Avertir le modérateur

art et miss

  • Véronique LEVEAUX : " redonner de la vie à la matière par l'intermédiaire de la lumière "

    Pin it!

     Mi clowns, mi Arlequins, les sujets peints par Véronique LEVEAUX nous proposent un voyage dans le monde du cirque.

    Levaux, peinture, artiste, Art et Miss, Art au Féminin, clown

    Un nez rouge, des paillettes et du maquillage, les techniques et les matériaux se superposent pour créer un univers enfantin, beau et apaisant. La féerie se marie à l'émotion lorsque les couleurs laissent place à une pâleur chaleureuse.

    Levaux, peinture, artiste, Art et Miss, Art au Féminin, clown

     levaux,peinture,artiste,art et miss,art au féminin,clown

    Il y a de la malice dans les regards et les sourires, et aussi beaucoup d'humanité.

    Levaux, peinture, artiste, Art et Miss, Art au Féminin, clown

     

    Ces petits personnages qui ont pris vie, ils attrapent notre regard et nous disent : « ne le détourne pas ».

    Levaux, peinture, artiste, Art et Miss, Art au Féminin, clown

    Véronique LEVEAUX sera présente lors du vernissage de l'exposition " L'Art au Féminin ", le samedi 12 avril 2014, de 18 h à 21 h, à la galerie Art' et Miss.

    Exposition visible jusqu'au 30 avril.

    Mickaël Pourtier

  • Les couleurs crépitent - Danielle JASSELIN

    Pin it!

     

    Un condensé de formes pour représenter des pensées saillantes. Voilà comment on pourrait définir les œuvres de Danielle JASSELIN. L'artiste manie l'acrylique, seule ou en l'agrémentant de collages, comme dans Frida :

    Jasselin, peintre, Art et Miss, Art au Féminin, Paris, acrylique

    Les couleurs sont vives. Les lignes se font et se défont comme un empilement de cartes où le spectateur doit promener son regard à chaque recoin pour en découvrir les détails.

    Jasselin, peintre, Art et Miss, Art au Féminin, Paris, acrylique

    Il y a du soleil, de la gaieté dans les œuvres de Danielle JASSELIN, des couleurs qui pétillent. L'amour y est souvent protagoniste.

    Jasselin, peintre, Art et Miss, Art au Féminin, Paris, acrylique

    Jasselin, peintre, Art et Miss, Art au Féminin, Paris, acrylique

    Les œuvres de Danielle JASSELIN sont présentes à la galerie Art' et Miss dans le cadre de l'exposition " L'Art au Féminin ", jusqu'au 30 avril 2014.

    Le vernissage aura lieu samedi 12 avril entre 18 et 21 heures.

    Mickaël Pourtier

  • La force andalouse - Isabelle Jacq GAMBOENA

    Pin it!

    Isabelle Jacq GAMBOENA nous transporte sous les latitudes andalouses, en sous-bois où dans une cour ornée d'arabesques.

    GamboenaGamboena, flamenca, art et miss, art au féminin, Paris, peinture

    Son inspiration : les flamencas, ces danseuses qui sont femmes jusqu'au bout des doigts, au bout des cils. En mouvement, toujours : la femme est dynamique, active. Elle prend l'espace, le façonne et le fascine avec son corps. Par sa présence.

    Gamboena, flamenca, art et miss, art au féminin, Paris, peinture

     La posture, la cambrure des reins et le menton fièrement relevé, c'est le caractère des méditerranéennes qui est peint ici, dans des tons automnaux mais lumineux, chaleureux.

    Gamboena, flamenca, art et miss, art au féminin, Paris, peinture

    Également portraitiste, Isabelle Jacq GAMBOENA dévoile à travers un regard ou l'expression d'un visage, cet amour et cette force qui habitent les femmes. Les jeunes filles comme les mères. Preuve que beauté et charme ne sont pas liés à l'âge.

    Gamboena, flamenca, art et miss, art au féminin, Paris, peinture

    Les toiles d'Isabelle Jacq GAMBOENA sont présentées jusqu'au 30 avril 2014 à la Galerie Art et Miss, dans le cadre de l'exposition " L'Art au Féminin ".


    Vernissage le samedi 12 avril, de 18 à 21 heures.


    Mickaël Pourtier

  • Audrenn THOREZ : quand l'hyperféminité se décline en couleurs

    Pin it!

     

    La couleur, toujours sensuelle et joueuse dans les acryliques d'Audrenn THOREZ, attire, comme un bonbon. Elle peint les femmes, presque exclusivement.

    Thorez           Thorez

    Ou plutôt la femme, celle qui use de ses charmes, coquette, en tenue légère et le sourire en coin. La pureté de la peau nue est mise en valeur par les fonds, chargés, oniriques, colorés d'arabesques.

    Thorez

     

    La femme est hors du temps, simplement belle, bien dans son monde et bien dans son corps généreux. Car oui, les rondeurs sont féminines. La pudeur reste de mise et le résultat est une poésie à la fois douce et acidulée.

    Thorez

    Thorez

     

    Audrenn THOREZ sera présente, ainsi que de nombreuses autres artistes samedi 12 avril 2014, à partir de 18 heures à la galerie Art et Miss pour le vernissage de l'exposition " L'Art au Féminin ".

     

    Mickaël Pourtier

  • Les ondes de Silvana Di MARTINO

    Pin it!

     

    Comme des ondes musicales, des notes visuelles, les formes, les couleurs, les reliefs de Silvana Di MARTINO sonnent et se dispersent, dans un feu d'artifice de textures. C'est en musique que l'artiste élabore ses tableaux, se laissant guider par les mélodies. Silvana Di MARTINO a étudié la musicologie et a su lier l'auditif au visuel : « Pour moi, les parfums, les couleurs et les sons se répondent ».

    Di-Martino

     

    Pas besoin de cadre, la toile se suffit à elle-même.

     

    Il y a tantôt quelque chose de minéral dans la manière dont les couleurs se superposent par couches, tantôt quelque chose d'aquatique dans la façon dont elles se mélangent.

    Di-Martino

    À chaque fois, les formes s'agencent et dessinent des silhouettes, des émotions, comme une percée au plus profond de l'esprit du spectateur.

    Di-Martino

    Les œuvres de Silvana sont visibles dans le cadre de l'exposition " L'Art au Féminin ", jusqu'au 30 avril.

    Vernissage le 12 avril 2014, de 18 à 21 heures.


    Mickaël Pourtier

  • Avril : le mois de la femme à la galerie Art et Miss !

    Pin it!

    Tels les bourgeons qui font ressusciter les branches après le froid de l'hiver, les murs de la galerie se sont ornés de couleurs. Des couleurs criardes, sombres, lumineuses, pétillantes, profondes : toutes les couleurs qui font les femmes. Car non il n'y a pas UNE femme artiste, il y en a des multitudes. Ces femmes qui font les couleurs, ces femmes qui font l'art, spontanément. Elles s'exposent à la galerie Art et Miss.

     

     

    Il y a la naïveté et la joie de vivre des toiles et sculptures de Marie-Claude BOSC, imaginées comme de larges prises de vue spontanées. Un instant.

     

    bosc,art au féminin,art et miss

     

     Les personnages, nombreux, à mi-chemin entre la caricature et la bande dessinée, ont tous quelque chose à communiquer. Un petit bout de vie. Là deux amoureux qui s'embrassent, ici un pianiste virtuose cavalant sur sa musique, ou là encore un jeune homme rêveur devant les longues jambes du Crazy Horse...

     

    bosc,art au féminin,art et miss

     

     

    Paris ! Voilà ce que respire l’œuvre de Marie-Claude BOSC. Les rues de Montmartre, la place des Vosges, le Train Bleu s'animent et prennent vie littéralement. On ne sait où poser le regard tellement chaque détail est signifiant. Un petit chat joue sur le bord d'une fenêtre, une jeune fille grimpe sur un bidon de vin. Et chacun mène sa petite vie, en harmonie avec le lieu, avec les autres. Ce sont les rencontres entre ces gens qui donnent corps aux scènes, à la vie parisienne. L'espace se remplit et bouge, presque comme dans un dessin animé.

     

    bosc,art au féminin,art et miss

     

     Le charme du vieux Paris, des ruelles, des vitrines est rehaussé par la fraîcheur des couleurs vives, gaies. Le spectateur retrouve son regard d'enfant et savoure ces formes, ces couleurs, qui racontent une histoire. On ne peut que retrouver un regard d'enfant, curieux, interrogatif et on interprète, on imagine. Voilà la force créative de Marie-Claude BOSC.

    Bosc

     

    L'exposition " L'Art au Féminin " est visible jusqu'au 30 avril 2014.

    Vernissage samedi 12 avril, de 18 à 21 heures.

     

    Mickaël Pourtier

  • Tsila Goldstein fait dans la dentelle

    Pin it!

    Féminité, pudeur et émotion traversent l'oeuvre de Tsila Goldstein

    A la base Polytechnicienne, Tsila Goldstein se tourne vers l'esthétisme à la fin des années 1980, époque à laquelle elle entreprend des études d'Art et d'Hisoire de l'Art. Elle devient alors membre de l'Associaltion des Artistes d'Israël et de la Liste des Artistes du Musée d'Israël. Elle expose tout d'abord sur sa terre natale, notamment à Haifa, Jésrusalem et Tel Aviv avant de parcourir le monde. En effet, depuis le début de sa carrière d'artiste, ses oeuvres sont allées de Madrid à Mexico, de Cancun à Zagreb et bien sûr à Paris.

    La série "La dentellière", présentée jusqu'au 31 mai à la galerie Art et Miss dans le cadre de l'exposition "Lettres et Signes" évoque la vie : "La femme est la "dentellière" de la vie, elle navigue  parmi ses tâches, afin de trouver "le chemin d'or" entre les besoins de sa famille, sa place dans la société et ses propres exigences spirituelles et ses besoins personnels." , déclare l'artiste. Il en résulte des compositions abstraites en relief pour lesquelles Tsila Goldstein a eu recours à une technique mixte utilisant des morceaux de vieux vêtements en coton et dentelle.

    Ainsi, le vêtement devient symbole, représentatif des moments de la vie, et en particulier de la vie de femme. Parce que c'est bien les femmes qui sont ici à l'honneur. De la séduction à l'intimité, du dévoilement à la pudeur, le vêtement associé à la féminité dépasse son statut de simple objet : "mes œuvres reflètent mon point de vue sur la femme qui se pare elle-même de jolies choses, parfois, dans le but de masquer sa douleur intérieure et d'autres fois pour extérioriser  sa joie."

    Un portrait en émotions

    Chaque tableau fait est un flash, une bribe de l'histoire de cette femme mystérieuse. "Née en Israël" ouvre la série. Les points de croix font écho à quelques petites branches qui témoignent d'un enracinement, d'un attachement profond à ses origines, à sa famille. Entre pureté et douceur, Tsila Goldstein joue avec des nuances d'un blanc qui marque l'ensemble de l'exposition. Cette toile est telle des premiers pas qui mènent vers "Poupées" où apparaissent pour la première fois de petits personnages de papier sur lesquels sont imprimé des texte dans l'alphabet hébraïque. Ces personnages apparaissent dans de nombreuses toiles, comme autant de membre d'une grande famille et d'un entourage profondément présent mais également comme trace d'une culture qui fait son identité.

    L'enfance mène vers l'adolescence. Le bleu entre dans les compostitions, se combinant au blanc et donnant l'impression d'un ciel parsemé de nuages à l'image de cette période de la vie où les certitudes de l'enfance font face à la réalité d'une vie pas toujours si simple. Puis c'est le pasage vres l'âge adulte : les désillusions de l'adolescence ont fait place à un bonheur subtile par sa simplicité et à des émotions qui doivent restées discrètes. Jeune femme, Tsila Goldstein

    De la vérité aux apparences

    La dentelle, est un tissu auquel Tsila Goldstein donne tout son sens. A la fois matière suggestive qui laisse deviner et éfoffe qui cache l'intimité, l'artiste la décline et établit un parallèle entre ce que femme est et ce que femme doit être. En empruntant au Dictionnaire de la Toilette, publié en Angleterre par “Pears Soap”  entreprise en 1933, elle souligne la complexité de la construction son identité en tant que femme : "J’y ai  trouvé beaucoup de valeurs ayant fait parti de mon éducation, exigeant de la femme de paraître toujours heureuse, intéressé, bien tenu et ayant un comportement parfait, cachant sa vraie "vérité" afin de réussir dans la vie". Elle joue des apparences, de ce qu'il y a de visible et d'invisible chez toute femme. Non sans humour, elle va jusqu'à utiliser une "Table des calories" dans une toile qui porte le même nom.

    Ayant fait face à cette ambivalence des sentiments et des émotions de sa vie de femme, elle fait référence à Virginia Woolf comme dans "Une chambre à soi" oeuvre qui encourage vivement la femme à participer à sa vie privée et ses besoins personnels. Ainsi, le message prend un caractère engagé et répond à une féminité assumée.

     

    La série "La dentellière" révèle finalement une sorte d'autoportrait émotionnel de l'artiste. Sourire nostalgique, joie simple, chaleur d'un moment de bien être ou retour sur des souvenirs du passé, Tsila Goldstein fait le choix de se révéler en tant que femme dans un travail exécuté avec la finesse d'une dentellière.

     

    C. du Plessix

    Les oeuvres de Tslia Goldstein sont en vente sur le nouveau site marchand de la galerie Art et Miss

  • Les bloggeuses s'exposent

    Pin it!

    l'exposition Girls@Work & Le Nuage des Filles, à la galerie Art&Miss



    Du virtuel au réel, des bloggeuses réunies par "girls@work et "Le nuage des filles " exposent en tout une quarantaine d'oeuvres à la galerie Art'et Miss.

    Lundi 30 juin aura lieu le vernissage de l'exposition girls@work & Le Nuage des Filles, à la galerie Art&Miss, à partir de 20h00. Seront préssentées 30 bloggeuses créatrices sélectionnées pour être exposées (sur mur et via un film). Plus de 20 bloggeuses auront la chance de découvrir cette exposition lors du vernissage.
    Pot de Finissage mercredi 2 juillet à 20h.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu