Avertir le modérateur

art abstrait

  • Le marbre et la vie. Mohamed Bartash

    Pin it!

    L’œuvre de l’artiste égyptien Mohamed Bartash est définie en grand partie par le mot ambigüité.

    bartash02

    (1)

    En apparence, ses peintures sont tout d’abord, des simples abstractions inspirées par les surfaces du marbre. Mais l’artiste y voit un paralélisme avec les sentiments et vécus humaines. Sa dureté, son apparente imperturbabilité, sa réponse aux agressions du temps… là il trouve des rapports avec l’être humain, sa sensibilité, ses actions et ses émotions.

    De cette façon Mohamed Bartash crée une série d’œuvres qui fluctuent entre la dure et concrète matérialité de la surface du marbre, pour disparaître tout de suite , en devenant une évocation inmatériel de sentiments, passions et sensations.bartash01

    (2)

    Depuis la Galerie Art’et Miss nous vous invitons à assister à ce dialogue entre le précis et l’imprécis, entre la matière et la sensation.

    Fátima Gallardo León

    Les œuvres de Mohamed Bartash seron visibles dans cadre de l'Exposition Internationale à la Galerie Art’et Miss jusqu’au 29 décembre.

    (1) Mohamed BARTASH, Fire Green Marble. Huile sur toile, 120x80cm

    (2) Mohamed BARTASH, Passion Grey Marble. Huile sur toile, 120x80cm

  • Voyage proposé par Olivier SAGORY

    Pin it!

    L'inca - Huile sur toile

    Ce sont les voyages qui inspire Olivier SAGORY , mais il ne nous propose pas de paysages, mais partant de ces souvenirs il nous propose des couleurs, des vibrations, des rythmes et Olivier Sagory nous laisse la liberté de faire le voyage inverse et de retrouver nos propres émotions.
    Ce tableau intitulé "L'inca" nous transportera peut-être en Amérique du sud, si l'on s'abandonne aux couleurs et si l'on se laisse porter par la lumière.
    Bon voyage...

    D'autres propositions sur www.art-top.eu

  • LES CHEMINS DU VENT - Jean-Claude BARTHEL

    Pin it!

    barthel02-00.jpgEspaces habités par le vent, course du vent dans laquelle, inexorablement, est entraîné le regard du spectateur : la peinture de Jean-Claude Barthel s’ impose d’abord par sa dynamique.
    Comment naissent ces rafales, ces souffles véhéments qui font frémir comme des voilures les plages colorées, tracent des lignes qui scient et flagellent l’espace dans une impétueuse chevauchée ?
    Une gestuelle vigoureuse impulse le mouvement aux éléments graphiques, détermine des directions , ouvre des chemins. Il arrive que l’espace soit traversé de cinglantes blessures de feu.
    En opposition à cette dynamique violente, immédiatement manifestée, une autre se révèle, plus interne, plus cachée, présente dans l’intimité d’une matière minérale et cristalline que l’artiste anime de vibrations grâce à une technique particulière de glacis où les couches supérieures sont constituées de lignes serrées et ténues, parfois à peine perceptibles.
    Ainsi des plages de couleur claire marquent un temps d’arrêt dans le mouvement violent, dessinent des aires de silence et de paix dont les vibrations internes et la géométrie hésitante des bords souligne le caractère provisoire.
    Porteur de mort et souffle de vie : tel se présente le vent. Il y a bien, dans l’œuvre de Jean-Claude Barthel , quelque chose de cette action ambivalente :
    Violence destructrice et force tonifiante.

    Michèle Pichon
    Agrégée de Philosophie
    Docteur en philosophie

    Voir les oeuvres de Jean-Claude BARTHEL : www.art-top.eu

  • Instant gagnant dédié à l'art abstrait

    Pin it!

    Connaissez-vous le principe de l’instant gagnant?

    Ce sont des sites de Jeux qui permettent de gagner des cadeaux en composant un numéro de téléphone surtaxé.

    Le site  abstract.vein-art.net développe un jeu instant gagnant dédié à l’art abstrait.

    Simple : Pour un tableau d’une valeur X, le Xème appel gagne le tableau.

    Mais en plus, ce site propose un côté non aléatoire à ce jeu, c’est-à-dire que chaque appel fait baisser le prix du tableau (éventuellement jusqu’à zero si on va jusqu’au Xème appel),mais  à chaque étape, le jeu peut-être bloqué par le visiteur qui peut  proposer une option d’achat au dernier prix affiché. C’est donc un bon moyen d’acheter des oeuvres à prix très bas sans que la valeur de l’oeuvre ne soit diminuée.

    Les oeuvres proposées sont d’artistes reconnus, présentés en galerie. Le prix de départ est celui constaté en galerie.

    Peut-être une façon de commencer une collection pour des amateurs peu fortunés ou simplement acquérir de façon inespérée un ” coup de coeur” .


    cayet16.1266926491.jpg

    Tableau de Muriel CAYET, présenté sur http://www.abstract.vein-art.net

  • Muriel CAYET : abstraction

    Pin it!

     

    cayet08.jpg

     

     

    “On attend toujours d’un artiste qu’il s’exprime au sujet de son travail, mais bien entendu, vous savez comme moi que son rôle est surtout de le faire, à travers son art…

    J’ai souhaité que les toiles qui sont présentées ici* le soient autour d’un thème - je pratique toujours ainsi -  et le thème de recherche de cette exposition pourrait être : “Des rêves, des voyages : la vie” sans oublier la lumière bien évidemment, celle qui brille et parfois qui brûle en chacun de nous, celle qui se donne et se reçoit, celle qui fait espérer ou craindre, celle qui permet d’avancer…

    Porteuse d’espoir et d’énergie et d’un certain nombre de valeurs humaine, auquelles je crois par-dessus tout!

    Merci à vous, visiteurs de partager avec moi, ces simples moments… humains!”

    Muriel CAYET

    * Galerie Art’et Miss - 16 rue Sainte Anastase - 75003 PARIS

    Exposition du 3 au 30 octobre 2008

    Vente en ligne : www.artetmiss.eu

  • Bernard Alaux à Gruissan

    Pin it!

    Etonnement

    Centre d’Art Contemporain

     

    Phare de GRUISSAN

     

    Bernard ALAUX

     

    Du 3 octobre au 2 novembre 2008

     

    Vernissage le 3 octobre à partir de 18h30

  • Bernard Alaux à Gruissan

    Pin it!

    Etonnement

    Centre d’Art Contemporain

    Phare de GRUISSAN

     

    Bernard ALAUX

     

    Du 3 octobre au 2 novembre 200

    Vernissage le 3 octobre à partir de 18h30

    vente en ligne : www.artetmiss.eu

  • Véronique LATIL à la galerie Art Présent

    Pin it!

    latil04.1220121068.jpg

     

    Veronique LATIL

     

     

     

    Exposition du 30 août au 12 septembre 2008

    Vernissage le mercredi 3 septembre 2008 de 18h à 21h

     

    Galerie Art Présent : 79 rue Quincampoix - 75003 Paris ( M° Rambuteau)

    Ouvert tous les jours sauf le dimanche de 13h à 19h

     

    Galerie de Veronique LATIL: cliquer ici

  • Bernard Alaux expose à Albi

    Pin it!

    924984595.jpg
    Bernard Alaux expose à la galerie Nadine Granier à Albi du 6 juin au 10 juillet 2008

    Vernissage Vendredi 6 juin à partir de 18h, en présence de l'artiste

    Galerie Nadine Granier
    13 rue Puech Bérenguier ( Vieil Alby)
    81000 Albi

    Galerie ouverte du mardi au samedi de 10h30 à 12h et de 14h30 à 18h30 et le dimanche sur rendez-vous

    Vous pouvez retrouver des oeuvres de Bernard Alaux sur le site marchand de la galerie Art'et Miss  :
    www.artetmiss.eu

     

     

        Le café du commerce - Bernard Alaux 

  • Louis DELMAS: Coulées de métaux

    Pin it!



    Artiste peintre expressioniste.
    Louis Delmas est né en 1932.
    Sa carrière commence officiellement en 1965 par la peinture figurative, huile, encre de chine et mine de plomb.
    En 1957 : exposition avec la participation des conseils de Dali
    En 1973 : étudie avec César. Les coulées de métaux verront le jour en 1973 qui évolueront vers les coulées de métaux sur variations de couleur (procédé unique en France)

    Membre de l’ordre des Artistes Créateurs
    Prix de France et d’Europe
    Ancien élève des Beaux-arts et de l’école supérieure des Arts
    Prix de la presse (master)
    Sociétaire du salon des artistes indépendants (expositions à Champeret et au Grand Palais)
    Expositions en France et à l’étranger (Russie, Angleterre, Suède) dans les musées, galeries, centres culturels et artistiques.
    Musées ayant acquis ses œuvres : Fontveille, Baux de Provence, Salle des trésors de Nôtre-Dame de la Garde à Marseille, St Petersbourg, Moscou



    Presse

    « Louis Delmas fait couler l’émotion.
    Etats-Unis, puis Paris, Marseille, Aix-en-Provence, s’en suivent des rencontres avec les plus grands, tels Dali, Picasso, ou encore Buffet. Sa rencontre avec César, en 1973, marque un tournant, puisque c’est à cette époque qu’il apporte une nouvelle créativité, dite coulée de métaux sur variations de couleur à l’huile.
    Nouvelles expositions, nouvelles récompenses, certains musées d’Etat acquièrent alors ses œuvres…. » presse 2007

    « Louis Delmas, un si modeste ami des grands
    Louis Delmas a deux visages, le paysagiste et le fondeur. Au milieu de ses oliviers, à deux pas d’une vieille roulotte de couleur vert anglais qui recèle des trésors qu’il fait découvrir au compte gouttes, il raconte sa vie d’artiste. Après une vie de bohème à ses débuts, cet Arlésien d’origine à la chance de rencontrer Paul Ricard qui le fait exposer à Méjanes. Il expose ensuite en même temps que Dali à Bandol, rencontre Picasso et apprend beaucoup sur la ligne et le trait avec Bernard Buffet.
    « Les artistes, dit-il, c’est comme une famille, on se soutient » Il rencontre le sculpteur César au musée Réattu et, ensemble, ils se lancent dans des coulées de métaux qu’ils présenteront au Festival de Cannes. En fait, ils mettent plus de quatre ans pour trouver l’harmonie entre les couleurs de leur fond de toile et les coulées de métal. Car ces coulées sont uniques en France sur un fond de peinture à l’huile tracée avec un pinceau japonais, elles sont calculées d’une façon beaucoup plus scientifique qu’il n’y paraît et l’harmonie est telle que les toiles donnent une impression aérienne.
    …Louis Delmas peint aussi des paysages de L’Indre, un département dont il est tombé amoureux. Lorsqu’il y réside, il peint autrement que lorsqu’il est dans le sud. L’ensemble de ses tableaux du « Nord » semble un peu plus naïf avec beaucoup de silhouettes de dos dans un paysage champêtre. Mais la recherche créatrice est bien réelle (il a crée son bleu Delmas).
    Il a une élève, Marie-Françoise Peyret, en laquelle il croit beaucoup. Louis Delmas emportera quelques unes de ses toiles dans ses bagages vers l’étranger.
    Cet artiste qui joue dans la cour des grands tient à exposer dans de petits villages. Cette année, il sera à Saint-Gilles, en septembre. Un personnage d’une désarmante simplicité »

    Marie-Odile de DIEULEVEUT (Presse 2007)
     
    En voir et savoir plus sur Louis DELMAS : cliquer-ici 

  • Gaetano D'ALESSANDRO, artiste italien, peinture abstraite

    Pin it!


    Gaetano D'Alessandro naît à Catania en 1952. Ingénieur, ses études sur les phénomènes optiques influencent sa recherche artistique. C'est le théoricien de l'Expressionnisme de la raison qu'il résume ainsi:

    "Je m'approche de la peinture comme le scientifique face à une expérience. En effet, la peinture elle-même est science puisqu'elle se fonde sur la physique optique. Chaque couleur a une radiation avec une longueur d'onde bien définie, par conséquent l'effet de la composition picturale est la combinaison de ces radiations qui frappent l'oeil et excitent l'esprit.

    La technique picturale exploite les lois de la lumière: l'absorption, la réflexion et, surtout, la diffraction. C'est pour cela que la peinture matiériste tire le plus grand avantage des phénomènes physiques qui concernent la lumière.

    La peinture donc, y compris celle où prévaut le geste (informelle ou abstraite ), n'est pas produite par l'inconscient, mais par des choix mesurés et équilibrés. Elle est le fruit d'une sélection consciente des couleurs, du fond, de la pâte afin de créer une composition qui est le résultat visuel de la carte mentale."

     
     
     
    Exposition "Théorème", présentation de Maria Teresa PRESTIGIACOMO

    "Paris, Pourquoi l'art abstrait, informel, l'"Expressionnisme de la raison" de l'artiste Gaetano D'Alessandro, est-il son théorème de l'âme?
    Un théorème complexe, celui-ci, unifiant tous les autres, presque une affaire de théologiens, de scientifiques de la non forme.
    Comment sa peinture matérialiste,sans figures, peut-elle raconter une épopée historique ou faire face à des thèmes qui enfoncent leurs racines dans la grande Histoire?
    Sa force réside dans le signe minimal mais efficace, dans sa maîtrise à traiter la matière qui donne du corps et de la substance à des compositions équilibrées.
    La matière nourrit son récit de peinture, elle le soutient, elle le maintient en équilibre, elle confère du corps au balancement chromatique des différentes parties dans l'espace canonique de la toile.
    La matière est sensualité, passion, corporéité, véhémence, chaleur.
    Elle seconde la métrique picturale au rythme chromatique cadencé, toujours sobre, composé, raisonné de l'artiste, le conduisant en un tourbillon sensuel de pensées, autant de variations sur le thème du moi.
    Son huile, au couteau, se répand sur la toile avec des traits reconductibles à un schéma pictural préparé,architecturé, du début jusqu'à la fin.
    Sa toile se transforme en une ronceraie de jours hors du temps dans l'oeuvre "Entropia" où il exprime la joie de celui qui aime le monde et contemple sa kaléidoscopique métamorphose. Ce n'est pas un effet du hasard si une oeuvre porte le titre "Vivendi" : d'un impact chromatique percepteur très fort.
    Sa force expressive est surtout due à l'adoption de la gamme de la couleur orange qui symbolise l'énergie, la transformation la vigueur de la régénération.
    La remarquable musicalité des oeuvres de D'Alessandro est soulignée, en particulier,dans l'oeuvre "Sirtaki" où le "vibrato" musical et émotif jaillit de l'action intense et dynamique du couteau qui, dans la toile, semble refaire les signes agogiques du chef d'orchestre. Celle-ci dirigée par le maître, donne vitalité, mouvement à l'oeuvre, dans un mix parfait de rythmes et de clairs-obscurs.
    En résumé, dans toute les oeuvres de cet artiste, on entrevoit la matrice culturelle générale de l'informel, avec les traits de ce courant qui naît dans les années trente/quarante, lié aux thèmes philosophiques de la phénoménologie et de l’existentialisme (Sartre) et à ceux d’écrivains tels que Miller, Genet, aimé du metteur en scène Sthreler et Beckett.
    Le texte qui fixe et scelle les traits de ce nouveau courant est « Un art autre » de Tapié,de 1952 . Dans ce manifeste, on n’affirmait pas la supériorité de la non-forme sur la figure, mais plutôt la rupture avec l’écriture classique précédente et le début d’une nouvelle épopée, une épopée d’aventures, de voyages entre signes et chaos chromatiques où l’artiste, l’homme,celui qui jouit de l’œuvre pouvait se perdre.
    : « La toile est un champs de bataille où les blessures se multiplient infiniment », de même, D’Alessandro blesse ses toiles pour arriver au cœur des gens.

  • Gaetano D'Alessandro : "Théorème"

    Pin it!

     

    4846dbb6e9ba4e798fb2b56ca96eafdf.jpg

     

    Nous avons le plaisir de recevoir Gaetano D'ALESSANDRO , exposition "théorème"

    "Art abstrait, matiériste ...la métrique picturale au rythme chromatique cadensé, toujours sobre, composé, raisonné de l'artiste, le conduisent en un tourbillon sensuel de pensées, autant de variations sur le thème du moi. ... " M.T. Prestigiacomo

     

    ====================================================================
    Exposition du 17 mars au 30 mars

    Le vernissage aura lieu Samedi 22 mars de 18h à 20h

    Présentation des artistes par Maria Teresa Prestigiacomo, critique d'art internationale
    ====================================================================

    Vous aurez également le plaisir de découvrir sur le thème de l'abstraction :

    Anna MORO, Andrea CONESTABILE, Ernesto GENNARO SOLFERINO, Giovanna BENEDUCE

    Romina BERTO, Silvana SCHITTINO, Andrea CONTALDI, Maurizio SARDANELLI

  • "La vie en rose" - Emotions méditerranéennes

    Pin it!

     

    La galerie Art'et Miss accueille 9 artistes italiens, une exposition riche et variée. Du figuratif avec Franca VASILE ou de l'art naïf avec Elio GERVASI à l' art abstrait avec Maria Angela SARCHIELLO ou Dario GIANCANE, du surréalisme avec Gabriele CAMPISI COSIMA à l'hyperréalisme de Danilo CURCELLI, du symbolisme de GIUSY ou FISCER à l'art géometrique de Maria APRILE, ces artistes déclinent un large éventail de l'art contemporain.


     

     




    Cette exposition nous permet d'accueillir des artistes confirmés, rodées aux expositions internationales comme de tous jeunes artistes qui font leur première exposition hors Italie.

    Du 5 au 16 mars, tous les jours de 14h à 18h

    Galerie Art'et Miss

    16 rue Sainte Anastase

    75003 Paris 

  • Papadatos à Paris

    Pin it!

    Va-et-vient dans le temps

    papadatos1n.1172759284.jpg

    Dans l’oeuvre récente de Papadatos se déploie un monde chiffré, plein d’énigmes, faisant d’indirectes références à l’antiquité grecque et à l’époque contemporaine.
    Dans ses toiles peintes, comme dans les assemblages qui en sont comme la suite organique et naturelle, Papadatos construit un vocabulaire figuré personnel fait d’éléments répétitifs entrelaçant le temps historique et le temps vécu.
    Utilisant le schéma primitif de la spirale, apparu dans l’art grec dès l’âge de bronze, le cercle, les plans alternés, et le motif du treillis, allusion à la notion de barrière, il élabore une critique voilée du cours de la vie, de l’impasse idéologique et sociale actuelle et du sentiment d’enfermement qu’elle provoque, sans cesser d’entretenir des liaisons conceptuelles et intellectuelles avec le passé lointain. Les références mythologiques et cosmologiques se mêlent entre elles dans des œuvres abstraites contenant des éléments descriptifs d’une grande lisibilité, tels la forme stylisée des spermatozoïdes, claire référence à la naissance, le recyclage et le flux incessant des choses. La spirale elle-même contient, de sa propre nature, l’idée de l’infini, de la continuité ininterrompue, de la motion, de la mutation, du changement.
    Des lettres provenant des débuts de l’alphabet grec, et des chiffres, se faufilent dans certaines compositions peintes, évoquant de manière allégorique la découverte et la diffusion du mot écrit à l’époque du poète épique Homère, aussi bien que les vues pythagoriciennes sur l’analogie arithmétique et l’harmonie de l’univers. Les formes flottantes, renonçant volontairement aux lois de la de la perspective de la Renaissance et à celles de la pesanteur, se meuvent avec légèreté par dessus les plans peints en relief alternés, créant des illusions entre intérieur et extérieur, profondeur et surface. Les transitions visuelles sont renforcées par l’usage de la couleur, l’opposition de l’ombre et la lumière, et souvent, l’extinction progressive des formes elles-mêmes qui paraissent s’évanouir, ne laissant derrière elles que de faibles traces, témoins de leur existence éphémère.

    L’allusion au temps, Papadatos y a recours directement dans un portrait original autobiographique : un tableau, transposé aussi dans une œuvre en trois dimensions, dans lequel domine la forme d’une montre, avec, en lieu d’aiguilles, un pinceau et un tube de peinture. La plupart des assemblages - appliques murales faites de métal, en acier inoxydable ou laiton - portent en puissance l’idée d’œuvres gigantesques ou d’installations en plein air où pourrait déambuler le spectateur, éprouvant dans son corps un labyrinthe d’idées d’une simplicité épicurienne.
    La nature même des matériaux durs amène l’artiste au langage dépouillé de la géométrie. La précision et le poli des assemblages viennent s’opposer à la riche texture en relief des peintures, soulignant indirectement la conception philosophique d’Héraclite selon laquelle les contraires sont semblables. Dans les compositions tridimensionnelles, les plans alternés sont projetés dans l’espace, pour accueillir le symbole universel de la spirale, dont des segments sont excisés pour laisser apparaître des formes de spermatozoïdes : le vide alterne avec le plein, structurant ainsi l’allégorie de l’image.
    La coexistence des contraires, à partir desquels se structure un tout harmonieux, se manifeste dans deux œuvres en noir et blanc - jeu entre masculin et féminin - dans lesquelles la spirale est faite de cales en bois de châssis de toile, c’est à dire des débris du travail du peintre. L’idée du renouvellement, au-delà du symbole, s’infiltre dans la réutilisation du matériau même.
    Les constantes références indirectes à la pensée grecque antique aussi bien qu’aux conditions vécues de l’existence dénotent l’aspiration de Papadatos à sonder son identité culturelle, artistique et sociale, et à exprimer, en même temps, son attitude personnelle dans la vie.

    Bia Papadopoulou,
    Historien d’art
    Traduction : Dominique Poulain

     

    Va-et-vient dans le temps VII

    Exposition du 3 au 31 mars

    Vernissage samedi 10 mars à 18h

    Galerie Art’ et Miss
    16 rue Sainte Anastase
    75003 Paris (Proche Musée Picasso - M° St Paul ou Chemin Vert)
    Tél : 01 43 57 37 42
    http://www.art-et-miss.com
    artetmiss@free.fr

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu