Avertir le modérateur

symbolisme

  • Derniers jours de l'exposition "lettres et signes"

    Pin it!

     

    saifou01.jpg saifou-29.jpg

    La visite de cette exposition pourrait commencer par l’oeuvre de Karim SAIFOU , où l’on peut reconnaître des caractères  sumériens  qui semble être la première langue écrite connue.

     



    Karim SAIFOU nous propose également une oeuvre originale représentant sous forme d’un livret, une visite du musée de Bagdad, un hommage nostalgique à sa culture et à son pays d’origine.
    saifou04bis.jpg


    maruani04.1243278238.jpg
    Haïa MARUANI nous dévoile toute la symbolique de l’alphabet hébraïque. Vingt deux lettres illustrées selon les textes du Talmud. Haïa Maruani nous explique dans un petit livret accompagnant ses oeuvres, la valeur de chaque lettre, par exemple, on peut apprendre que “le Daleth, ci-contre est la 4ème lettre de l’alphabet et que sa valeur numérique est 4. Le Daleth correspond au 4ème jour de la création, jour où D’ieu a placé les luminaires (lune, soleil, étoiles, …). Lorsque Daleth signifie “porte”, elle renvoie à la porte de D’ieu à laquelle frappe le fidèle, mais aussi à la porte à la porte  de l’homme de bien à laquelle frappe le pauvre (dal). Référence au precepte majeur à la générosité du fidèle. …”

     

     

    rosilio02.1243278956.jpg
    Une autre représentation de l’alphabet hébraïque est proposée par Maureen ROSILIO, lettres dansantes, couleurs vives et fraîches, comme pour séduire les enfants et  les inviter au monde de la lecture.

     


    mozaffari05.1243280260.jpg
    Une exposition sur les lettres ne  saurait-être sans une représentation de la calligraphie arabe. Dans certaines oeuvres islamiques, l’écriture stylisée a été raffinée à tel point que l’élégance prend le pas sur la lisibilité.C’est le cas des oeuvres de Nurieh MOZAFFARI, artiste iranienne, dont la série proposée est un poème pictural d’amour.

     

    artali01.jpg ARTALI,  à la limite de l’abstraction, utilise la calligraphie arabe pour jouer avec la couleur et les textures

     

     




    Un nouvel horizon nous vient de La Réunion. Entre Asie et Afrique, elle bénéficie de la richesse de ces cultures et Sylvie GESBERT DE LINEA qui y vit depuis plusieurs années  s’est imprégnée de ces différents courants pour les exprimer par une gestuelle spontanée allant du pictogramme à la calligraphie chinoise, évoluant jusqu’à l’art urbain.
    gesbert01.1243282203.jpg

    tsila12.1243282939.jpg
    La lettre, en se combinant aux autres prend toute son envergure et Virginia Woolf a fait du mot un très bon usage. Tsila GOLDSTEIN reprend dans ses oeuvres des phrases de cet auteur féministe londonienne au sein de tableaux dont le média principal est constitué de tissus et dentelles, vêtements qui eux aussi sont des signes d’appartenance, qui eux aussi ont un langage.

     

     

    Le signe a également été interprété par nos artistes comme la note de musique et le texte comme la partition, deux artistes nous ont proposé des travaux utilisant des collages de partitions. Deux sensibilités très différentes, Christiane GUERRY évoquant la musique classique,  avec des couleurs chaleureuses, une grande fantaisie picturale et Martine RAVIGNON croquant des portraits de Barbara sur des partitions de ses célèbres chansons, évoquant avec délicatesse la vie de la chanteuse.

    guerry08.1243283729.jpg ravignon03.1243283613.jpg
    Les fleurs, on le sait, sont d’excellents supports pour l’expression de nos sentiments. Souvent elles décrivent mieux que nos paroles et gestes les subtils mouvements de notre cœur. Qu’il s’agisse d’amour ou de dépit, de joie ou de tristesse, d’espérance ou de déception, d’allégresse ou d’appréhension, les fleurs sont là pour nous aider à exprimer ce que nous ressentons ou voulons dire.
    Quoi de plus apte, donc, que de faire appel aux fleurs pour signifier à ceux qui sont proches de notre cœur combien nous les aimons, combien nous les plaignons, combien nous sympathisons avec eux, combien nous les regrettons… Encore faut-il que nous connaissions le langage spécifique des fleurs, la valeur symbolique inhérente à chacune d’elles.
    Une note florale nous vient du Canada avec Raymonde PERRON et Anne DROUIN qui par des tableaux colorés évoquent le langage des fleurs, le langage de l’amour.
    perron02.1243284261.jpg drouin12.1243284187.jpg
    Et pour clore ce parcours, Laurent Pierre LACOSTE, photographe, a su capter avec pertinance les symboles de la lettre et du signe dans notre quotidien.
    lacoste05.1243284543.jpg

    Galerie Art’ et Miss

    14 rue Sainte Anastase - 75003 PARIS
    Jusqu’au 31 mai
    Ouvert du mercredi au dimanche
  • Noris Maria DIAS : "Noris entre les éléments"

    Pin it!

    "Noris entre les éléments"

    Le temps est suspendu.

    Le temps est circulaire, mais coule aussi comme l’eau que ne revient plus.

    Le temps donc n'existe pas. Le temps triche.

    Mais le temps travaille la matière et rien ne le fuit, c’est le sculpteur final.

    Le temps guérit tous les maux.

    Le temps des ecclésiastiques n’est pas le même que celui du figuier indien.

    Le temps de l'horloge n’est pas le même que celui du poète ni même celui du peintre au chevalet.

    Le temps, il me semble, est la base du discours de Noris Maria Dias, peintre exemplaire de la tradition des terres du sud.

    Oui, le Temps rigoureux et magique de l’enfance, flux statique macéré dans une palette de couleurs pudiques et décidées.

    Le temps circulaire, les mythes: la Femme embrassant son enfant s’enracine au sol. Et dans une autre toile, l’être enceinte (peut-être elle-même) semble se lever en suspension dans la grâce de l’expérience fécondante. La femme, l’enfant, la trajectoire de l’être contemplé, qui contemple.

    Aucune concession au "jetable" contemporain, à la facilité. L’artiste préfère, ce qu’est rare et louable, la bataille permanente et solitaire dans l’atelier. Elle travaille avec enthousiasme et joie féminine son tissu cosmique, tissé avec des fils d’acier. Quelque chose de Katherine Mansfield, des histoires familiales proustiennes, qui subitement, de façon simple et tout à fait déconcertante prennent leur envol vers le transpersonnel, dans les limites du symbolisme.

    Les grands horizons de sa terre natale se croissent à la verticalité de la Terre Norvégienne, terre de cœur et d’accueil. Entourée des quatre éléments, l’artiste s’installe au milieu de la Roue et continue à peindre.

    Rodrigo de Haro- Peintre et Poète brésilien (traduction Noris Maria Dias)

     

    La galerie de Noris Maria Dias : cliquer-ici

     

     

    invit-dias.1220121799.jpg

  • Ergod RIET, entre abstraction et figuration

    Pin it!

    medium_riet-photo.jpg

     Je suis un artiste peintre, entre le figuratif et l’abstrait. Moi Ergod, je ne fais pas la différence . J’exprime des émotions plus que des « jolies choses ». J’imprègne ma toile d’une technique mixte, un travail de collage, de pigments et autres matériaux de tout ordre. Une danse de couleurs et de formes,un croisement magique qui engendre des modèles : des enfants, des femmes, des hommes traversent des lieux laissant leurs empreintes d’une écriture de cultures d’aujourd’hui et d’hier.Une invitation aux origines de la vie.

    Je fais chanter la sensibilité de mon cœur à travers l’image de ma pensée, une promesse à moi-même de chaleur et d’amour, un regard intérieur qui nous montre que la véritable richesse est sûrement à l’intérieur de chacun de nous.

    L’art est plus qu’une passion, c’est un art de vivre.

    Je peins ce que j’aime avec égalité entre figuration et abstraction.

     

     

     

    medium_riet1.3.jpg

    medium_riet5.6.jpg

     

    A la galerie Art'et Miss jusqu'au 31 Mai 2007

     

     

  • Du figuratif au symbolisme

    Pin it!

    medium_AffichePM_fevrier07_copie.jpg
    L’image et les images sont prépondérantes dans notre société. Cette image est essentiellement figurative et lisible. Construite sur une reconnaissance des formes, elle s’emploie malgré tout à générer des niveaux de lectures multiples. L’artiste doit être le créateur du niveau de lecture le plus complexe et le plus novateur.

    Cependant, reprenant nos codes culturels, la représentation contemporaine a trouvé son chemin dans une voie médiane entre reconnaissance immédiate de la figure et l’appréhension de son sens.
    Elle s’inscrit dans le lien entre figuration et symbolisme (individuel et universel) que l’artiste revendique comme choix dans son œuvre.

    Cette figuration met en évidence des choix qui vont servir de terreau à une réflexion collective.

    Par la multiplicité de ces visions elle s’oppose aux diktats de la pensée dominante et élargit alors le champ des réflexions qui animent l’évolution de notre société.

    Exposition Galerie Art'et Miss du 2 au 28 février 2007 

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu