d’Olivier Billon et Sébastien Castillo arrive bientôt à sa fin. Vous avez jusqu’au Samedi 10 juin 2011 pour découvrir leur travail. Zoom sur deux œuvres d'Olivier Billon.


    Si Olivier Billon a su donner des textures incroyablement surprenantes et intéressantes à ses photos afin de retranscrire ses émotions, Sébastien Castillo, lui, s’épanouît dans un style urbain beaucoup plus fourni en images.

    Sébastien Castillo Branches.png

    Sébastien Castillo nous transporte dans un rêve qu'il a su traduire avec rythme, dynamisme et originalité.

    Comme pour la plupart de ses réalisations, l’artiste a mêlé entre trois et sept clichés différents. Ici, on peut voir un zoom sur des arbres dégarnis, une sculpture, un vieux bâtiment, un monument historique, des graffitis… Sébastien Castillo n’a pas peur de saturer ses œuvres et de réaliser des mélanges improbables jusqu’à obtenir un travail original et surprenant. Pour cela, il mêle différents styles, lieux et époques, comme à son habitude.

    Contrairement aux autres photographies de l’artiste qui sont exposées dans la galerie Art’et Miss, les lignes ne sont pas géométriques mais arrondies. Ces formes se traduisent par des branches d’arbres qui donnent du mouvement et l’illusion d’une calligraphie ou encore d'un travail en dentelle. On a l'impression que les branches dansent et font vibrer la photo. Cette composition éveille notre curiosité et nous pousse à découvrir ce qui se cache à l'arrière-plan. Ce mystère se trouve-t-il au bout de cette lumière blanche qui semble divine?

    La limite s’efface entre les formes serpentines des branches d’arbres et les graffitis puisqu’il est difficile de faire la distinction entre les deux. Une confusion se crée alors entre ces deux éléments. Sébastien Castillo fait de la nature la suite d’une reproduction artistique.

    L’artiste, grâce à ce travail photographique, nous donne une vision différente du paysage urbain. Son art nous montre qu’il y a  plusieurs façons de voir le monde et de s’émerveiller devant chaque élément qui nous entoure.


    homme à vélo Sébastien Castillo.png

    Dans la photo ci-dessus, l’artiste crée différents univers en utilisant la même technique de saturation et de superposition que la précédente.

    Une atmosphère de mystère se dégage de cette œuvre : les éléments sont beaucoup plus distinctifs que d'autres photos, mais toujours drapés par une sorte de voile énigmatique.

    Au premier plan, une sorte de brume vient effacer les couleurs, et se pose sur une scène urbaine, lui donnant un aspect fantasmagorique. Les lignes de forces de l’œuvre permettent de mettre la vie urbaine en valeur, donnant une impression de vie et de profondeur, mais au travers d’une dimension presque rêvée.

    Il y a des vibrations de lumières qui font penser à une courbe  sinusoïdale d’électrocardiogramme. Ces courbes rappellent par ailleurs le mouvement de rotation des roues du vélo. On remarque un cycliste qui entre dans le centre homothétique de la photo et se dirige vers la gauche où ces courbes sont de plus en plus amples; comme si la vie y était et qu'il tentait tant bien que mal de s'y accrocher. Notre regard suit le cycliste et s’oriente vers l’endroit le plus éclairé de la photo. Cette lumière semble presque divine.

    Au mouvement des courbes, s’ajoutent les petites vagues d’eau qui viennent renforcer cette oscillation. Le cycliste se trouve juste au-dessus; ce qui rajoute de l’instabilité à la scène et renforce l’idée de mouvement.

    L’artiste, grâce à ce travail photographique, nous donne une vision différente du paysage urbain. Son art nous montre qu’il y a  plusieurs façons de voir le monde et de s’émerveiller devant chaque élément qui nous entoure.

    Vous avez jusqu’au 10 juin 2001 seulement pour découvrir cette expo photo qui a lieu à la galerie Art’et Miss !


    Behiye ALTAN


    http:www.artetmiss.fr/

     

  • Derniers jours de l’exposition Photo « Olivier Billon et Sébastien Castillo »

    Pin it!

    L’exposition photo sur les réalisations d’Olivier Billon et Sébastien Castillo arrive bientôt à sa fin. Vous avez jusqu’au Samedi 10 juin 2011 pour découvrir leur travail. Zoom sur deux œuvres d'Olivier Billon.

    Tout d’abord, la photo « Pendant la chaleur du jour » d’Olivier Billon. Cette photo a été prise dans le désert sud algérien.

    Cette oeuvre résulte d’une superposition de deux photos ; l’une prise en noir et blanc, l’autre étant une photo de mur abîmé. Ce mélange donne un résultat surprenant.

    Dans la moitié supérieure du tableau, des rayures dominent le ciel et animent ce désert. Elles insufflent une certaine dynamique, rajoutent du mystère et perturbent ce paysage calme. Cette tension qui naît de ces rayures s’accentue par un fort contraste de couleurs chaudes et froides.

    Cette photo est une très belle démonstration d’une juxtaposition réussie entre des couleurs chaudes et froides. Cette association de couleurs complémentaires permet à chacune d’entre elles de s’intensifier réciproquement et de donner de la luminosité au tableau. Elles forment un magnifique dégradé de bleu, de couleur ocre et marron.

    Dans cette réalisation, l’artiste crée une harmonie grâce à une répartition équilibrée des couleurs donnant un aspect très lumineux à l’oeuvre. Sa volonté n’est pas de s’éloigner d’une représentation objective de la nature mais d’accentuer les contrastes de celle-ci afin de retranscrire la magie de ces lieux et de créer une poésie. Dans un tel paysage, il empreinte le chemin d’une quête spirituelle qu’il nous transmet à merveille. Pour Olivier Billon, la photographie est un moyen de garder une trace de ses émotions et de son passage dans ce désert.

    Dans cette autre photo intitulée « Naguère », Olivier Billon recourt à la même technique, la superposition de deux photos. Comme dans la précédente, on peut y voir des canyons qui forment des montagnes imposantes. Mais une autre atmosphère se dégage de celle-ci.

    En effet il est important de souligner l’importance des couleurs qui peuvent changer notre perception d’une photo. Contrairement à la photo intitulée "Pendant la chaleur du jour" où le photographe privilégie des couleurs chaudes et froides avec des contrastes forts, ici, Olivier Billon fait l'éloge d'un surprenant dégradé de gris.

    Ce choix de couleurs et de travail des matières donne l’impression d’une vielle photo, abîmée par le temps.  On se plonge alors dans une contemplation sans fin et une quête spirituelle.

    Ce qui est d’autant plus surprenant c’est que nous avons la sensation qu’il a plu dans le désert ou que la photo est tombée et a pris la pluie. Olivier Billon a su donner un aspect froid à ce paysage, avec une vision presque hivernale d’un environnement plongé dans la fournaise. On se demande alors où l’on se trouve : dans le désert ou dans une carrière avec des montagnes de gravats ?

    À travers ces deux photos, on découvre une approche différente de la nature, de notre environnement et de la superposition d’images. Olivier Billon partage avec nous ses émotions qu'il a su retranscrire de manière originale et mystérieuse.

    Vous avez jusqu’au 10 juin 2001 seulement pour découvrir cette expo photo qui a lieu à la galerie Art’et Miss !


    Behiye ALTAN

    http:www.artetmiss.fr/

  • L'art au féminin

    Pin it!

    "Les femmes sont comme le suspens. Plus elles éveillent l'imagination, plus elles suscitent d'émotion". Ce mois d'avril, la galerie Art'et Miss lève le rideau sur l'Art au féminin. On pourrait penser qu'elle s'est donné pour mission d'illustrer ce trait d'esprit d'Alfred Hitchcock. Il y a nombre de lieux communs sur les femmes, la femme. Quand on y pense, tous mènent à deux constats. Les femmes sont force et énergie. Elles sont aussi douceur et sérénité.

    Eliane HurtadoLa sérénité, Eliane Hurtado l'exprime au travers du Japon. Les rouges passent de doux à profonds, soulignés de bleu, les branches de bambou s'entrecroisent. Dans un angle un morceau de la toile s'est détaché. Ce carré forme un tout qui ne doit sa présence qu'à l'œuvre qui l'entoure. Rien d'étonnant à l'idée que l'artiste soit allée exposer ses toiles jusqu'au pays du Soleil Levant.

    L'Asie est également une source d'inspiration pour Saksik. Formes généreuses, rondeurs expressives, les sculptures de l'artiste sont langoureuses. Dans des positions tendres et aguicheuses, c'est une féminité lascive et calme que l'artiste révèle avec ces silhouettes de bronze. Le choix de ce matériau inscrit ces petites statues dans une forme de plénitude et de légèreté.

    Le chemin vers l'absolu est une sorte de quête pour l'artiste québécoise Leroux. La pierre confie ses secrets à l'artiste qui lui donne corps au travers de ses sculptures. La finesse de ces personnages aux traits amérindiens révèlent le temps passé à se découvrir dans la création. Le temps est pour elle une notion importante. L'art est un moyen de laisser une trace de ce court passage qu'est la vie dans l'éternité.

    Valérie Gaugeac, elle aussi, fait le choix d'une matière unique : la sanguine. Cette craie rouge terre, que Poussin, David et Ingre ont portée à son apogée au XVIIIème siècle, l'artiste se l'approprie. Sous ses traits de sanguine, naissent des personnages poétiques dont les pensées étoilées sont emportées par le vent. Cette douceur donne envie d'un doux rêve, réchauffé par le ton ocre rouge des dessins.

    On se rapproche alors de l'image maternelle et rassurante. Celle que Tsila Goldstein nous a habitué à voir jusqu'à présent. Celle qui protège, avec tissus et dentelles, dont elle couvre sa progéniture et dont elle se pare pour exprimer la féminité blanche qu'on lui autorise. C'est celle qui témoigne et qui transmet. Cette fois-ci, plus besoin de toile, le tissu se suffit à lui-même.
    Mais une femme voit passer plusieurs étapes dans sa vie. Cette exposition est l'occasion de découvrir une nouvelle facette du travail de l'artiste israélienne : il est temps d'être femme, pour soi.

    Douces et sereines, les femmes n'en sont pas moins solides, affirmées et vigoureuses. Au cours de cette exposition sur l'art au féminin, ce sont Véronique Latil-Lévy, Ingrid, Tiziana Pavan, Madeleine Fjärilsdotter, Myriam Rueff, Anita Fleerakers et Veronica Priehodova illustreront la féminité dans son dynamisme et sa force.

    Découvrez l'Art au féminin, à la galerie Art'et Miss, jusqu'au 30 avril 2011. Le vernissage, en présence des artistes, aura lieu samedi 9 avril 2011, à partir de 18h.

    Camille du Plessix

    http://comcamandco.wordpress.com/

  • Le Canada expose ses petits formats

    Pin it!

    Une vingtaine d’artistes canadiens exposent actuellement à la Galerie Art’et Miss.

    Une exposition pleine de fraicheur, sous le patronnage  de  Raymonde PERRON, artiste peintre et présidente de l’exposition.

    Des idées de cadeaux originaux pour les fêtes de fin d’année.

    L’exposition se tient jusqu’au 30 décembre au 14 rue Sainte Anastase dans le 3ème arrondissement, à deux pas du Musée Picasso.

    Vous pourrez rencontrer les artistes le vendredi 10 décembre, de 18h à 20h  au cours du cocktail de vernissage.

    invitation-gle.jpg

  • "Corps et âmes"

    Pin it!

     

    octobre2010.jpg

     

    Une partie de l'exposition est consacrée au corps, sa beauté, son énergie, sa vitalité. Christiane Guerry et Claude Emery Derlon l'illustrent par la danse et plus particulièrement le flamenco musique par excellence qui représente le "duende", l'impalpable, l'âme.
    Edson Campos se place en passeur de témoin dans l'histoire de la peinture et le corps de la femme est la constante, le pilier. Il allie références historiques et femmes contemporaines, ses tableaux sont à la fois d'hier et d'aujourd'hui, témoins pour demain.
    Jean-François Joachim a une approche sensuelle du corps, de la pose, corps sans visage, mais de ces corps que l'on n'oublie pas, qui vous hantent. Pour cela il utilise crayon, et encre de chine, et parvient avec ces médiums a rendre la brillance du satin.
    David Ameil utilise les collages pour ses créations, ses oeuvres ont cet aspect rétro des affiches du milieu du siècle dernier, avec des slogans d'aujourd'hui, c'est un épicurien, il exprime sa recherche du bonheur par la pratique du sport et des loisirs et en particulier, le surf; on retiendra le titre de l'un de ses tableaux "Travailler moins, pour surfer plus..."
    Et ce sera la transition vers les tableaux d'Halina H, strass et paillettes sur corps transparents, esthétique sensuelle.
    Mais d'autres ne voient pas la vie sous le même angle, Mireille Vanhove-Dubois nous parle de l'Afrique ou elle a vécu, et de ces corps décharnés, des visages des enfants affamés et de leurs grands yeux ouverts sur un avenir incertain.
    La vision de Ok-Sung  Ann-Baron est déjà du domaine de l'âme, elle représente "le passage", retour du corps au néant, à la poussière. Cette représentation est une transition vers le travail d'Athina Gioblaki qui écrit les icônes. Travail traditionnel d'hagiographie, représentation des saints veillant sur nos âmes, mais elle représente aussi des scènes  du moyen-âge, ou la religion était associée au mot guerre; un temps peut-être pas si lointain.
    Le sculpteur Christian Cadelli participe aussi à cet hommage au corps  avec des pièces aériennes, évoquant musique, danse,  lecture, ... la joie de vivre en somme.
    Nous vous invitons à parcourir cette exposition du 7 au 31 octobre à la galerie Art'et Miss

     

    Athina-oct2010.jpg

     

  • Eve-Marie au Salon internation d'art contemporain

    Pin it!

    Eve-Marie, photographiste

    Oui, vous avez bien lu, Eve-Marie ne fait pas de la photographie mais elle crée des photographismes.

    L’espace, le temps, les 5 sens, tout peut l’inspirer.
    Ses influences : la vie en général et les sensations en particulier.

    Elle crée des images vibrantes, chargées en émotions, sensibilité qu’elle amplifie par un travail graphique.

    Elle nous offre alors cette image pour que nous la fassions notre, que nous la chargions de notre sensibilité, de notre émotion, alors son photographisme fonctionne, il devient un lien, un partage.

    5800—–eye2BIS800signé——arbre bleu


    Eve-Marie sera présente  sur le salon :

    “Place aux artistes”, SALON INTERNATIONAL d’ART CONTEMPORAIN, PARIS,
    Marché Maubert dans le 5ème, sur le boulevard Saint Germain

    samedi 2 octobre : Nocturne dans le cadre de la Nuit Blanche off
    dimanche 3 et lundi 4 octobre : en journée de 11h à 20h

    Vous pouvez retrouver son travail sur www.art-top.eu

  • L'art, hier, aujourd'hui et demain?

    Pin it!

    L’art traverse un monde de contradictions; les musées et expositions officielles rencontrent un succès grandissant alors que les artistes contemporains font face à un abandon tout aussi grandissant.

    Que représentent pour nous les oeuvres des anciens et celles de nos contemporains?

    Vraisemblablement, nous cherchons nos racines lors de nos visites aux musées, nous idolâtrons de plus en plus ce lien vers notre Histoire. Pourquoi ne pas se sentir impliqué dans la transmission des oeuvres de nos contemporains?

    Il est vrai que “l’art contemporain” est de plus en plus présenté comme “un produit financier”, des artistes “fabriqués” atteignent des côtes exorbitantes donnant une idée de l’art inaccessible. Mais pourquoi ne plus s’accorder le droit d’être juge en matière de goût et de sensibilité artistique.

    valotpm.1273600327.jpgSi nous cherchons nos racines dans les musées, pourquoi ne pas pérenniser l’art de nos contemporains en constituant une collection qui nous apporte un plaisir immédiat en constituant un patrimoine pour nos enfants ?

    Avons-nous si peu confiance en notre génération, en nous ?

    La recherche de ces valeurs à transmettre nous implique-t-elle trop ?

    Je ne sais pas quelles sont les bonnes questions ? Je ne sais pas non plus les bonnes réponses ? Mais j’ai le sentiment que notre génération ne joue pas son rôle de passeur de témoin concernant les arts plastiques.

    Y a-t-il un lien avec le tabou face à la mort, avec notre propension à favoriser l’éphémère sur le durable ?

    Les écrans, télévisions ou ordinateurs, nous font-t-ils perdre le contact avec la matière, l’œuvre originale ?

    Je n’ai pas les réponses, je n’ai face à moi que le désespoir des artistes qui s’impliquent dans leur travail et qui ne rencontrent aucun soutien, qui présentent des œuvres intéressantes mais qui doutent au point de vouloir arrêter.

    Je veux croire que ce n’est que provisoire, mais attention que ce provisoire ne dur pas trop longtemps et finisse pas imposer silence à ceux qui ont encore quelque chose de personnel à dire.

     

    Illustration  : Lionel VALOT ” le voyage désorganisé” - Acrylique sur toile  - 50 cm  x 61 cm - 800€ (actuellement à la galerie Art’et Miss )

  • Je rêve d'un monde...

    Pin it!

    " Naïve est l'idée que quelques pauvres faits et quelques pauvres oeuvres qui se sont trouvées conservées des temps passés sont forcément le meilleur et le plus important de la pensée de ces époques. Leur conservation résulte seulement de ce qu'un petit cénacle les a choisis et applaudis en éliminant tous les autres. Les célébrateurs de la culture ne pensent pas assez au grand nombre des humains et au caractère inombrable des productions de la pensée"

    Jean Dubuffet dans "Asphyxiante culture" aux Editions de Minuit

    Naïve est cette pensée, bien sûr, mais au combien  sert-elle le plus petit nombre qui peut ainsi "faire de l'argent" sur cette toute petite séléction d'oeuvres d'art au mépris total de la création.

    Galériste, j'entends des chiffres faramineux de vente d'art et je vois tous les jours  des artistes talentueux se débattre pour pouvoir continuer à s'exprimer, à donner, à partager, sommes nous dans un monde schizophrène?

    Je rêve d'un monde où tout à chacun pourrait entrer dans une galerie d'art comme on va à Disneyland, avec le même émerveillement et sans cette idée que l'art est réservé à d'autres.

    Pour moi, l'art est un monde d'émotions, donc à tout le monde; naïve...,  je le suis peut-être restée?

    Dominique Rémond

  • Instant gagnant dédié à l'art abstrait

    Pin it!

    Connaissez-vous le principe de l’instant gagnant?

    Ce sont des sites de Jeux qui permettent de gagner des cadeaux en composant un numéro de téléphone surtaxé.

    Le site  abstract.vein-art.net développe un jeu instant gagnant dédié à l’art abstrait.

    Simple : Pour un tableau d’une valeur X, le Xème appel gagne le tableau.

    Mais en plus, ce site propose un côté non aléatoire à ce jeu, c’est-à-dire que chaque appel fait baisser le prix du tableau (éventuellement jusqu’à zero si on va jusqu’au Xème appel),mais  à chaque étape, le jeu peut-être bloqué par le visiteur qui peut  proposer une option d’achat au dernier prix affiché. C’est donc un bon moyen d’acheter des oeuvres à prix très bas sans que la valeur de l’oeuvre ne soit diminuée.

    Les oeuvres proposées sont d’artistes reconnus, présentés en galerie. Le prix de départ est celui constaté en galerie.

    Peut-être une façon de commencer une collection pour des amateurs peu fortunés ou simplement acquérir de façon inespérée un ” coup de coeur” .


    cayet16.1266926491.jpg

    Tableau de Muriel CAYET, présenté sur http://www.abstract.vein-art.net

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu