Avertir le modérateur

energie

  • Eric SARRAUD présente "les Rachizoïdes

    Pin it!

    Eric SARRAUD - Biographie d'un peintre autodidacte

    medium_sarraud1.3.jpgNé en 1966 à Saintes, il vit une partie de son enfance en expatrié à Tahiti et en Afrique ou il est confronté à l’altérité des êtres, des cultures et des paysages. Une graine est semée.
    De retour dans le creuset familial du Sud Ouest de la France, il passe son adolescence au contact d’une campagne très rurale dans laquelle il se sent à l’étroit.
    Jeune adulte, sa soif de liberté et de découverte le poussent à arpenter de nombreux pays, le sac au dos.
    Installé à Paris dans le quartier de Belleville, il s’enracine dans cette capitale cosmopolite et développe sa recherche sur l’être humain par la pratique des Arts Energétiques de tradition chinoise.

    Sensibilisé au dessin par les représentations florales, aux crayons de couleur aquarellés, de sa mère, il gagne à 13 ans un concours de dessin organisé par une marque de chaussure, en imaginant la chaussure de ses rêves.
    Il découvre qu’un sujet se dessine bien lorsque son image se concrétise au préalable dans une vision mentale.

    Sans connaissance technique mais poussé par son envie de peinture, il peint sa première toile à l’huile avec les doigts, en arrivant à Paris en 1991. Son imaginaire se déploie dans les taches de couleur comme on lit dans les nuages.

    A partir 1999, il réalise des peintures abstraites sur des Plateaux de Table en bois. Basées sur l’harmonie des couleurs, il travaille aussi l’équilibre de ses compositions afin que son graphisme se tienne sous chaque angle.

    En 2006, inspiré par la pratique des Arts Energétiques et les conceptions Taoïstes, il invente le Rachizoïde en cherchant à peindre l’intérieur universel de l’être humain.

    Il expose ses Rachizoïdes en 2006 à l’occasion des Portes Ouvertes des Ateliers de Mesnilmontant, puis en janvier 2007 au restaurant « Le vieux Belleville ». En février il participe à l’exposition collective des « Peintres du Spectacle » avec l’association Charles Bassompierre au Centre Culturel La Passerelle à Fleury les Aubrais.

    Eric SARRAUD - Quelques mots de plus à propos des Rachizoïdes

    medium_sarraud5.2.jpg
    Le Rachizoïde est une représentation de l’être humain à son niveau le plus profond, le plus essentiel De l’énergie chaotique universelle (le fond du chapeau) naît la matière d’abord aléatoire ( le second plan). Dans cette matière qui prend forme se développe une énergie qui se concentre et l’anime ( dub spermatozoïde au rachis cervical : le Rachizoïde)

    Dans ce scéma, le Rachizoïde est antérieur et moteur de l’être humain.
    Cette perception renvoie à des questions sur la place de l’humain dans l’univers, sur l’ampleur de sa conscience, sur le sens de ses choix, sur la validité de ses décisions et de ses actes.

    Le carré rouge symbolise las qualités du cœur. Appartiennent-elles à l’être humain ou bien sont-elles constitutives du Rachizoïde? La pureté est-elle Consubstentielle de l’énergie vitale?

  • Art abstrait avec Yanina ROCK

    Pin it!


    medium_rock5.jpgA ses débuts, son attachement et son admiration pour l’être humain l’amenèrent à peindre des personnages soit par la magie de l’aquarelle sur papier ou par l’huile sur toile. Depuis quelques années, Yanina Rock ajoute à ses modes d’expression, les médium mixtes offrant ainsi, une orientation plus contemporaine et abstraite à ses oeuvres.

    medium_rock7.jpgEn perpétuelle évolution, elle recherche le dialogue entre l’ombre, la lumière et les contrastes, l’interaction entre les couleurs, la spontanéité de la gestuelle affirmant ainsi, texture et profondeur.
    En fait, le médium se veut un prétexte pour laisser émerger l’énergie, la passion et la créativité de l’inconscient.

    A la galerie Art'et Miss jusqu'au 30 novembre 

  • Refuser la monotonie avec Jean QUINTIN

    Pin it!

    medium_quintin1.JPGPeintre autodidacte, Jean Quintin est né à St-Jean-sur-Richelieu et réside à Saint-Bruno-de-Montarville depuis 1986. En galerie depuis 2003.
    Démarche artistique : Refuser la monotonie - Moderniser l’environnement
    Dans sa quête pour briser les barrières de l’ordinaire, Quintin déploie une fougue artistique qui résulte en des amoncellements de couleurs qui s’entremêlent, se font opposition ou se marient pour créer des formes dynamiques.

    Influencé par les peintres automatistes, il a depuis longtemps une attirance pour les falaises rocailleuses, les grands jardins, les champs et les teintes variées qui les habillent au gré des saisons.

    Quintin met toute son énergie a recréer des environnements de façon spontanée. C'est cette liberté de mouvements qui l'inspire dans sa démarche artistique.

    Sans idées préconcues, en laissant parler sa matière et son énergie intérieure, il aborde chaque tableau sur l'émotion du moment. A travers une turbulence de couleurs éclatées ou encore sous de douces pulsions monochromes, une audace effrénée rst toujours perceptible.

    medium_quintin8.JPGC'est dans son atelier, animer par des pièces musicales en général musclées que chacune de ses oeuvres voient le jour. Sa méthode est particulière en ce sens que toute nouvelle création commence à l'aide de cuillères dont il se sert pour disposer les couleurs sur son canevas reposant à l'horizontal. Puis, ses spatules suivent un rythme soutenu jusqu'à ce que le résultat soit probant.

    En trois variables, abondance, mouvement et texture, Quentin forme la matière de façon à créer des pièces massives qui devront le surprendre avant d'aller étonner ailleurs. 

    Organique, généreuse, spontanée, sans aucun compromis, l’approche de Quintin a de quoi surprendre.

     

    A la galerie Art'et Miss jusqu'au 30 novembre

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu