Avertir le modérateur

medias

  • La toute puissance des médias

    Pin it!

    Exceptionnellement le texte du jour commencera par un extrait d'un article paru dans "www.evene.fr" :

    Entre mort et dénaturation

    LITTERATURE ET TELEVISION

    Télévision et littérature : meilleurs ennemis du monde. La première est synonyme de divertissement voire de paresse quand la seconde est vecteur d’érudition et de savoir. L’antagonisme paraît irréductible. Pourtant, la littérature fait de la résistance et s’invite sur les plateaux de télévision ; mais à quel prix ? Quel traitement la télévision accorde-t-elle à la littérature ?

    Personne n’a oublié que c’est Bernard Pivot qui a donné aux émissions littéraires leurs lettres de noblesse. En vingt et un ans se succéderont ‘Apostrophe’ puis ‘Bouillon de culture’, véritable messe du vendredi soir. Si l’on en croit Frédéric Beigbeder, le succès des émissions de Pivot tenait en la personnalité du présentateur : “Il aimait les écrivains. (...) Les gens achetaient les livres des auteurs invités chez Pivot parce que son regard pétillant parvenait à transmettre son plaisir de lecteur.” (1) D’ailleurs depuis le départ en retraite de l’inventeur des ‘Dicos d’or’, la donne a semble-t-il changé.
    ....

    Vous pourrez trouver la suite de cet article sur : http://www.evene.fr

    Si j'ai choisi cette article, c'est parce ce que les arts graphiques sont également des grands sacrifiés de la télévision, et plus particulièrement les arts contemporains. Alors que les expositions des Musées sont elles médiatisées et du coup bien fréquentées, un désinterêt pour les artistes contemporains se fait sentir.
    Désintérêt que l'on ne peux que déplorer!
    Que laisserons nous à nos enfants et petits enfants?
    Des écrans (télévision et ordinateurs) à recycler, et rien de palpable pour que notre sensibilité traverse les siècles...

    Je vais vous faire un aveux : j'aime l'art, je suis troublée par l'intensité d'un pigment, la puissance d'une lumière dans un tableau, la courbe d'une sculpture, je perçois l'émotion de l'artiste, et même s'il n'est pas l'inventeur génial d'un mouvement artistique qui changera la façe du monde, j'ai un plaisir immense à partager avec lui ou elle l'émotion d'un instant, c'est cet enchainement de plaisirs qui me donnent mon énergie, ma joie de vivre.
    Alors, lorsque je suis devant des sculptures antiques, un tableau de Léonard de Vinci , un tableau de Klimt , un tableau de Daniel Joux, ou une sculpture de Brant Kingman, je me sens vivante, je partage quelque chose d'intemporel.

    L'artiste à été adulé, ou maudit selon les époques, aujourd'hui je crains qu'il ne sombre dans une dangereuse indifférence.

     

    labalancoire.1185111872.jpg
     
    La Balançoire - Renoir 

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu