Avertir le modérateur

nature

  • Gaganer en sérénité avec Guerino Angeli

    Pin it!

    bords-de-riviere-8f-46-x-38-_1.1249558141.jpg

    La peinture apparaît comme un fil rouge dans la vie de Guerino Angeli. Au sortir de l’adolescence et de son service militaire, il se découvre une passion du dessin et passe son temps liblre à travailler son tracé par le portrait et le paysage. Chemin faisant vers l’âge adulte, il part pour Lyon où il prend des cours de dessin avec les professeurs Charrat et Bertola, peintre et sculpteur des Beaux-Arts. A trente ans, il arrive à Paris, place du Tertre, où il caricature et dessine les touristes afin de subvenir au quotidien une année durant. Un brin romanesque, non? Par la suite, Guerino Angeli passe de Montmartre à Montparnasse. Il reprend les cours de dessin. Après l’atelier André Lhote, il passe par celui d’Henri Goëtz, à l’Académie de la Grande Chaumière. Il commence à vivre de son art et se confirme alors en tant qu’artiste à l’âge de 46 ans.

    Guerino Angeli peint la nature dans ce qu’elle a de calme et reposant, passant du paysage à la nature morte.

    La nature lumineuse et ensoleillée des canaux du Gâtinais en passant par le lac Léman ou par les Pyrénées... Guerino Angeli expose à la galerie Art’et Miss des balades apaisantes. L’harmonie des éléments et des couleurs crée un équilibre serin. Après cette promenade au grand air, Guerino Angeli garde la lumière, change de couleurs et de thème. De la nature à la nature moret, il propose de déguster des fruits de

    saison. Une coupe de fraise, quelques cerises, de quoi poursuivre un bon moment dans une atmosphère confortable et douce.

    Ce sont ces moments délicats que Guerino Angeli partage jusqu’au 30 août à la galerie Art’ et Miss dans le cadre de l’exposition « Animaux et nature ».

    Camille du Plessix

    Retrouvez les œuvres de Guerino Angeli sur le site marchand de la galerie Art’et Miss .

  • La galerie Art'et Miss, réserve naturelle

    Pin it!

    Pour sa nouvelle exposition sur le thème « Nature et animaux », la galerie Art’et Miss se transforme, du 1er au 30 août, en une improbable réserve naturelle.

     

    Depuis l’entrée de la galerie, la couleur est annoncée…

    BoscheriCe vert vif résonne comme une interpellation, un appel de la nature. Avec ses grenouilles, Maurizio Bosheri nous emmène sous les tropiques. Ses digigraphies, des pièces en série limitées devenues pièces uniques après avoir été retravaillées par le peintre semblent émerger de la jungle. On entend presque le croassement régulier des petites créatures.

    plinguet02.1249488760.jpg

     

     

    Laetitia Plinguet, elle, travaille avec d’autres tintes de la nature, utilisant des toiles de lin brutes, elle peint la prestance des chevaux dans des tons terre et ocre. L’équitation et les arts, sont des passions qu’elle conjugue parfaitement. Elle s’inscrit dans un travail évolutif puisque ses tableaux sont la base d’un travail de sculptrice, installant une sorte de dialogue de la toile à la terre cuite.

     

    FontaineMarie-Pierre Fontaine est de nouveau présente à la galerie, cette fois-ci ce sont des sculptures animalières qu’elle présente. Chiens, chevaux, lions ont revêti des costumes de super héros, et fidèle au mystique qu’elle aime monter avec dérision, Cerbère est là, fier et mystérieux, à l’affût.tissot01.1249488598.jpg

     

    L’animal, c’est également ce qui est familier et rassurant, à l’image des chats de Laurence Tissot, joueurs, câlins, ils ont quelque chose d’apaisant, un brin de malice dans le regard, ils ont cette présence bien particulière et ronronnante de petits félins.

     

    la-barque-verte.1249489083.jpgEn fait d’animaux, la nature elle aussi est bien présente à la galerie. Guerino Angeli propose une balade à la campagne et nous fait ainsi découvrir le Gâtinais, région où le peintre d’origine italienne vit. Canaux et rivières, lumière du printemps, on se sent dans une promenade du dimanche après-midi. De la nature à la nature morte, les toiles de Guerino Angeli ont en commun cette lumière particulière et la recherche de perfection des couleurs.

    Et parce que la nature appartient au monde entier, cette exposition prend un caractère légèrement international.

    Autour de ces artistes, quelques canadiens, reconnus comme des amoureux de la nature, gravitent.

    On retrouvera notamment et les moutons de Johan Landry ou de Michel Demarais, les chevaux d’Anne Lemieux et les oies de Ginette Berthiaume et de Danie Gagnon. Les paysages sont les œuvres de Judith Saint Hilaire et Rénald Gauthier. Quant aux fleurs elles seront offertes par Raymonde Perron, Anne Drouin et Céline Gignac.

    Une note florale est également proposée par l’artiste italien Gerry. Les paysages de la Brévine de l’artiste suisse Jean-Bernard Vuille donnent l’impression d’une nature intacte. Dans un autre genre, les collages d’Hélène Donadieu donne une petite touche antillaise à l’exposition. La brésilienne Doris Maria Dias complétera la touche animalière. Enfin, l’artiste d’Afrique du Sud Jaco Sieberhagen s’intégre doublement à cette exposition par les matériaux qu’il utilise et par ses sujets, de petits animaux en bois.

    Autnat dee facettes de la nature que d'artistes à découvrir jusqu'au 30 juillet à la Galerie Art'et Miss .

    Camille du Plessix

  • Arcimboldo

    Pin it!

    Célèbre pour ses têtes anthropomorphes composées à partir de plantes, de fruits, d’animaux et autres éléments, Giuseppe Arcimboldo (1526-1593) reste un peintre encore mystérieux.

     

    File-1.jpegl'Automne

    L’exposition comprend une centaine d’oeuvres. Outre la présentation des célèbres têtes composées issues de collections privées et muséales du monde entier, un important ensemble de tableaux (dont de nombreux portraits inédits), de tapisseries, et d'œuvres graphiques rend hommage à l’étendue de l’extraordinaire univers pictural de l’artiste, d’une richesse allégorique et formelle inégalée. Quelques oeuvres de comparaison, dont des d'objets d'art provenant du célèbre Kunstkammer des Habsbourg et des ouvrages illustrés en lien direct avec l'artiste, permettent d'appréhender le contexte socio-culturel de l’époque et de la cour des Habsbourg, pour une meilleure compréhension de sa production.
    Cette exposition, placée sous la commissariat de Dr. Sylvia Ferino, conservateur de la Peinture italienne Renaissance au Kunsthistorisches Museum, est co-organisée par le Musée du Luxembourg et le Kunsthistorisches Museum, Vienne, où elle sera présentée du 11 février au 1er juin 2008.
     

    File-copie-1.jpeg

     

    PARIS (AFP) — La plus grande exposition depuis vingt ans consacrée à Arcimboldo (1526-1593), icône des surréalistes pour ses portraits bizarres composés d'un assemblage de fruits et légumes ou d'animaux, s'ouvre samedi 15 septembre au musée du Luxembourg à Paris.

    Adulé de son vivant, ennobli par les Habsbourg, le lombard tombe dans l'oubli après sa mort pendant près de 4 siècles, avant d'être redécouvert par les surréalistes.

    "Nous avons voulu aller aux racines de son oeuvre et resituer Arcimboldo dans son époque, hors de son côté icône du fantastique", explique Sylvia Ferino, commissaire de l'exposition et conservateur de la peinture italienne Renaissance au Kunsthistorisches Museum de Vienne.

    Arcimboldo, né à Milan, sera d'abord à l'origine de centaines de vitraux sortant des ateliers de la cathédrale de Milan, avant d'aller travailler à la cour des Habsbourg à Vienne et à Prague, pendant 25 ans.

    Tout un ensemble de classiques portraits de cour "attribués" au peintre sont exposés. Mais "il voulait inventer, commencer quelque chose de nouveau, des portraits extraordinaires", explique Mme Ferino.

    Le principe de portraits composés d'éléments insolites, ou déformés, n'est pas complètement nouveau à l'époque. En atteste une pièce insolite de l'exposition, une assiette en faïence de 1536 figurant une tête composée d'organes génitaux masculins, intitulée "tête de pénis" (testa di cazi). "Le but était de choquer", commente Mme Ferino.

    Arcimboldo perfectionne et sophistique le principe. Il peint deux séries qui lui valent sa gloire actuelle: "Les 4 saisons" (1563) et "Les éléments" (1566) -- pour l'empereur Maximilien II, allégories de la "bonne gouvernance".

    Maximilien, puis son fils Rodolphe II, étaient des collectionneurs passionnés de toute nouvelle espèce animale ou végétale, se faisant ramener du Nouveau monde des spécimens morts ou vifs.

     

    File-2.jpeg L'été

    Ainsi" L'été" a le buste piqué d'un artichaut, toute récente découverte venue des Amériques. "Tout ce qui a trait aux saisons dans ses portraits est reproduit parfaitement exactement", souligne Mme Ferino. Au fantastique s'alliait un souci naturaliste.

     

    Une autre série célébrissime est celle des métiers: "Le bibliothécaire" composé de livres, "Le juriste", alliant cadavre de poulet et poisson, "La cuisinière" faite d'ustensiles de cuisine, etc.

    Arcimboldo innove aussi lorsqu'il peint une corbeille de fruit, ou un plat de légumes qui, une fois retournés, révèlent un visage.

    L'exposition présente un autre aspect de ses activités: l'organisateur de cortèges de fêtes pour les empereurs, dessins à l'appui.

    Mais le "clou" est un "inédit" qui n'avait jamais été montré au public: une "Tête des 4 Saisons" (1591), décrite dans un livre d'un contemporain et ami d'Arcimboldo. "Jusqu'en 2006, il n'avait pas reparu. c'est un collectionneur particulier qui nous a contactés quand il a su que nous préparions l'exposition", explique Mme Ferino.



    (Du 15 septembre au 13 janvier 2008 - Musée du Luxembourg, 19 rue de Vaugirard, Paris 6è - Tarif: de 5 à 11 euros - Catalogue: 38 euros)

     

  • L'amour de la nature avec Yvon DURANLEAU

    Pin it!

    medium_duranleau3.JPGL'artiste Yvon Duranleau poursuit une carrière à titre de peintre paysagiste. Outre sa production composée majoritairement d'huiles sur toile, il réalise de multiples projets d'importance : création de décors de théâtre, conception et production de pages couvertures, etc.

    Au fil des ans, Yvon Duranleau a acquis une notoriété dans le milieu artistique par le biais de nombreuses expositions.

    Il se distingue non seulement au Canada, mais également aux États-Unis et en Espagne.


    L'originalité des scènes présentées et les prises de vues offertes dévoilent aux visiteurs les beautés cachées de la ville de Salaberry-de-Valleyfield, tous secteurs confondus. Par l'utilisation de touches de couleurs vives, les œuvres prennent forme et s'animent au rythme de la vie urbaine. L'architecture se présente de manière vivante sous le regard du spectateur, qui se laisse facilement transporter dans l'univers de l'artiste.

    medium_duranleau2.JPGIl convie le visiteur à habiter, pour un instant, l'espace du tableau et à s'y laisser prendre au fil des saisons. Dans un véritable enchantement, il offre à voir des œuvres débordantes de fraîcheur et de sensibilité.

     

    Oeuvres visibles jusqu'au 30 novembre à la Galerie Art'et Miss

  • Anne DROUIN : fleurir la terre

    Pin it!

    medium_drouin2.JPGLes fleurs, le dessin et la couleur sont ses plus grandes passions, une fois reliées, elles deviennent des tableaux aux formes franches et aux couleurs vibrantes ayant comme lien, la fougue de l’artiste.


    Née avec un sens artistique dans toutes les sphères de sa vie, c'est sous plusieurs formes d'art qu'elle assouvit sa créativité depuis qu’elle est petite.

    Et depuis 1988, elle ose sortir au grand jour sa façon de peindre son sujet avec précision, couleur et clarté. Sa muse est fleur et sa palette chargée de couleurs vives devient son alliée, le prolongement de la nature elle-même. 

     

     
    medium_drouin6.JPGSon objectif, fleurir la terre et travailler cet art tous les jours et toujours aimer pour se rapprocher du cœur, le vôtre et celui de ses passions.

    Ses oeuvres sont exposé à la  Galerie Art'et Miss  dans le cadre de l'exposition "Accents du Québec" jusqu'au 30 novembre.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu