Avertir le modérateur

humanitaire

  • Un monde avec - Mireille Vanhove-Dubois

    Pin it!

    vanhove01-00.jpgLes tableaux de Mireille VANHOVE-DUBOIS sont poignants, ils expriment l'amour du prochain, sa révolte contre les inégalités, son admiration pour le courage des femmes et des enfants d'Afrique. Les visages de ses personnages sont expressifs, les regards en disent longs et l'on ne peut pas rester insensible à son message. Sa peinture est entièrement consacrée  à la cause de l'Afrique, son oeuvre exprimedes sentiments forts et pour preuve de son engagement, le bénéfice de ses ventes est reversé à Médecins sans frontières.

    Le tableau présenté ici, s'intitule : "Un monde avec", il pourrait aussi s'intituler comme la chanson de Jacques BREL : "Quand on n'a que l'amour", démunies de tout, les femmes Africaines  ne semblent offrir que tendresse et sérénité à leurs enfants, faisant abstraction de leurs angoisses pour le quotidien.

    Mireille VANHOVE-DUBOIS expose régulièrement à la Galerie Art'et Miss, qui soutien son engagement.

    Ses oeuvres sont en vente sur le site : http://www.art-top.eu

  • Le désir de ne pas mourir

    Pin it!

     

    Mireille VANHOVE-DUBOIS peint l’Afrique, plus exactement elle peint le courage des femmes africaines, la souffrance des enfants, l’espoir d’une population; elle peint avec ferveur son image de l’Afrique, image qu’elle a su partager avec sa petite fille Marie, 14 ans, qui avec ses mots a exprimé ce que Mireille VANHOVE-DUBOIS exprime avec des couleurs, et voici le résultat de leur complicité, un poème qui accompagne un tableau sur les boat-people africains.

    vanhove05-00.1286196255.jpg

    Le désir de ne pas mourir

     

    Sur ces terres à perte de vue,

    J’ai mes mains qui tremblent, mon coeur est mis à nu,

    On m’a volé ma vie,on m’a déchiré mon âme,

    On m’a enlevé ma famille, il ne me reste que des larmes.

     

    J’ai la rage qui me mange, la vie qui me brûle,

    Le désespoir ne m’aura pas, je partirai au crépuscule,

    Blessé par la guerre, je marcherai jusque là-bas,

    Oui je trouverai, le monde auquel je n’ai pas droit.

     

    Et dans ma traversée je ne saisis toujours pas,

    Même quand on me l’expliquait je ne comprenais pas,

    Comment des frontières pourtant imaginaires,

    Arrivaient à encercler et à emprisonner la misère.

     

    Et tandis que mes pieds traçaient ma destinée,

    Que seule la lumière était entrain de me guider,

    Je ne pensais pas qu’une simple barrière pourrait m’arrêter,

    De toute évidence, le bleu du ciel m’avait voilé la vérité.

     

    Et je me souviens, de ces gens, je me rappelle,

    De toutes leurs paroles qui me paraissaient si réelles,

    De toutes leurs histoires sur une contrée parallèle,

    Où la guerre et la misère n’étaient pas éternelles.

     

    Et dans ma traversée je ne saisis toujours pas,

    Même quand on me l’expliquait je ne comprenais pas,

    Nous avons tous la même terre, et un coeur du coté droit,

    Mais je sais que jamais nous n’aurons les mêmes droits.

    Et j’ai repris mon chemin, survivant aux contraintes du destin,

    Au côté d’autres personnes qui luttaient pour un lendemain,

    Maintenant ça ne sert plus à rien de s’arrêter et d’abandonner,

    J’aurais tout le temps de me reposer quand la vie m’aura quitté.

     

    Et quand à bout de force, l’inconnu est apparu,

    Que je pensais avoir trouvé ce que j’ai toujours voulu,

    Le bateau était trop plein et dans ma poche il n’y avait rien,

    Je ne pensais pas qu’abandonné, je mourrais de faim.

     

    Et à la fin de mon voyage je n’ai toujours pas saisi,

    Même après avoir tant lutté je n’ai toujours pas compris,

    Nous souhaitons tous trouver le bonheur au fil des pas,

    Mais le chacun pour soi fait que personne ne nous aidera.

     

    Marie FORTUNATI ( 14 ans)

     

    vanhove05-01.1286196301.jpg

    Exposition de Mireille VANHOVE-DUBOIS, jusqu’au 28 novembre 2010 à la galerie Art’et Miss

    Une partie des ventes de Mireille VANHOVE-DUBOIS est reversée à Medecins sans Frontières

  • Le premier salon du livre humanitaire : Humani'Book

    Pin it!

    Le mot de la Présidente de la Fondation "Casques Rouges"

     

    image-1.1272037781.png« J’ai le plaisir de vous annoncer le lancement d’Humani’BOOK, le premier salon du livre humanitaire.

     

    Depuis sa création en 2006, la Fondation Casques Rouges œuvre pour la création de Casques Rouges à l’ONU et propose des solutions technologiques d’urgence pour les ONG. Elle place donc son action au service de toutes celles et ceux qui font l’action humanitaire d’aujourd’hui et de demain.

     

    Alors que le début de l’année a été marqué par le terrible séisme qui a ravagé Haïti, nous constatons une fois de plus que l’action humanitaire est primordiale pour assurer le droit au secours de toutes les populations du monde.

     

    Avec Humani’BOOK, nous souhaitons donc le temps d’un après midi renforcer les liens entre le grand public et les personnes engagées dans l’action humanitaire autour de réflexions et de témoignages.

     

    Nous vous proposons de rencontrer de nombreux auteurs et de découvrir à cette occasion des expositions de photos, d’œuvres d’art ou encore des projections de films en lien avec la thématique humanitaire.

     

    Vous l’aurez compris, Humani’BOOK est un rendez vous fait pour tous et c’est avec joie que nous vous attendons le 25 avril au Comptoir Général ! »

     

    humanibook
    Première édition d’Humani’ Book

     

    Vous pensez que le dialogue, le partage et la solidarité sont les valeurs premières de l’humanitaire ?

     

    Vous souhaitez découvrir une autre facette de l’action humanitaire ?

     

    Rendez-vous à Humani’BOOK, le premier évènement culturel et humanitaire ?

     

    En organisant le premier salon du livre humanitaire, la Fondation Casques Rouges souhaite sensibiliser un large public autour d’une rencontre originale et innovante.

     

    Milieu associatif, étudiant ou encore professionnel, Humani’BOOK s’adresse à toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans l’action humanitaire.

     

    Les temps forts d’Humani’ Book

     

    • Exposition permanente d’œuvres d’art par la galerie Art‘et Miss.

     

    • 14h30 – 16h30

    Rencontre avec les auteurs
    Séance de dédicaces

    Projection de films :

    52’ : Haïti – 26’ : Congo – 26’ : Troupe de théâtre dans les camps de réfugiés darfouris – « Tuez les tous » - 6’ : Les Casques Rouges en Haïti.

     

    • 16h30 - 18h00

    Conférence sur la « Désorganisation des secours »

     

    • 18h00 – 19h00

    Cocktail


    Les événements…

     

    • Rencontre avec les auteurs

    De nombreux auteurs ayant écrit sur la thématique de l’humanitaire se mobilisent et nous font l’honneur de leur présence à l’occasion d’une séance de dédicaces. A travers des romans et des reportages de terrain, les visiteurs vont découvrir différents univers pour nourrir leurs réflexions sur l’action humanitaire.

     

    • Exposition d’œuvres d’art

    Une exposition consacrée à des œuvres d'artistes de renommée nationale ou internationale, soutenus par la galerie parisienne Art' et Miss se tiendra le jour de l’évènement. Une partie des bénéfices générés par la vente des peintures sélectionnées sera reversée à la "Fondation Casques Rouges".

    Les artistes présentés seront : Vladimir BAZAN, Fabrice QUIGNETTE, BOUBEKEUR pour la photographie, Martine RAVIGNON, Alain VILAIN, Mireille VANHOVE-DUBOIS, Hélène DONADIEU, Véronique LATIL-LEVY et Alexis HAYES pour la peinture.

     

    • Conférence

    En clôture de cet évènement, une conférence consacrée à l’action humanitaire sera proposée aux visiteurs. Réuni autour de Nicole Guedj, président de la Fondation Casques Rouges, plusieurs spécialistes, dont André Glucksmann, débattront autour de la thématique de la désorganisation des secours.
    Les visiteurs seront invités à exprimer leur opinion sur le sujet.

     

    • Cocktail

    Cette journée se terminera par un cocktail réservé aux auteurs, aux invités ainsi qu’aux journalistes.

     

    Qui sommes-nous ?

     

    Créée en 2006 par Nicole Guedj, ancien ministre, la Fondation Casques Rouges est un facilitateur de l’action humanitaire qui s’est fixé deux objectifs majeurs :

     

    Obtenir la création de Casques Rouges à l’ONU : ces frères humanitaires des Casques Bleus auront vocation à organiser et coordonner l’action des équipes de secours déployées, dans l’urgence, sur un théâtre de catastrophe majeure. Pour lancer l’alerte, à la veille du Sommet de Copenhague, un manifeste Pour des Casques Rouges à l’ONU a été publié aux Editions du Cherche-Midi.

     


    Utiliser les nouvelles technologies au service de l’action humanitaire :

    Pour renforcer les capacités d’intervention des équipes de secours, la Fondation Casques Rouges conçoit des outils logistiques innovants qu’elle met à disposition d’agences onusiennes et d’ONG. Après avoir réalisé le conteneur de télécommunications par satellites, Emergesat, en partenariat avec le CNES et Thales Alenia Space, la Fondation Casques Rouges est engagée dans le développement d’un moteur de recherche humanitaire mondial des disparus, de nouveaux produits alimentaires d’urgence, d’un gilet de sauvetage, d’un média social humanitaire...

     

    image-2.1272038274.png

     

    Notre Parrain

    image-3.1272038465.pngAncien Président de la République du Sénégal
    Secrétaire Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (O.I.F)

    Abdou Diouf est né le 7 septembre 1935 à Louga. Il débute des études de droit à la Faculté de Dakar, les poursuit à Paris et devient breveté de l'Ecole Nationale de la France d'Outre-Mer (Enfom) en 1960.
    Directeur de Cabinet du Président Léopold Sédar Senghor en 1963, il est nommé en 1964 Secrétaire général de la Présidence de la République du Sénégal. Il devient ensuite Ministre du Plan et de l'Industrie de 1968 à 1970. Il est désigné Premier ministre en 1970.
    Il devient Président de la République du Sénégal le 1er janvier 1981, à la suite de la démission du Président Senghor. Il est reconduit dans ses fonctions lors des élections de 1983, 1988 et 1993. Ses différents mandats furent placés sous le signe de la politique d'ouverture au multipartisme, sur la libéralisation progressive de l'économie et sur la décentralisation.
    Abdou Diouf a contribué à faire entendre la voix du Sénégal dans le monde et a lutté pour une plus grande unité africaine, notamment en assumant les fonctions de Président en exercice de l'O.U.A (juillet 1985-juillet 1986 puis en 1992) et Président en exercice de la C.E.D.EA.O (juillet 1991-juillet 1992).
    Le 20 octobre 2002, Abdou Diouf succède à Boutros Boutros-Ghali à la tête de l’Organisation Internationale de la Francophonie.

     

    Adresse

    80 quai de Jemmapes - 75010 PARIS ( Metro République)

    Nos partenaires

    La règle du jeu

    Le meilleur des mondes

    image-4.1272038687.png

     


  • Un point rouge pour Haïti

    Pin it!

    Les artistes de la galerie Art'et Miss se mobilisent pour Haïti, vous pourrez y retrouver, entre autres,  des oeuvres de Maria Teresa BERTINA, Alexis HAYES, Aimée JEANNE-ROSE, Véronique LATIL-LEVY, PYA, Martine RAVIGNON, Dominique REMOND, et Mireille VANHOVE-DUBOIS, artistes en permanence engagés auprès d'associations humanitaires ou pour la recherche médicale.

    Ils se retrouveront  jeudi soir au sein d'une importante vente aux enchères à Drouot (Voir invitation).

    Venez nombreux et faites passer le message - Mobilisons nous, pour redonner une chance aux Haïtiens, ils ont la force, donnons leur les moyens.

    Image 1.png

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu