Avertir le modérateur

marie-madeleine

  • Sur la trace de Marie-Madeleine

    Pin it!

    Après son exposition sur les contes et légendes de Bornholm en février 2008, Birthe Bo Sakurai a vécu une petite année dans le sud de la France ou elle a retrouvé des similitudes avec les légendes de son enfance dans la façon de raconter l’histoire de Marie-Madeleine.
    Marie-Madeleine02Dans son enfance, elle avait entendu dire qu’un moine spécial de l’époque des Templiers, vers l’an 1100, était venu à Bornholm et avait construit toute leur église. Il avait apporté des statues, des peintures et des tapisseries d’une femme très spéciale, qui a été perçue comme une femme forte comme les habitantes de Bornholm, comme les femmes de Vikings, cette maîtresse femme était Marie-Madeleine, et a été présentée comme la femme qui avait appris à Jésus à « être un homme ».

    Ces tableaux avaient disparu de l’église, sans doute à l’époque de la réforme Luthérienne ne laissant place qu’aux icônes de la vierge Marie qui représentait l’image d’une femme beaucoup plus fragile. A partir de cette époque, Marie-Madeleine fût présentée comme une femme de mauvaise vie.
    Cette double présentation de Marie-Madeleine avait laissé des interrogations dans l’esprit de Birthe Bo Sakurai, qui se demandait qui était réellement cette femme qui semblait si proche des femmes de Bornholm.
    Cet été, vivant dans le sud de la France, Birthe Bo Sakurai a retrouvé a Saint Maximin, une procession où l’on célébrait Marie-Madeleine comme le premier disciple de Jésus, le crâne de Marie-Madeleine, recouvert d’or étant présenté comme relique. La tradition provençale raconte que Marie-Madeleine, après avoir accosté aux Saintes-Maries-de-la-Mer et avoir évangélisé la région, vécut toute la fin de sa vie en prière dans la grotte aujourd'hui sanctuaire de Sainte-Baume.

    Marie-Madeleine03

    Birthe Bo Sakurai, a alors repensé à son église de Bornholm et a rêvé qu’une représentation de Marie-Madeleine devrait y retrouver sa place et dans cette optique, elle a peint un tableau qu’elle imagine réalisé en tapisserie.


    Une tapisserie réalisée à Aubusson, à partir d’un tableau de Birthe Bo Sakurai: « La sirène et le fermier » , parents de Bonavede, est actuellement en cours de réalisation pour la commune de NY SLAGELSE au Danemark (financement de la Fondation C.L. DAVIDS)


    Les œuvres de Birthe Bo Sa kurai sont en exclusivité à la Galerie Art’et Miss – 14 rue Sainte Anastase – 75003 PARIS .

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu